Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Les Forces armées annoncent la mise en œuvre de trois opérations militaires dans les mers rouge et arabe
[Dimanche 16 Juin 2024]
Général de brigade Saree : Une déclaration importante des forces armées à 21h50
[Dimanche 16 Juin 2024]
Deux convois pour les personnes stationnées en première ligne parmi les habitants de Wusab et les femmes culturelles de Dhamar
[Dimanche 16 Juin 2024]
Le responsable de la mobilisation générale à Amran inspecte les personnes stationnées à Maqbanah, gouvernorat de Taiz
[Dimanche 16 Juin 2024]
Un convoi à Mahweet envoyé aux stationnés à l'Aïd
[Dimanche 16 Juin 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Le parti pris aveugle de l'Amérique à l'égard de l'entité usurpatrice menace de faire en sorte que la résolution du Conseil de sécurité ne soit que de l'encre sur du papier.
[Vendredi 14 Juin 2024]
Les démissions de trois ministres sionistes annoncent la désintégration du gouvernement de Netanyahu: rapport
[Lundi 10 Juin 2024]
Campagne d'inspection des raisins secs de contrebande... protégeant le produit local et renforçant l'économie nationale: rapport
[Lundi 10 Juin 2024]
Avec la participation américaine, l'ennemi sioniste commet un horrible massacre pour récupérer ses prisonniers
[Dimanche 09 Juin 2024]
L'embuscade de Beit Hanoun prouve que la disparition de l'entité usurpatrice sera entre les mains des résistants.
[Vendredi 07 Juin 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Club des prisonniers en Palestine: Libération de (30) prisonniers des prisons de (Negev) et (Ofer)
[Vendredi 14 Juin 2024]
L'agression américano-britannique lance des raids sur la région d'Al-Tuhayta et d'Al-Jabbana à Hodeidah
[Mercredi 12 Juin 2024]
Russie : les récents événements sur la scène internationale ont fait tomber les masques de l’Occident
[Mardi 11 Juin 2024]
Un officier sioniste de l'unité Al-Yamam a été tué lors de l'opération sanglante visant à récupérer les prisonniers
[Dimanche 09 Juin 2024]
L'agression américano-britannique lance cinq raids sur Hodeida
[Vendredi 07 Juin 2024]
  Enquêtes et reportages
Au cours de la neuvième année de détermination, la Corporation générale des routes met en œuvre des projets d'une valeur de plus de 25 milliards de riyals
Au cours de la neuvième année de détermination, la Corporation générale des routes met en œuvre des projets d'une valeur de plus de 25 milliards de riyals
Au cours de la neuvième année de détermination, la Corporation générale des routes met en œuvre des projets d'une valeur de plus de 25 milliards de riyals
[29/Avril/2024]

SANAA Avril 29. 2024 (Saba) - Dans l'une des plus belles images de la détermination nationale, la Corporation Générale des Routes et Ponts a mis en œuvre des dizaines de projets au cours de l'année 2023 dans les domaines des routes, des ponts, de la construction, de l'entretien et de la réhabilitation du réseau routier pour un coût dépassant les 25 milliards. riyals dans tous les gouvernorats.



Dans une interview accordée à l'agence de presse yéménite (Saba), le président du conseil d'administration de la Société générale des routes et des ponts, l'ingénieur Abdul Rahman Al-Hadrami, a expliqué que les travaux et les projets mis en œuvre au cours de l'année écoulée comprenaient des travaux de routine, d'urgence. et des projets d'entretien périodique du réseau routier, en plus de 40 projets dans le domaine des routes, et d'autres projets dans le domaine des ponts et des constructions.



Il a considéré les succès obtenus par la Fondation et l'augmentation annuelle du travail et des projets qu'elle met en œuvre comme un gain et un ajout qualitatif à l'infrastructure du pays, d'autant plus qu'elle intervient à la lumière de conditions difficiles et complexes après neuf ans d'agression et de siège. ce qui a entraîné de nombreuses conséquences désastreuses pour tous les secteurs, agences et institutions gouvernementales.



