Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
À cause des politiques hostiles et subversives de Washington... la guerre revient en Europe après 50 ans

À cause des politiques hostiles et subversives de Washington... la guerre revient en Europe après 50 ans

[Lundi 28 Mars 2022]

SANAA, 28 Mars (Saba) - En raison de la politique étrangère des États-Unis d'Amérique, qui devient de plus en plus agressive et subversive contre les peuples du monde, la guerre revient en Europe après 50 ans à travers l'Ukraine.

 

Dans ce contexte, le Leader de la Révolution, Sayyid Abdul-Malik bin Badr Al-Din Al-Houthi, a souligné dans son discours à l'occasion de la Journée nationale de la résilience : « La guerre est revenue en Europe après 50 ans au cours desquels les pays européens et l'Amérique se consacraient à comploter et comploter contre le monde islamique, en raison des politiques américaines hostiles et subversives dans diverses régions du monde.

 

Sayyid Abdul-Malik a expliqué que les événements récents ont révélé le double standard de l'Occident et mobilisé toutes ses activités hostiles pour soutenir l'Ukraine dans les médias et économiquement, sous tous les titres de guerre et hostiles sous le drapeau américain.

 

"Lorsque les raids aériens ont commencé le 26 mars dans la soirée, les gens dormaient, et ils ont été surpris par leur brutalité, et les gens ont commencé à chercher qui est l'auteur et ce qui se passe exactement ?", a-t-il dit soulignant que l'annonce du l'agression est venue de la capitale américaine, Washington, en anglais et non en arabe.

 

Il a déclaré : "Ils nous accablent avec notre droit légitime à notre pays, notre liberté, notre indépendance et notre dignité, mais nous ne nous soucions pas de cela.

 

En remontant un peu en arrière, on se souvient de l'apparition du secrétaire d'État américain Colin Powell aux Nations unies en 2003 alors qu'il mentait au monde avant l'agression contre l'Irak, lorsqu'il présentait des outils et des images qu'il disait être d'une arme chimique irakienne ?!

 

Et voici l'administration sioniste américaine qui répète aujourd'hui ses mêmes mensonges précédents avec une taille plus grande cette fois... l'administration américaine ment et croit ses mensonges, mais le monde sait que ce qu'elle dit est un non-sens et des fabrications auxquelles les agents américains sont habitués, mais le peuple américain ne croit pas.

 

Le régime impérialiste américain a une tendance à la criminalité agressive envers les autres peuples du monde et ne s'abstient pas d'utiliser des méthodes bon marché et méprisables. L'Amérique a mené une agression contre les droits des peuples, en commençant par les Indiens rouges, en passant par droits des peuples d'Amérique latine et d'Indochine, et pas du tout dans l'agression contre l'Irak, la Syrie et le Yémen.

 

L'Amérique a mené plus de 120 guerres d'agression contre les peuples du monde afin de supprimer les peuples, de voler leurs ressources et d'asservir leurs êtres humains.

 

L'administration américaine se comporte comme un voyou envers les peuples du monde, loin du droit international. Elle attaque les peuples du monde et méprise le système international qui régit les relations internationales entre les nations et les peuples. Elle impose des sanctions unilatérales à de nombreux pays, comme c'est le cas le cas avec ses sanctions contre la Russie, la Chine, la Corée, le Venezuela et la Syrie, et impose des redevances supérieures à l'habitude des biens qui leur font concurrence ; Tels que la Chine, les pays européens et sud-américains.

 

Elle impose également des redevances aux Arabes du désert en Arabie saoudite et dans le Golfe. Elle porte atteinte aux libertés des citoyens de nombreux pays et les empêche d'entrer en Amérique, et assiège militairement les pays et les régimes qu'ils n'aiment pas ; Comme l'Iran, le Venezuela, la Corée du Nord et le Yémen, ces pays sont intimidés par la force et l'intervention militaires pour changer leurs systèmes politiques choisis par leur peuple.

 

Il viole les lois et les accords internationaux et s'en retire, comme c'est le cas avec son retrait des accords sur le climat et les armements, et de l'accord sur le nucléaire iranien.

