Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Galerie de photos   Vidéothèque  
Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Les forces d'agression ont commis 158 violations de l'armistice au cours des dernières 24 heures : rapport
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Le département de sécurité d'Ibb commémore l'Achoura
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Un événement oratoire organisé à la mémoire d'Achoura à Hodeidah
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Le commandement de l'unité de la police militaire célèbre le groupe de clôture de "Que Dieu aide ceux qui le soutiennent"
[Mercredi 10 Ao˚t 2022]
553 passagers sont arrivés, ont quitté l'aéroport international de Sana'a
[Mercredi 10 Ao˚t 2022]
 
  Enquêtes et reportages
Ils ont dit à propos de l'Imam Hussein, que la paix soit sur lui (Citations de grands et historiques personnalités au Monde à travers les âges): rapport
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
L'opération "Unité des carrés" ébranle les piliers de l'ennemi sioniste et unit les arènes de la résistance
[Mardi 09 Ao˚t 2022]
Citations de Sagesse du Grand Symbole islamique l'Imam Ali, que la paix soit sur lui… un heritage humanitaire mondial : rapport
[Lundi 25 Juillet 2022]
Le Commandeur des Croyants, Imam Ali, que la paix soit sur lui, dans les paroles d'érudits, artistes, savants, philo-sophistes et de penseurs : rapport
[Mardi 19 Juillet 2022]
Un événement culturel organisé dans le gouvernorat d'Ibb à l'occasion de l'anniversaire de la Wilayat d’Imam Ali
[Mercredi 13 Juillet 2022]
 
  L‘agression Américain saoudienne
Mouvement du Jihad islamique: La déclaration de Sayyed Nasrallah sur les préparatifs pour répondre aux sionistes pour le Liban est un message qui reflète les préparations de la Résistance
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Officiel sioniste : Les missiles lancés par les Brigades Al-Qods étaient très précis
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Le gouverneur de Shabwa Al-Awlaki met en garde les factions pro-occupation contre le ciblage des civils
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Les forces d'agression ont commis 158 violations de l'armistice au cours des dernières 24 heures : rapport
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
Le commandement de l'unité de la police militaire célèbre le groupe de clôture de "Que Dieu aide ceux qui le soutiennent"
[Mercredi 10 Ao˚t 2022]
 
  Société civile
Réunion extraordinaire du Présidium du Conseil de la Choura
[Mardi 09 Ao˚t 2022]
Une soirée organisée au district de Midi en mémoire du martyre de l'Imam Hussein (l’Achoura)
[Lundi 08 Ao˚t 2022]
Le comité d'organisation appelle à participer à la commémoration de l'Achoura demain matin
[Dimanche 07 Ao˚t 2022]
Al-Hamli, Haider et une délégation internationale inspectant les dégâts des inondations dans le gouvernorat d'Al-Jawf
[Vendredi 05 Ao˚t 2022]
Le porte-parole du ministère de l'Intérieur révèle les performances de sécurité de l'année Hijri lors d'une conférence de presse
[Vendredi 05 Ao˚t 2022]
  Enquêtes et reportages
Le Commandeur des Croyants, Imam Ali, que la paix soit sur lui, dans les paroles d'érudits, artistes, savants, philo-sophistes et de penseurs : rapport
Le Commandeur des Croyants, Imam Ali, que la paix soit sur lui, dans les paroles d'érudits, artistes, savants, philo-sophistes et de penseurs : rapport
Le Commandeur des Croyants, Imam Ali, que la paix soit sur lui, dans les paroles d'érudits, artistes, savants, philo-sophistes et de penseurs : rapport
[19/Juillet/2022]

SANAA, 19 Juillet (Saba) - A l'occasion de la commémoration de la fête Eid de la Wilayat (Ghadeer), les Yéménites rappellent les positions de l'imam Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui, face aux arrogants et soutenant les opprimés.



Nous présentons ici quelques-unes des opinions et des paroles de penseurs et d'érudits occidentaux et musulmans concernant le Commandeur des Croyants, Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui.