Il a souligné que la Société des Routes est l'une des institutions les plus importantes dans le domaine de la construction et du développement, avec sa compétence et son expérience accumulée depuis environ cinquante ans, ce qui lui a permis de raccourcir le temps grâce aux réalisations rapides qu'elle obtient aujourd'hui, non seulement au niveau niveau des projets de routes et de ponts, mais aussi avec les travaux et projets pionniers qu'elle réalise dans le domaine de la construction et des infrastructures dans divers domaines et avec une pure expertise yéménite.



L'ingénieur Al-Hadrami a souligné que les projets de la Fondation sont en constante expansion et continueront d'avancer sur la voie du développement dans les années à venir pour réaliser des réalisations et des installations de service plus importantes et stratégiques pour le pays. Il a apprécié l'intérêt et le soutien apportés par la Fondation. direction révolutionnaire et politique, qui a grandement contribué à toutes ses réalisations.



Augmentation des travaux de maintenance de 65 pour cent :



Les projets et travaux d'entretien entrepris par la Société de façon continue représentent la pierre angulaire de la préservation du réseau routier national et de sa disponibilité permanente au service des citoyens.



De ce point de vue, l'année dernière a connu une augmentation significative de la mise en œuvre des travaux d'entretien et de réhabilitation des routes, qui ont dépassé 1 150 kilomètres de routes dans tous les gouvernorats pour un coût d'environ 15 milliards de riyals, soit une augmentation de 65 pour cent par rapport à l'année 2022.



Selon le directeur général de la maintenance de l'entreprise, l'ingénieur Abdul Qader Badi, l'accent a été mis sur les travaux d'asphalte, qui représentaient 83 pour cent de l'activité totale de l'administration générale de la maintenance pour un coût de 11 milliards et 500 millions de riyals, dont mise en œuvre de couches supplémentaires (tendres - sableuses) d'une longueur de 250 km, et rétablissement de la couche de base et d'asphalte pour des tronçons de routes d'une superficie de 80 000 mètres carrés, restaurations d'asphalte (excavations peu profondes et profondes) d'une superficie de 250 km. 130 000 mètres carrés et restauration de fissures d'asphalte sur une longueur de plus de 200 000 mètres linéaires.



Il a déclaré que le coût des travaux de terrassement et d'entretien d'urgence s'élevait à deux milliards et 300 millions de riyals, qui comprenaient l'enlèvement des déchets, le remblayage des accotements routiers, le nettoyage des égouts et des canaux de drainage et la remise en place des bâtiments ou des protections routières nécessaires.



L'ingénieur Badi a déclaré qu'au cours de la période (2020-2023), 96 machines, équipements et fournitures spécifiques spécialisés dans la réalisation de travaux de maintenance ont été achetés pour un coût d'un milliard et 680 millions de riyals, en plus de la réparation et de la restauration des bâtiments de la société. et des sites dans tous les gouvernorats pour un coût de 174 millions de riyals, ainsi que l'entretien des équipements et machines inutilisés plus de 500 millions de riyals.



Projets mis en œuvre dans le domaine des routes :



À son tour, le Département des projets généraux de la Société a réalisé un saut qualitatif dans le nombre de projets mis en œuvre au cours de l'année 2023 après JC, avec un taux d'augmentation de 61 pour cent par rapport à l'année 2022, et pour un coût supérieur à 7 milliards et 107 millions de riyals, distribués plus d'une quarantaine de projets dans différents gouvernorats de la République.



Le directeur général des projets de la Société, l'ingénieur Sadiq Al-Jarbani, a déclaré que l'augmentation du volume de travail et des projets mis en œuvre au cours de l'année écoulée intervient après que l'administration générale des projets au cours de l'année 2022 a également obtenu une augmentation du nombre de projets s’élevant à 30 pour cent par rapport à l’année 2021.