 

L'administration américaine actuelle est l'administration la plus grossière connue dans l'histoire des relations internationales... Avec une arrogance répugnante, les flottes militaires américaines parcourent les mers du monde, provoquant et harcelant les peuples, s'ingérant dans les affaires de nombreux pays et peuples du monde, orchestrant des coups d'État contre des régimes nationaux, et son intelligence tue des dirigeants et des penseurs.

 

Il protège et encourage également les régimes oppressifs et tyranniques dans le monde et les finance avec des armes et des outils de meurtre et de torture.

 

La politique américaine est devenue une menace pour la paix et la sécurité dans le monde, que ce soit directement à travers son déploiement militaire et ses bases militaires dans le monde, ou à travers ses outils, des régimes clients, ou des organisations terroristes comme Al-Qaïda et ‘ ISIS’ (Daech) et la droite islamistes et religieux, notamment dans les mondes arabe et musulman.

 

L'administration américaine est habituée et habile à fabriquer des mensonges, et fait sans vergogne des pièces farfelues qui distraient ses agents. L'Amérique est réputée pour avoir une courte mémoire historique, car l'esprit américain - avec son esprit arrogant - voit que les valeurs du libéralisme américain et de la démocratie ont mis un terme au développement des idées idéologiques annoncées, cela  a été présenté par Fukuyama en 1992 dans son livre "La fin de l'histoire" comme une image finale du modèle occidental auquel le développement de la pensée humaine terminé.

 

La guerre russe va au-delà du sort de l'Ukraine, mais s'étend plutôt à l'avenir de l'Europe et de l'Amérique, car c'est une étape audacieuse visant le leadership américain dans le monde, et ce sera le début de la limitation de la question de la sécurité nationale au sein de l'Europe la géographie et la défense ne seront pas en dehors de l'Union européenne et de l'OTAN, tout en étouffant les ambitions occidentales hors de leurs frontières, car les objectifs de l'Occident sont devenus en conflit avec la Russie et la Chine.

 

Le défi russe à l'Occident, dans le langage du hard power, s'inscrit dans une perspective stratégique globale, représentée dans la reproduction d'un nouvel ordre international, équilibrant entre la puissance russe, la montée chinoise, les trébuchements américains et l'impuissance européenne, et la dynamique la géopolitique en Ukraine et en Europe ne sont que des préludes aux difficiles travaux de remodelage d'un ordre mondial nouveau.

 

Alors que les États-Unis et le Royaume-Uni pressent l'Arabie saoudite d'augmenter la production de pétrole pour compenser la hausse des prix mondiaux de l'énergie dans le cadre des sanctions contre la Russie, le royaume a annoncé qu'il avait exécuté 81 personnes, la plus grande exécution de masse du pays depuis des décennies.

 

La critique sourde des abus saoudiens révèle deux poids deux mesures en ce qui concerne la manière dont les pays occidentaux traitent la monarchie absolue, qui mène une attaque brutale contre le Yémen voisin depuis sept ans avec le soutien des États-Unis, a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice exécutive de l'Organisation pour La démocratie dans le monde arabe.

 

Elle a ajouté : Si les États-Unis veulent que le monde s'oppose à la guerre brutale de la Russie en Ukraine, ils devraient cesser de soutenir la guerre au Yémen, et la couverture divergente des guerres en Ukraine et au Yémen indique un « racisme inhérent » à l'Occident et à ses médias. .

 

 Et si les États-Unis s'attendent à ce que le monde entier, qui ne s'entend pas avec la Russie, punisse la Russie et achète ce qu'elle vend en termes de défense de l'Ukraine, alors ils devraient cesser de soutenir la guerre au Yémen, car le monde le voit.

 

Et le monde voit que lorsque les États-Unis parlent de souveraineté et de violence et n'essaient pas d'obtenir des concessions par la force, ils devraient aller jusqu'au bout, parler de la question du Yémen, et pas seulement dire au monde quoi faire en Ukraine, parce que le monde est non, c'est pourquoi il n'y a plus de soutien pour la guerre contre la Russie en Ukraine.