- Thomas Carlyle / 1795 - 1881 / Philosophe, écrivain, satiriste et historien anglais : dans son livre "Muhammad l'Idéal", il dit (Quant à Ali, nous ne pouvons que l'aimer et l'adorer, car c'est un jeune homme honorable, élevé en esprit, sa conscience déborde de miséricorde et de droiture, et son cœur reçoit la jalousie et l'enthousiasme et il était plus courageux qu’un lion , mais elle était courageuse, sortant avec douceur, gentillesse, compassion et tendresse.



Il dit (le guerrier du mal et de l'hypocrisie, le lion de Dieu contre la corruption, le noble envers les chrétiens, couronné de la grâce divine, le propriétaire de l'audace ardente, c'est Ali bin Abi Talib). Il a dit: "Je crois que l'Imam Ali est une personnalité attirante et compatissante."



Dante Alighieri / 1265 - 1321 / Philosophe, poète, révolutionnaire et homme politique italien, il a déclaré dans La Divine Comédie : (La braise ardente du feu était le prophète Mahomet et Ali bin Abi Talib, et les gens ne peuvent pas supporter cela).



Johann Wolfgang Goethe / 1749 - 1832 / philosophe allemand : il décrit Ali dans son livre "Poésie et vérité" (le premier croyant dans le message céleste aux côtés de Mme Khadija).. Goethe décrit cela comme la croyance de principe de l'Imam Ali (qu'il est le biais total et absolu au message du plus grand messager).



Goethe a également composé une courte pièce sous la forme d'un dialogue entre l'imam Ali et sa femme Fatima, et leur tentative sincère et inlassable de diffuser la nouvelle religion au-delà des frontières de la tribu et du clan.



-Dr. Wilfried Madelung 1930 Professeur allemand, orientaliste et penseur spécialisé dans les études Ahl al-Bayt : (Je me moque du caractère idéologique, économique, ou même historique de la période du règne de l'Imam Ali. ).



- Edward Gibbon (1737-1794/ historien anglais : (personnalité unique et brillante, poète, croyant, noble et saint, sa sagesse est comme la brise que respire tout humain, elle est morale et humaine, de sa naissance à sa mort, il était sage, il rassembla ses étudiants et les appela mes frères et mes proches, vraiment Aaron le renouvelé était l'ami du Prophète (Moïse tel que décrit par le Prophète Muhammad).



- Sir William Muir / 1819-1905 / Orientaliste écossais : (Avec sa brillante intelligence, sa gentillesse et son influence enchanteresse sur la vie de ceux qui se mêlent et s'assoient avec lui, et faisant l'objet de confiance, de camaraderie et de société, puisqu'il était un jeune garçon, il a donné son âme et son amour pour défendre le prophète Mahomet et son message tolérant, est humble C'est simple : un jour, la moitié du monde islamique a été gouvernée avec le bien, pas avec un fouet.



- Henry Stubbe / 1632-1676/ médecin anglais, écrivain et chercheur : (il méprisait le monde matériel et sa gloire trompeuse, craignait Dieu et était un bienfaiteur bon, le premier et le précurseur de toute action et jugement divins. Il était social, doué de créativité et d'intelligence pointue. Parce que la créativité n'était pas commune, elle ne possédait pas ces sciences qui se terminent sur la langue, mais ces sciences et cette sagesse cachée qui s'étendent et ne finissent ni ne meurent).



Washington Irving (1783 – 1859) Auteur américain, essayiste, biographe, historien et diplomate : (Il était issu de la famille la plus noble de la tribu Quraish, il avait trois qualités que les Arabes chérissaient : le courage, l'éloquence et la générosité, son âme vaillante méritait un immortel titre du Prophète Muhammad (Lion de Dieu) modèles Son éloquence est toujours influente sur chaque langue arabe, sur chaque interprétation coranique, et sur chaque proverbe et dicton qui a prévalu dans la nation arabe à ce jour et son amour, sans condition préalable).



Simon Oakley (1678 - 1720) orientaliste anglais : (quelque chose qui vaut la peine de se tenir debout et de remettre en question sa sagesse, sa mère lui a donné naissance dans la même maison sainte à La Mecque, que Dieu ordonne de le purifier et de l'adorer purement, cela n'est pas arrivé à aucun être humain, pas même dans aucune religion céleste).



- Philip Khoury Hitti (1886 – 1978) Écrivain, historien et érudit libanais : (Le vaillant dans la guerre, éloquent dans le discours, la chevalerie envers les opposants, l'idéal des musulmans avec la chevalerie, la chevalerie et la noblesse).