Il a souligné que le mérite de tous les succès et réalisations obtenus et en cours d'obtention revient aux efforts de la direction de la Fondation, qui a su, en peu de temps, mobiliser les efforts des employés de la Fondation et activer le rôle de ses différents départements.



Réalisations dans le langage des nombres :

La Fondation traduit dans le langage des chiffres les réalisations qu'elle a accomplies au cours d'une année de travail et de don, comme le Directeur Général des Projets a indiqué que les branches de la Fondation travaillent à mettre en œuvre la majorité des projets au sein des gouvernorats dans lesquels elle est implantée, comme la branche du gouvernorat de Saada a réalisé des projets et des travaux pour un montant de 1 milliard 974 millions de riyals, suivie par les projets de la branche du gouvernorat de Hodeidah, s'élevant à 1 milliard 678 millions de riyals.



Il a déclaré que le coût des projets de la branche du gouvernorat de Dhamar s'élevait à 762 millions de riyals, suivi par les projets de la branche du gouvernorat d'Amran à environ 367 millions de riyals, en plus de 252 pour la branche de Hajjah, 89 millions de riyals pour la branche d'Al-Bayda, 86 millions de riyals. millions pour la succursale d'Ibb, 58 millions de riyals pour la succursale de Sana'a (rénovation du secrétariat), et 45 millions de riyals pour la succursale de Raymah, 28 millions pour la succursale de Taiz, en plus de 15 millions de riyals pour la succursale d'Al Mahwit.



En outre, le coût des projets mis en œuvre dans le domaine de la sécurité routière au cours de l'année écoulée s'est élevé à plus de 526 millions de riyals.



Selon Al-Jarbani, l'année 2023 a vu l'achèvement de la route principale asphaltée (Haydan - Maran) dans le district de Haydan à Saada, pour un coût de 211 millions de riyals, et c'est l'une des zones qui ont été privées de projets. au cours des dernières décennies, comme dans le gouvernorat de Jawf, où la société travaille actuellement à la réalisation de la route principale la reliant à la capitale, Sana'a (Arhab - Hazm Al-Jouf), dans laquelle le coût des travaux réalisés au cours des dernières décennies l'année écoulée s'est élevée à un milliard cinq millions de riyals, alors que son coût total dépasse cinq milliards de riyals.



Projets dans tous les gouvernorats :



Selon le rapport annuel publié par le Département des projets généraux, les projets de l'organisation couvraient tous les gouvernorats, car les projets mis en œuvre dans le gouvernorat de Hodeidah comprenaient l'achèvement de la première phase de la route (Al-Qanawis - Al-Maghlaf - Al-Kadan) à un coût d'environ 600 millions de riyals, et les travaux de restauration de l'asphalte de la route (Al-Salif) pour un coût de 42 millions de riyals, financés par les autorités locales.



Les projets de Hodeidah comprenaient également la réhabilitation et l'asphaltage du côté gauche et des zones de liaison de la route B et du principal rond-point du port de Hodeidah, pour un coût de plus de 216 millions de riyals, ainsi qu'un projet de réhabilitation et d'entretien de la place asphaltée du port de Hodeidah. Jetée du port de Salif pour un coût d'environ 147 millions de riyals, financé par la Red Sea Ports Corporation, et la première phase du projet de terrassement du chemin reliant la route adjacente à l'usine sucrière à l'installation de Ras Issa, d'une longueur de sept kilomètres, pour un coût de 175,5 millions de riyals, financé par le ministère du Pétrole et des Mines.



Le rapport indique que le gouvernorat de Saada a vu la mise en œuvre de huit projets financés par le Fonds routier, représentés dans la première phase de l'expansion de la route (Saada-Al-Talh), d'une longueur de 10 kilomètres, pour un coût de 250 millions d'euros. de riyals, et la deuxième phase de la même route, d'une longueur de 10 kilomètres, pour un coût de 168 millions de riyals, ainsi que la troisième phase du projet est de 10 kilomètres de long, pour un coût de 247 millions de riyals.