 

"Cela fait 7 ans et nous avons vu, maintes et maintes fois, comment les médias se désintéressent et doivent passer à autre chose, il y a donc un problème de capacité d'attention", a-t-elle déclaré.

 

Et Leah Whitson voit qu'il y a un racisme enraciné que nous voyons et que nous avons vu sur un affichage aussi hideux par les médias occidentaux, parlant d'Ukrainiens aux yeux bleus et aux cheveux blonds qui sont quelque peu différents, leur statut de réfugié est différent, leur la souffrance est différente, ce sont des gens civilisés, ce sont des Européens.

 

Ainsi, il y a un parti pris inhérent dans les médias occidentaux, en particulier, qui sont la majeure partie de ceux en Ukraine, de sympathiser avec eux, de ressentir de la pitié et de la souffrance pour les Ukrainiens sous les bombardements, mais pas la même souffrance, pas la même douleur pour les Ukrainiens.

 

Les Yéménites sont sous les bombardements et meurent littéralement de faim, et je pense que c'est le bon moment pour tous les médias de vérifier leurs préjugés et de vraiment réfléchir à la raison et à ce qu'ils peuvent faire pour y remédier.

 

Leah Whitson a exprimé son espoir que les médias internationaux profiteraient de cette occasion pour redoubler d'efforts pour se rendre au Yémen et le voir par eux-mêmes. Les États-Unis sont donc une fois de plus une partie directe à ce conflit et leurs forces sont en danger aux Émirats arabes unis en tant que parties à la guerre. Il est remarquable pour moi que le président Biden présente que les Américains sont ainsi en danger.

 

Concernant l'hypocrisie occidentale, Natalie El-Jarabli voit dans un article du journal canadien francophone "Le Journal de Montréal" que victimes innocentes, vies dispersées, ruine, destruction et famine, toutes les horreurs causées par les guerres, c'est facile à comprendre pourquoi l'invasion russe de l'Ukraine a provoqué la colère du monde occidental, mais si le conflit russo-ukrainien monopolise l'élite politique, il n'a pas le monopole de la guerre.

 

Il a dit : Il y a plusieurs guerres qui font rage à l'heure actuelle partout dans le monde, dont la grande majorité sont sanglantes et impitoyables, déformant les pages de l'histoire. Jetons un coup d'œil à la situation au Yémen, qui est toujours occupé à raconter les chapitres d'une guerre tragique depuis la fin mars de l'année 2015, au cours de laquelle le conflit a coûté la vie à plus de 377 000 personnes, en raison des causes directes et indirectes des hostilités.

 

Dans la région du Darfour au Soudan, où 300 000 personnes sont mortes à la suite de conflits alimentés par des affiliations tribales, et en Éthiopie, et plus précisément dans la région du Tigré, près de 100 000 personnes sont mortes en 15 mois, sans oublier le génocide au Rwanda et ailleurs beaucoup.

 

Il a ajouté : Ces conflits sont tous hideux et odieux, mais l'Occident ferme les yeux sur le meurtre d'innocents dans le silence et l'indifférence. Nous n'entendons aucun dirigeant condamner fermement les atrocités contre des civils innocents, et personne ne dénonce des tragédies humaines, personne n'appelle à punir les agresseurs.

 

Pour soutenir l'Ukraine, les pays occidentaux adoptent des sanctions imprudentes dont les citoyens paieront un lourd tribut et seront soumis au chantage nucléaire.

 Pourtant, ils restent silencieux face aux atrocités commises par la Chine contre les Ouïghours - les Ouïghours sont le plus grand groupe ethnique d'origine turque en Chine. Région autonome du Xinjiang,  Ils souffrent d'être privés de leurs droits culturels, sociaux, économiques, sans parler politiques - ils boycottent les athlètes russes, mais envoient leurs champions aux JO de Pékin.

Capitales - Saba : Merzat Al-Assal

 

Traduit par 

 

A.A.A.


Ressource : Saba



  more of (Enquêtes et reportages)