- Henry Corbin (1903-1978) Philosophe et orientaliste français : il révéla la valeur et le statut du livre (Nahj al-Balaghah) et sa référence religieuse, philosophique et littéraire en disant : (Le livre est un recueil des discours des premier Imam Ali bin Abi Talib, y compris les sermons, les hadiths et les messages, et l'importance de cela vient Le livre est en premier lieu après le Coran et les hadiths du Prophète, non seulement pour la vie religieuse du chiisme en général, mais aussi pour la pensée philosophique du chiisme de Nahj al-Balaghah peut être considérée comme l'une des sources les plus importantes à partir desquelles les penseurs chiites ont puisé leurs doctrines et qu'ils ont proclamées... et vous sentez que l'influence de ce livre a été fortement influencée par la cohérence logique dans le discours, et de la conclusion de résultats sonores, et la création de certains termes arabes techniques qui ont été introduits dans la langue littéraire et philosophique, lui ajoutant richesse et glamour, car elle est née indépendamment de l'arabisation des textes grecs. .. Quand on revient aux hadiths de l'Imam Avec son élève Kamil bin Ziyad, quand il répond à cette question : Quelle est la vérité, et quand il décrit la succession intérieure des sages dans le monde, etc., on trouve dans ces pages un modèle particulier de pensée qui a un caractère qui le distingue des autres).



- Gerald de Gaury (1897-1984) Orientaliste britannique, explorateur, historien et diplomate : (Le doyen de la famille Hachémite, cousin et gendre dont tous les Arabes respectaient. Il est étonnant qu'il n'ait pas cherché le califat immédiatement après la mort de Mahomet, comme certains l'ont fait, aux mérites de sa naissance, de son mariage et de ses frères avec le prophète Mahomet, le premier à Il embrassa l'islam et le prophète Mahomet lui a dit que vous appartenez à la nation comme Aaron à Moïse, il a gouverné avec sagesse et la noblesse, la nation de l'Islam et son éloquence était la langue de sa sagesse.



L'Organisation des Nations Unies et sa version de Nahj al-Balagha : (Nahj al-Balaghah contient la lettre de l'imam Ali à Malik al-Ashtar, et elle contient des commandements pour chaque dirigeant concernant la création d'États et le soutien à la règle. Le Secrétaire général des Nations Unies (Kofi Annan) a pris une décision célèbre d'adopter la parole du Commandeur des Croyants, Imam Ali, que la paix soit sur lui, pendant son règne à Malik al-Ashtar ; Un document international, et l'une des sources de la législation internationale.



- Roger Garaudy 1913 - 2012/ le célèbre philosophe français : (Ali ibn Abi Talib a précédé la science humaine et je ne crois pas qu'un être humain prononce les mêmes mots que lui, car il est le premier à réaliser la science de l'atome et du bombe nucléaire mille 400 ans avant l'humanité, et quiconque ne croit pas, je dis à ceux qui se moquent de mon article est des Syriens qui occupent des postes de doctorat. Regardez les paroles d'Ali bin Abi Talib (la paix soit sur lui) " Si vous parvenez à diviser l'atome, vous trouverez un soleil dans son cœur. » N'avons-nous pas divisé l'atome à Hiroshima et la bombe solaire rouge a été produite).



- Bertrand Russell / 1872 - 1970 / le célèbre philosophe et mathématicien britannique : (L'esprit humain ne se rend pas compte qu'un homme vivait en Orient il y a 13 siècles et résolvait des équations du second degré par la méthode de complétion d'un carré parfait lorsqu'il a divisé 17 phrases entre trois frères et a présenté le problème dans son livre Mes mémoires pour être le premier document de recherche qui prouve qu'Ali bin Abi Talib "la paix soit sur lui" a résolu les équations du second degré 800 ans avant le monde).



Et Russell ajoute : (Lorsque nous avons inventé la science du fractionnement et de la comparaison mathématique pour résoudre des problèmes sous une forme simple et les recombiner, nous pensions que nous avions fait un bond en Europe que les peuples ne nous rattraperaient pas, et j'ai été surpris par ce même homme, Ali bin Abi Talib, le dirigeant de tous les pays d'Orient, et il a résolu le problème des miches de pain en triangulant la circulaire. Le problème est très connu de ceux qui aiment en savoir plus.