Toujours à Saada, la Fondation a mis en œuvre un projet de terrassement et de pavage des routes (Ould Amr - Aqabat Al-Rabat - Walabah), (Al-Raqqa - Al-Shaqab - Agwai) et de (Bani Was - Qalat Amer - Al -Marqou') pour un coût de 250 millions de riyals, et un projet de revêtement de la route (Al-Marqou') - Jaawan - vendredi) dans le district de Haydan pour un coût de 95 millions de riyals, et d'achever le bitumage de (Madha). Ring Road - la première phase) pour un coût de 485 millions de riyals, et (la deuxième phase) pour un coût de 430 millions de riyals, en plus d'achever le pavage de la route (Aqabat Fut) à Haidan pour un coût de 33 millions de riyals. .Riel.



Quant au gouvernorat de Dhamar, la Société a mis en œuvre la deuxième phase du projet de construction d'une station de pesée axiale dans la région de Jahran sur la route Sana'a - Dhamar pour un coût de 170 millions de riyals, un projet d'installation de ferries tubulaires sur la route ( Yahdhar - Jabal Mahn - Jabal Mutlaq) d'un coût de 30 millions de riyals, et un projet d'asphaltage de la ligne dans la zone de Rusaba d'un coût de 246 millions de riyals, financé par le Fonds d'entretien routier.



Un projet d'étude et d'amélioration du tronçon de terre (Wadi Al-Sibli Dabbah - Hasman) sur la ligne inférieure marocaine, Dhamar - Dabbah et quelques autres routes, a également été mis en œuvre, pour un coût de 20 millions de riyals, et un projet d'enquête et améliorer le tronçon en terre battue (Dura - Sebn - Kaboud) sur la route Dhamar - Al-Husseiniyah, pour un coût de 14,6 millions de riyals, et un projet pour achever la réhabilitation et l'asphaltage de l'entrée de la ville de Dhamar en direction de «. Dhi Sahar Al-Ashaw" pour un coût de 206 millions de riyals, et un projet d'entretien du pont Musharrafa sur la route Dhamar - Al-Husseiniyah pour un coût de 40 millions de riyals, ainsi que l'entretien du ferry Al-Haswah sur la route. même route pour un coût de 10 millions de riyals, tous financés par les autorités locales.



Toujours dans la ville de Dhamar, un projet a été mis en œuvre pour restaurer et entretenir les nids-de-poule d'asphalte sur la ligne (Zaraja - Beit Al-Kumaim - Qaa Al-Qubatain - Al-Hadda) pour un coût de 20 millions de riyals, en plus d'un projet pour étudier et améliorer diverses routes secondaires dans le district du Maghreb Ans pour un coût de 10 millions de riyals, financé par l'autorité locale.



Dans le gouvernorat d'Al Bayda, où la Fondation a mis en œuvre trois projets financés par le Fonds routier, parmi lesquels l'entretien et la restauration des rues de Radaa (pavage en pierre) pour un coût de 145 millions de riyals, et deux projets d'entretien de la route Radaa - Al Bayda, Section Al Sawadiyah (dallage en béton + dallage en pierre) pour un coût de 249 millions de riyals pour la première phase et de 214 millions de riyals pour la deuxième phase, tandis que les autorités locales du gouvernorat ont financé un projet de construction de rues dans certaines unités de quartier de la zone d'Azza pour un coût de 11 millions de riyals.



Le gouvernorat d'Ibb a vu la mise en œuvre d'un projet d'entretien routier (Ibb-Mashura) d'un coût d'environ 250 millions de riyals, financé par le Fonds routier.



Dans le gouvernorat de Sana'a, la Fondation a mis en œuvre deux projets de revêtement de la route Naqil (Harmah - Mahjil - Al-Said - Kabylie) dans le district d'Al-Haymah Al-Dakhiliya et de la route Naqil (Al-Najra) dans le district d'Al-Haymah. , pour un coût d'environ 60 millions de riyals pour les deux projets, avec un financement du Fonds routier et une contribution communautaire.