- Baron Bernard Carra de Vaux (1867 – 1953) historien, orientaliste, voyageur et penseur encyclopédique dit dans son livre "Les Penseurs de l'Islam" (Et Ali est le héros endolori, le souffrant, le chevalier mystique, et l'Imam martyr, avec l'âme profonde de la résolution dans les plis de laquelle se trouve le secret du tourment divin) -.



- Robert Osborne 1932 - 2017 AD / Spécialiste américain des affaires mondiales d'Hollywood : (Préserver le véritable islam, qui a été prôné par le prophète Mahomet, aux mains d'Ali bin Abi Talib).



Penseur occidental Gerard Robbins: (Ali bin Abi Talib restera le chevalier de l'islam et le noble et chevaleresque).



Extrait du livre du successeur du prophète Mahomet - Londres - 1850 : (Il était le dernier noble chevalier de l'histoire islamique qui accompagna le prophète Mahomet et les califes et resta le mentor de la nation. Ses actes, ses paroles et sa sagesse ont été traduits dans de nombreuses langues).


"... Que le plus cher de vos trésors soit le trésor de l'action juste... Infusez votre cœur de miséricorde, d'amour et de bonté pour vos sujets. Ne soyez pas en face d'eux un animal vorace, les considérant comme une proie facile, car Ils sont de deux sortes : soit ils sont vos frères en religion, soit vos égaux dans la création. »


Gandhi a également rendu un hommage éloquent au sacrifice incomparable consenti par les Imams Hassan et Hussain (RA). fils de l'Imam Ali, L'exemple glorieux de l'Imam Hussain (RA), le petit-fils du saint Prophète de l'Islam (psl), qui a subi le martyre aux mains d'un État cruel et hostile, est assimilé par Gandhi à tapascharya, la croyance hindoue au pouvoir de la souffrance transformer la conscience :



"Toutes les religions du monde sont donc strictes en ce qui concerne les promesses... Même si seulement quelques-uns d'entre vous prennent la promesse, nous aurons une récompense à travers eux. Les étudiants musulmans ont devant eux l'exemple des Imams Hassan et Hussain. L'Islam n'a pas été maintenu en vie par l'épée, mais par les nombreux fakirs avec un haut sens de l'honneur qu'elle a produits... Je n'ai rien à vous donner en matière d'excitation... Je veux vous donner un courage tranquille avoir des cœurs assez purs pour se sacrifier, pour tapascharya."



- Dr. Taha Hussein / 1889 - 1973 AD / Doyen de la littérature arabe : Il dit dans son livre "Ali et ses fils" (Ali et ses fils se sont retrouvés… la vraie foi en Dieu, conseillant la religion, faisant la vérité et la droiture sur le droit chemin, sans dévier ni incliner, et ne pas être gros en quoi que ce soit. L'Islam est dans un peu ou beaucoup, mais il voit la vérité et y va, ne tord rien, ne se soucie pas du résultat, et il ne signifie pas qu'il trouve le succès ou l'échec au bout de son chemin, ni qu'il trouve la vie ou la mort au bout de son chemin, mais plutôt qu'il se préoccupe de tous les soins à trouver durant son chemin Et à la fin, que Dieu soyez content de lui).



Et il dit : (Il a de nombreuses vertus qui lui sont connues par les Compagnons du Prophète malgré leurs différences, et les meilleurs musulmans parmi les adeptes les connaissent, et les sunnites y croient, tout comme ses chiites y croient).



- Professeur Abbas Mahmoud Al-Akkad (1889-1964) Écrivain, penseur, journaliste et poète égyptien : (J'ai gagné et le Seigneur de la Kaaba) Avec cette grande annonce, Ali, que la paix soit sur lui, a conclu sa vie, qui a commencé en la Maison de Dieu et s'est terminé dans la Maison de Dieu !! Et entre le principe et la fin, il y avait une longue prosternation devant Dieu... Annoncer la victoire à un grand moment... et un lieu plus grand... et une méthode qui continuait à ébranler les piliers de l'histoire...



Je ne savais pas ou n'avais pas entendu parler d'un dirigeant assassiné dans sa capitale et jurant par le Seigneur de la Kaaba et disant : (J'ai gagné !!!) De quelle victoire parle Ali Ibn Abi Talib, que la paix soit sur lui ? !



Je jure par le Seigneur de la Kaaba, si tous les dictionnaires de politique et de gouvernement du monde se réunissaient, il n'aurait pas pu comprendre le sens de cette victoire !



Participé à 80 batailles et vaincu les héros arabes et leurs plus fidèles, et n'a pas dit que j'avais gagné !!



Les gens lui ont prêté allégeance au califat dans une scène qu'aucun calife n'avait jamais vécue... et il n'a pas dit que j'avais gagné !!! Il a plutôt dit : Prenez-moi comme ministre, pas comme prince !!!



Depuis des années, à chaque fois que je récite ce mot : (j'ai gagné par le Seigneur de la Kaaba), j'ai l'impression que tout mon système intellectuel tremble !!



Si Ali, que la paix soit sur lui, est le gagnant... alors qui est le perdant ?!!



Victoire et défaite dans le dictionnaire d'Ali dessinent l'image de l'humanité que Dieu a voulu lui faire succéder dans le monde de l'existence.



Que chacun de nous passe en revue (sa victoire) et (sa défaite) et les présente au dictionnaire d'Ali, que la paix soit sur lui...



Ali, que la paix soit sur lui, a vendu le monde avec toute sa fascination, sa parure, son argent et sa cupidité, et a acheté l'au-delà et le plaisir de Dieu, alors le paradis était son refuge.



Que Dieu magnifie vos récompenses... Il m'a vaincu... et l'humanité a perdu... Il l'a perdu, ainsi que le Seigneur de la Kaaba...



Al-Akkad voit dans son livre "Le Génie de l'Imam Ali" que la clé de la personnalité d'Ali bin Abi Talib réside dans la chevalerie, et il a dit : (L'étiquette équestre est la clé de cette noble personnalité à partir de laquelle tout se ferme, et tout ce qui a besoin explication est expliquée à partir de lui, et par laquelle la chevalerie a atteint son but.Le meilleur, en particulier dans le traitement des hommes et des femmes faibles, et sa satisfaction avec les mœurs en temps de guerre et de paix était la satisfaction de la chère chevalerie avec toute son étiquette et ses traditions .



Puis il ajoute : (Et l'Imam Ali Faris ne le sort pas de l'équitation, jurisprudence de la religion, mais plutôt il devrait la suivre en elle, et l'étiquette de l'équitation avec ses divers symptômes est toujours la clé qui est gérée à chaque porte de cette âme, il est donc exposé au spectateur ce qui suit).



Et il continue en disant : (Et personne n'a jamais été capable d'énumérer un mot contre lui dans lequel il a violé le droit explicite dans sa paix et sa guerre, et entre sa compagnie ou entre ses ennemis, et c'était toujours quand il a dit : " Le signe de la foi est que vous préférez la vérité là où elle vous nuit, au mensonge là où elle vous profite, et qu'il n'y a aucune vertu dans votre discours sur votre connaissance, et de craindre Dieu dans le discours des autres.



Et il a dit : (La culture de l'Imam, que la paix soit sur lui, est : la culture de la connaissance, le singulier et le sommet élevé parmi les masses à chaque station. Dans le monde, il vient à Dieu, et par la piété il est ascète dans le monde, il vient à Dieu, c'est un chevalier dont la religion et le courage mondain convergent, et c'est un érudit qui converge dans la religion et ce monde sa recherche et son salut).



Il a ajouté : (Le musulman avait raison, le musulman dans son culte, dans sa connaissance, et dans son cœur et son esprit, de sorte qu'il est correct de dire que l'islam a été imprimé sur l'islam, et que la nouvelle religion n'a jamais connu de un islam plus vrai que lui, ni une pénétration plus profonde en lui.



- Gibran Khalil Gibran / 1883-1931 / Philosophe, poète et écrivain libanais : (Il a alerté les génies de cet âge) et voit la grandeur rayonnante en trois êtres humains qui représentent la perfection humaine, ils sont (Prophète de Dieu Jésus, Prophète Muhammad, et Imam Ali).