Il a également mis en œuvre des projets pour les quatrième, cinquième et sixième phases de réhabilitation et d'agrandissement de l'entrée nord de la capitale, Sanaa (intersection Al-Azraqin - Dhifan), pour un coût de 250 millions de riyals pour chaque phase séparément, avec financement du Fonds.

Ils ont été transférés au secrétariat de la capitale, où la société a mis en œuvre les première et deuxième phases d'asphaltage de la rue South Sur du centre correctionnel de sécurité et de renseignement - Shamlan - colline Wadi Al-Anab dans le district de Ma'in, pour un coût de 50 millions de riyals. pour la première phase et 60 millions de riyals pour la seconde, financés par le secrétariat, en plus d'un projet de mise en œuvre des travaux de construction, de fourniture et d'équipement d'un centre de collecte modèle de la taxe sur les ventes de qat dans la région d'Azraqeen, pour un coût de 60 millions de riyals pour la seconde. 69 millions de riyals pour la première phase et 62 millions de riyals pour la deuxième phase, financés par l'administration fiscale.



À Amran, la Fondation a mis en œuvre les projets des deuxième et troisième phases d'achèvement de la construction de la route (Radwan - Isolation Qilab) dans le district de Maswar, pour un coût de 27 millions pour la deuxième phase et de 10 millions pour la troisième phase. , grâce au financement du Fonds d'entretien routier et à une contribution de la communauté.



Les projets de la Fondation dans le gouvernorat de Hajjah comprenaient l'achèvement de la construction et l'agrandissement de la route (Mustaba - Al-Ajirat - Majbla - Wadi Ram), financés par le Fonds routier à hauteur de 30 millions de riyals.



Selon le rapport, la quantité d'enrobé bitumineux utilisée dans les travaux et projets susmentionnés était d'environ 33 370 tonnes, contre 20 228 tonnes en 2022 et 11 223 tonnes en 2021, ce qui indique une augmentation du volume des travaux et des projets par rapport à l'année 2021. à l'année, pour atteindre Le pourcentage d'augmentation au cours de l'année écoulée a atteint 65 pour cent.



Ponts et projets de construction :



Le rapport annuel de performance du Département général des ponts et de la construction de la Société pour l'année 2023 AD révèle le résultat du travail, de la réalisation et du développement continu à travers l'augmentation du nombre et du coût de ses projets mis en œuvre, qui ont dépassé trois milliards et 103 millions de riyals, contre un milliard et cinq millions de riyals au cours de l'année 2022 après JC, avec un taux d'augmentation supérieur à 200 pour cent.



Le directeur général des ponts et de la construction de la Société, l'ingénieur Adnan Ibrahim, a déclaré que l'année 2023 a vu la réalisation de 15 projets dans le domaine des ponts et de la construction, dont sept ponts stratégiques et trois traversiers, en plus de trois projets de construction géants qui contribuera à améliorer les services fournis aux citoyens dans de nombreux gouvernorats bénéficiaires.



Des ponts stratégiques avec l’expertise et les mains yéménites :



Ces dernières années, la Fondation, représentée par l'Administration Générale des Ponts et de la Construction, a pu construire des dizaines de ponts, qu'il s'agisse de ceux qui ont été détruits par l'agression et que la Fondation a reconstruits et réhabilités, ou de nouveaux ponts qu'elle a construits dans de nombreux pays. gouvernorats et sont entrés en service.



Cependant, le succès que la Fondation a obtenu depuis son entrée en tant qu'agence gouvernementale dans la mise en œuvre de ce type de projets importants avec les mains et l'expertise yéménites représente une grande réussite et une expérience pionnière.



Le directeur général des ponts et de la construction a indiqué qu'au cours de l'année 2023 après JC, le projet d'entretien et de réhabilitation du pont Fardat Nihm sur la route (Sanaa - Hazm Al-Jawf) a été achevé pour un coût de 203 millions de riyals, qui a été détruit par l'avion de la coalition d'agression, causant un problème majeur de circulation, car il se trouve dans une zone montagneuse accidentée et se trouve au sommet d'un des ponts, ce qui a causé de grandes souffrances aux citoyens en raison de l'incapacité de la plupart des moyens de transport. moyens de transport, y compris des camions de transport, pour traverser la vallée après la destruction du pont.