Et il ajoute : (Selon moi, Ibn Abi Talib fut le premier Arabe à adhérer à l'âme universelle, à son voisinage et à sa compagne. Et celui qui le combattait était l'un des fils de la Jahiliyyah).



Puis il dit :



Ali bin Abi Talib est mort martyr de sa grandeur...



Il est mort et la prière entre ses lèvres...



Il est mort avec un désir ardent dans son cœur pour son Seigneur...



Les Arabes ne connaissaient pas la réalité de son rang et sa valeur, jusqu'à ce que se lèvent des gens de leurs voisins, les Perses, qui comprenaient la différence entre la substance et les cailloux.



Il est mort avant d'avoir transmis son message plein et complet au monde, mais je le représente souriant avant qu'il ne ferme les yeux sur cette terre.



Le cas de tous les prophètes visionnaires qui viennent dans un pays qui n'est pas le leur, et dans un temps qui n'est pas le leur, est mort, mais votre Seigneur a une affaire là-dedans, et Il sait mieux.



- Tawfiq Al-Hakim / 1898 - 1987 / l'écrivain et dramaturge égyptien : La surprise totale est que (Al-Hakim) a fait référence à la connaissance de l'Imam et à sa haute position dans l'Islam et son droit au califat après le Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, et il a fait référence à ce fait historique dans sa célèbre pièce de théâtre "Muhammad" Le Messager de l'Humanité." Et il y mentionna sur la langue du Messager choisi, que les prières et la paix de Dieu soyez sur lui et sa famille, après la révélation du verset (et avertissez votre clan proche) que le Messager de Dieu a présenté son nouveau message céleste à un groupe de personnes, en leur disant : « Je ne connais personne parmi les Arabes qui a amené son peuple mieux que je ne vous ai apporté le meilleur de ce monde et de l'au-delà." Et mon Seigneur m'a ordonné de vous inviter à Lui, alors lequel de vous me soutiendra dans cette affaire et sera mon frère, mon fiduciaire et mon successeur parmi vous? Il salua d'une voix arabe claire: (Moi, ô Messager de Dieu, je vous aide, je suis en guerre contre qui vous avez combattu).



- Le professeur Abd al-Rahman al-Sharqawi (1921-1987), chercheur et penseur islamique égyptien, a parlé dans son livre, qu'il a appelé "Ali l'Imam des Justes" du martyr Imam Ali bin Abi Talib sous le titre "Le corps d'Ali le Noble" et il y dit (Le corps d'un homme qui n'a pas connu l'humanité en tant que dirigeant a été affligé d'un exemple Les épreuves et les tribulations qui l'ont tourmenté, malgré son souci de rendre les autres heureux, de protéger la justice, établir la vérité et repousser le mensonge).



Puis il dit (l'arrestation du martyr, et il s'est installé dans la conscience du temps, que chaque fois que la parole de l'Imam a été prononcée, il est l'Imam Ali, malgré les nombreux imams dans l'Islam, et cela, parce que ce que je possédais de connaissances et de jurisprudence dans la religion, et ce qui a été donné de la sagesse, n'a jamais été disponible pour un juriste ou un savant. Le martyr merveilleux, l'héroïque, le légendaire, l'idéal, et il s'est installé dans la conscience du temps, que chaque fois que quelqu'un prononce le nom du Commandeur des Croyants uniquement, il est l'Imam Ali bin Abi Talib, le Commandeur des Croyants, malgré le grand nombre de califes à toutes les époques de l'Islam, car Ali a rassemblé avec lui les éléments de capacité et d'honneur, et les éléments de leadership , la noblesse et l'honneur, tant qu'aucun dirigeant ne s'est jamais rencontré.



- Georges Jordaq 1933 - 2014/ Poète, penseur et écrivain chrétien libanais : qui a écrit une encyclopédie sur l'Imam Ali, située en cinq volumes, intitulée « Imam Ali, la voix de la justice humaine. » Il dit (qu'Ali représente, dans la phrase de son être, un grand aspect de la justice universelle compréhensive).



Chaque fois que je m'oppose aux sermons de la douleur ..... et me protège de nous pour l'éternité



J'ai commencé à me plaindre de ma maladie…..et j'ai eu un refuge contre tous leurs soucis



Et j'en appelle au droit de l'informer……. Et sur la connaissance de la vérité la plus honorable



C'est pour les injustes un coup de tonnerre... et c'est pour les opprimés parmi nous, Mutasim



Et il est pour la justice une fièvre qui l'a préservé ..... une création unique, une épée et un stylo



Des patries dans lesquelles la tyrannie a régné.. et la terre au-dessus de laquelle la pauvreté est accroupie



Ce n'est pas une approche juste dans sa décision ... Cela supprime l'injustice si l'injustice est jugée


Kufi annan, l’ex-secrétaire général de l’ONU avait indiqué la parole de l'imam Ali, le quatrième calife après le prophète Mahomet, a ordonné au gouverneur de l'Égypte de régner avec miséricorde et tolérance envers tous ses sujets dans une déclaration mentionnant les principes de l’humanité disant :

"... Que le plus cher de vos trésors soit le trésor de l'action juste... Infusez votre cœur de miséricorde, d'amour et de bonté pour vos sujets. Ne soyez pas en face d'eux un animal vorace, les considérant comme une proie facile, car Ils sont de deux sortes : soit ils sont vos frères en religion, soit vos égaux dans la création. »


Gandhi croyait également que les enseignements sur les attributs de Dieu étaient très similaires dans les écritures de l'hindouisme et de l'islam. Il n'a pas hésité à parler du calife Ali bin Abu Talib (RA) comme d'un modèle de retenue, et donc d'un modèle pour ceux qui adopteraient la méthode du satyagraha. (Satyagraha signifie insistance totale sur la vérité. Quand un homme insiste sur la vérité, cela lui donne du pouvoir).


Selon ses propres mots : « Vous devez savoir contenir votre colère, si vous désirez maintenir la non-violence en action pendant un certain temps. Hazrat Ali, le héros de l'islam, a été une fois craché par un adversaire ; et c'est ma conviction que s'il n'avait pas contenu sa colère à l'époque, l'islam n'aurait pas maintenu sa carrière ininterrompue de progrès jusqu'à présent."



Gandhi a également rendu un hommage éloquent au sacrifice incomparable consenti par les Imams Hassan et Hussain (RA). L'exemple glorieux de l'Imam Hussain (RA), le petit-fils du saint Prophète de l'Islam (psl), qui a subi le martyre aux mains d'un État cruel et hostile, est assimilé par Gandhi à tapascharya, la croyance hindoue au pouvoir de la souffrance transformer la conscience :



"Toutes les religions du monde sont donc strictes en ce qui concerne les promesses... Même si seulement quelques-uns d'entre vous prennent la promesse, nous aurons une récompense à travers eux. Les étudiants musulmans ont devant eux l'exemple des Imams Hassan et Hussain. L'Islam n'a pas été maintenu en vie par l'épée, mais par les nombreux fakirs avec un haut sens de l'honneur qu'elle a produits... Je n'ai rien à vous donner en matière d'excitation... Je veux vous donner un courage tranquille avoir des cœurs assez purs pour se sacrifier, pour tapascharya."


- Mikhail Naima / 1889 - 1988 AD / un penseur libanais : il a traité de la personnalité de l'Imam Ali et de ses qualités et en a exprimé l'expression la plus sincère dans son introduction au livre "Imam Ali, la Voix de la Justice Humaine" de George Jordaq, disant : "L'héroïsme de l'Imam ne s'est jamais limité aux champs de bataille... c'était un héros dans la sérénité." Sa perspicacité, la pureté de sa conscience, la magie de sa déclaration, la profondeur de son humanité, la chaleur de sa foi, la la grandeur de sa vocation et son soutien aux démunis.


Et l'opprimé vient de l'oppresseur et de l'oppresseur, et son culte de la vérité partout où la vérité lui devient claire.. et ces héroïsmes, et peu importe l'ancienneté de l'alliance, ils sont toujours une riche carrière à laquelle nous retournons aujourd'hui et chaque jour chaque fois que nous nous efforçons de construire une vie droite et vertueuse).


Et il a dit: "Ali est l'un des géants de la pensée, de l'esprit et de l'éloquence à tout moment et en tout lieu."