Il a expliqué que le projet d'établissement et de construction du pont Al-Khirba sur la route (Mafraq - Hazm Al-Jawf) a été achevé pour un coût de 277 millions de riyals, ainsi que la quatrième phase de construction et de construction du pont Salamat sur la route (Mafraq - Hazm Al-Jawf). (Sanaa - Al-Jawf) pour un coût de 68 millions de riyals.



L'ingénieur Adnan Ibrahim a déclaré que les projets mis en œuvre dans le domaine des ponts comprenaient également le projet de construction et de construction du pont Al-Ghail sur la route (Fardt Nahm - Al-Juba - Hazm Al-Jawf) pour un coût de 285 millions de riyals. qui est considéré comme l'un des ponts les plus importants situés sur cette route vitale, car il est situé sur l'une des vallées où coulent des eaux abondantes, ce qui entraîne la coupure de la route pendant des jours, doublant ainsi la souffrance des citoyens.



L'année écoulée a également vu la mise en œuvre du projet de construction du pont Mahliya sur la route (Afar - Qaniya - Al-Juba) pour un coût de 333 millions de riyals, ainsi que le projet de construction et de construction du pont d'entrée est de l'aéroport international de Sanaa. pour un coût de 100 millions de riyals, en plus du début de la mise en œuvre du pont Wadi Habab sur la route (Sharq City - Bajil).



En ce qui concerne les projets de ferry, l'Administration générale des ponts a mis en œuvre le projet de ferry Al-Qabi à Saada pour un coût de 50 millions de riyals, le projet de reconstruction du ferry de Daran pour un coût de 130 millions de riyals et le projet de ferry Al-Talh pour un coût de 50 millions de riyals. coût de 14 millions de riyals, en plus du projet de ferry Sabban.



argent: "Mille Réal.



Titre de qualité des projets de la Fondation :

Le Président du Conseil d’Administration de la Fondation confirme que tous ces projets ont été mis en œuvre selon la qualité, les spécifications techniques et les délais qui leur ont été impartis, et qu’ils ont été mis en œuvre au service des citoyens de tous les gouvernorats.



Il a déclaré que l'institution était capable de surmonter bon nombre des difficultés et des défis imposés par l'agression et de les transformer en réussites, ajoutant d'autres réalisations dont tous ses membres sont fiers, car elles sont survenues à un moment exceptionnel et dans une situation critique pour le prouver. la capacité de l'institution à surmonter les difficultés et les défis, et qu'elle restera au niveau de confiance des dirigeants en elle.



Al-Hadrami a souligné que, sur une période de neuf ans, la Fondation s'est vu confier tous les travaux et tâches liés à la mise en œuvre, à la réhabilitation et à la construction des routes et des ponts détruits et endommagés par l'agression, grâce auxquels elle a obtenu un succès inattendu qui a fait c'est l'une des institutions nationales les plus importantes, digne de construire et de développer le pays et de l'amener vers l'avenir que le peuple yéménite recherche depuis des décennies.



Contrairement au déclin provoqué par l'agression et le siège dans le fonctionnement de nombreuses institutions, l'Autorité générale des routes s'est relevée des décombres de la destruction à laquelle ses installations ont été exposées et a continué à travailler à la reconstruction et à la réhabilitation des routes et des ponts. détruite par l'agression, et de nombreux autres projets de construction, qui lui ont valu davantage de bénéfices. Ces expériences lui ont permis d'élargir la portée de son travail et d'obtenir une augmentation constante des projets et des travaux qui lui sont confiés par les agences gouvernementales et les autorités locales.