Sahib bin Abbad (945 - 995 AD) un sage et philosophe dit : (Quant à ses vertus, que la paix soit sur lui, elles ont atteint un niveau de grandeur, de majesté, de diffusion et de renommée, qui leur permet d'être mentionnées et de s'adresser leurs détails, ils sont donc devenus, comme l'a dit Abu Al-Aina à Obaidullah bin Yahya bin Khaqan, le ministre d'Al-Mutawakkil: Vous m'avez vu dans ce que j'avais l'habitude de décrire votre grâce comme informant de la lumière brillante de la jour et la lune brillante, qui n'est pas cachée au spectateur, j'étais donc convaincu que là où j'ai fini par dire que cela était attribué à l'impuissance, je n'ai pas atteint l'objectif, alors je suis passé de vous louer à prier pour vous, et j'ai confié les nouvelles vous concernant à la connaissance que les gens ont de vous. ).


Al-Junayd Al-Baghdadi (215-298 AH): Al-Junayd - qui est l'un des maîtres du soufisme - a été interrogé sur la position d'Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui, dans cette science - c'est-à-dire la science de Soufisme - et il a dit : les cœurs, c'est le Commandeur des Croyants).



Muhammad ibn Harun al-Hadhrami (mort à Bagdad en l'an 321 AH): l'un des narrateurs les plus célèbres de l'ère abbasside, il a dit: (J'ai entendu Ahmad ibn Hanbal dire: «Ce qui est arrivé à l'un des compagnons du Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, est ce qui est arrivé à Ali ibn Abi Talib. que la prière et la paix soient sur lui et sa famille, comme la baguette pour Moïse, et la résurrection des morts pour Jésus, que la paix soit sur lui. »).



- Muhammad bin Ishaq al-Waqidi / 130-207 AH / : l'un des plus anciens historiens de l'Islam, dit-il (La croyance d'Ali, que la paix soit sur lui - qui est ce qu'il avait d'habileté dans l'éloquence - est en lui-même la preuve que le Coran est une révélation divine, comment est-il le Seigneur de l'éloquence et de l'éloquence, et il est L'idéal en matière de connaissance ?).



- Al-Khalil bin Ahmed Al-Farahidi (100-170 AH) : l'un des imams de la langue et de la littérature, il a déclaré : « Les historiens et les biographes ont unanimement convenu qu'Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui, était excellent avec de grandes caractéristiques que personne d'autre n'a rassemblées. Il est une nation dans un homme.



Ibn Abi Al-Hadid Al-Mu'tazili (mort en 656 AH): l'un des érudits et écrivains les plus éminents des Mu'tazilites, il dit: (Le Commandeur des Croyants, que la paix soit sur lui, était le législateur de l'éloquence, sa source, l'origine et la naissance de la rhétorique, et de lui, la paix soit sur lui, son contenu est apparu, et de lui ses lois ont été prises, et sur ses exemples l'exemple de chaque orateur est un prédicateur. , chaque prédicateur éloquent a demandé l'aide de, cependant, il avait auparavant, et ils ont échoué, avancé et retardé, parce que ses paroles, que la paix soit sur lui, sont des paroles qui ont une teinte de connaissance divine, et elles contiennent un parfum de prophétique discours, et l'un de ses miracles, que la paix soit sur lui, qu'il était seul avec, et la sécurité de la participation à eux, que ses paroles contenaient Dans l'ascèse, les exhortations, les rappels et les exhortations, si le contemplateur le contemple, y pense , et enlève de son cœur que c'est un discours comme lui qui a exalté sa valeur, exécuté son commandement et entouré son cou de son royaume, il ne serait interrompu par aucun doute que ce soit des paroles de celui qui n'a pas chance autre que l'ascétisme, et n'a pas d'occupation Par autre que le culte, il a squatté dans une maison brisée, ou est retranché au pied d'une montagne, seuls ses sens sont entendus et il ne voit que lui-même, et il est à peine certain que ce sont les paroles de celui qui se jette dans la guerre en brandissant son épée, de sorte qu'il coupe les cous, rassemble les héros, et revient avec lui ruisselant de sang et ruisselant d'agitation. Il est, malgré cela, ascète de l'ascétisme, et en échange de substituts).



Sanaa-Saba : Centre de recherche et d'information

Traduit par





A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Jeudi 11 Ao˚t 2022 13:21:39 +0300