L'institution est un organe exécutif de l'État :



L'institution comprend un groupe des meilleurs cadres d'ingénierie qui ont été affinés par l'expérience et qui ont combattu sur le champ de bataille du travail d'ingénierie sur le terrain dans toutes ses complexités. Cela explique la fermeté de l'institution en tant que forteresse et édifice national élevé au fil des décennies. son empreinte dans la création de la majorité du réseau routier et des ponts, et a assumé la responsabilité de préserver ceux-ci, dont la construction et le pavage ont coûté au pays des centaines de milliards.



La Société est également le bras exécutif de l’État et on compte sur elle pour mettre en œuvre des projets de routes et de ponts ainsi que d’autres travaux de construction qui constituent l’infrastructure du pays dans son ensemble.



Une année complète de travail, de réalisations et de dons sans fin dans cette institution nationale, devenue une source de fierté et de fierté pour l'organisation, le développement et la modernisation qu'elle a réalisé à tous les niveaux administratifs, artistiques, d'ingénierie et techniques et surtout de tous les qualité du travail et des projets qu'elle réalise dans divers domaines de services et de développement à travers le grand pays.

Le Président du Conseil d’Administration de la Fondation confirme que tous ces projets ont été mis en œuvre selon la qualité, les spécifications techniques et les délais qui leur ont été impartis, et qu’ils ont été mis en œuvre au service des citoyens de tous les gouvernorats.

Il a déclaré que l'institution était capable de surmonter bon nombre des difficultés et des défis imposés par l'agression et de les transformer en réussites, ajoutant d'autres réalisations dont tous ses membres sont fiers, car elles sont survenues à un moment exceptionnel et dans une situation critique pour le prouver. la capacité de l'institution à surmonter les difficultés et les défis, et qu'elle restera au niveau de confiance des dirigeants en elle.

Al-Hadrami a souligné que, sur une période de neuf ans, la Fondation s'est vu confier tous les travaux et tâches liés à la mise en œuvre, à la réhabilitation et à la construction des routes et des ponts détruits et endommagés par l'agression, grâce auxquels elle a obtenu un succès inattendu qui a fait c'est l'une des institutions nationales les plus importantes, digne de construire et de développer le pays et de l'amener vers l'avenir que le peuple yéménite recherche depuis des décennies.

Contrairement au déclin provoqué par l'agression et le siège dans le fonctionnement de nombreuses institutions, l'Autorité générale des routes s'est relevée des décombres de la destruction à laquelle ses installations ont été exposées et a continué à travailler à la reconstruction et à la réhabilitation des routes et des ponts. détruite par l'agression, et de nombreux autres projets de construction, qui lui ont valu davantage de bénéfices. Ces expériences lui ont permis d'élargir la portée de son travail et d'obtenir une augmentation constante des projets et des travaux qui lui sont confiés par les agences gouvernementales et les autorités locales.

L'institution est un organe exécutif de l'État :

L'institution comprend un groupe des meilleurs cadres d'ingénierie qui ont été affinés par l'expérience et qui ont combattu sur le champ de bataille du travail d'ingénierie sur le terrain dans toutes ses complexités. Cela explique la fermeté de l'institution en tant que forteresse et édifice national élevé au fil des décennies. son empreinte dans la création de la majorité du réseau routier et des ponts, et a assumé la responsabilité de préserver ceux-ci, dont la construction et le pavage ont coûté au pays des centaines de milliards.

La Société est également le bras exécutif de l’État et on compte sur elle pour mettre en œuvre des projets de routes et de ponts ainsi que d’autres travaux de construction qui constituent l’infrastructure du pays dans son ensemble.

Une année complète de travail, de réalisations et de dons sans fin dans cette institution nationale, devenue une source de fierté et de fierté pour l'organisation, le développement et la modernisation qu'elle a réalisé à tous les niveaux administratifs, artistiques, d'ingénierie et techniques et surtout de tous les qualité du travail et des projets qu'elle réalise dans divers domaines de services et de développement à travers le grand pays.

Reportage : Yahya Jarallah
traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Dimanche 16 Juin 2024 21:57:46 +0300