Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Un citoyen a été tué par les tirs de l'ennemi saoudien à Saada
[Mardi 16 Juillet 2024]
Le Guide suprême de la Révolution renouvelle son conseil au régime saoudien d'écouter les avertissements du peuple yéménite et d'arrêter sa voie agressive de soutien à l'Amérique et à Israël.
[Mardi 16 Juillet 2024]
Un événement culturel commémore Achoura à al-Rujm, ville de Mahweet, Jabal Mahweet
[Mardi 16 Juillet 2024]
Le président de la Choura présente ses condoléances pour le décès de Mohammed al-Amri
[Mardi 16 Juillet 2024]
Début d'un atelier de sensibilisation au code de conduite professionnelle pour le personnel du ministère des Droits de l'Homme
[Mardi 16 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Malgré la signature de la Convention contre la torture, l'ennemi sioniste continue de torturer les prisonniers palestiniens
[Lundi 15 Juillet 2024]
Malgré les massacres sionistes à Gaza, les négociations de trêve entre le Hamas et l'ennemi se poursuivent
[Lundi 15 Juillet 2024]
L'ennemi sioniste continue ses massacres barbares... et la résistance répond par des opérations qualitatives
[Lundi 15 Juillet 2024]
La fermeté de la résistance palestinienne, et la survie sur le terrain ont dissipé les illusions de l'ennemi sioniste.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Aveur sortie exceptionnelle dans la capitale Sanaa et dans les gouvernorats, les yéménites confirme leur détermination à soutenir Gaza, malgré la volonté de tous.
[Samedi 13 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Un citoyen a été tué par les tirs de l'ennemi saoudien à Saada
[Mardi 16 Juillet 2024]
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
  Internationale
Le discours de Sayyid Nasrallah... des messages à l'ennemi selon lesquels il doit prendre conscience de l'état de préparation de la résistance et de sa capacité à affronter
Le discours de Sayyid Nasrallah... des messages à l'ennemi selon lesquels il doit prendre conscience de l'état de préparation de la résistance et de sa capacité à affronter
Le discours de Sayyid Nasrallah... des messages à l'ennemi selon lesquels il doit prendre conscience de l'état de préparation de la résistance et de sa capacité à affronter
[Vendredi, 21 Juin 2024 11:24:59 +0300]

BEYROUTH Juin 21. 2024 (Saba) - Face à l'équation d'imposer la guerre au Liban, le discours du secrétaire général du Hezbollah libanais, Sayyed Nasrallah, selon les analystes, contenait des messages clairement définis à l'intention de l'entité sioniste, à l'effet que la résistance libanaise est Tel Aviv ne cherche pas une confrontation, mais est toujours prêt à toute guerre qui pourrait lui être imposée. Il doit prendre conscience de l’état de préparation de la résistance et de sa capacité à réagir et à affronter.



Dans le contexte de la réponse à toutes les menaces sionistes, le secrétaire général du Hezbollah a affirmé dans son discours final lors de la cérémonie commémorative organisée par le Hezbollah mercredi, en l'honneur du commandant Talib Abdullah (Abu Talib), que « la menace de guerre pour un une période de huit mois ne nous fait pas peur, et il y a des gens qui évaluent cette possibilité en se basant sur le fait qu'il est sérieux. Nous, en tant que résistants, nous sommes préparés aux pires jours, et l'ennemi sait ce qui l'attend, et donc il. reste dissuadé.



Sayyed Nasrallah a déclaré : « Si la guerre est imposée au Liban, la résistance combattra sans contrôles, sans règles et sans plafond », soulignant que « l’ennemi sioniste sait que ce qui l’attend également en Méditerranée est très vaste, et que tous les ses côtes, ses navires et ses navires seront ciblés.



Il a souligné que le parti dispose de "de longues heures de tournage de Haïfa et de ses environs et au-delà et au-delà", menaçant que "la possibilité de prendre d'assaut la Galilée reste présente et présente dans le cadre de toute guerre qui pourrait être imposée au Liban".



Il a également souligné que "la force de résistance aujourd'hui au Liban est sans précédent, elle compte plus de cent mille combattants et possède un grand nombre de missiles et de drones avancés qui apparaîtront sur le terrain et que nous sommes en train de fabriquer".



Sayyed Nasrallah a poursuivi en disant : « Nous avons combattu avec une partie de nos armes jusqu'à présent et nous avons obtenu de nouvelles armes qui apparaîtront sur le terrain. Nous avons développé nos armes et utilisé de nouvelles armes dans cette bataille, et nous disposons d'un large éventail d'armes. un nombre abondant de drones parce que nous les fabriquons.



Le secrétaire général du Hezbollah a souligné que "la forte pression exercée par le Front du Sud-Liban, en plus d'autres fronts, affecte le front de négociation concernant l'issue de la guerre", soulignant que "le Front de soutien au Liban poursuit ses opérations et inflige pertes humaines, matérielles, morales et psychologiques sur l'ennemi et fait également des sacrifices.



Il a déclaré : « L'armée ennemie cache ses pertes sur le front nord afin de ne pas être exposée à de nouvelles pressions. » Il a ajouté : « Selon les dirigeants de l'ennemi, le front du Liban occupait plus de 100 000 soldats et plusieurs divisions, et l'avait. » Sans cela, des forces suffisantes auraient été disponibles pour vaincre Gaza. Le front libanais a retenu ses forces. L’ennemi s’est abstenu de participer à Gaza, et certaines d’entre elles sont des forces d’élite, car il y a une crainte parmi l’ennemi que la résistance. entrera en Galilée, qui reste sur la table si la confrontation se développe.»



Il a souligné que "le front du Liban, en plus d'épuiser l'ennemi, a déplacé des dizaines de milliers de colons, en plus des pertes économiques et touristiques, jusqu'à ce que pour la première fois il y ait une ceinture de sécurité dans le nord de la Palestine occupée".



Dans ce contexte, les analystes militaires estiment que l'un des messages les plus importants que Sayyed Nasrallah a voulu transmettre à l'entité sioniste est que le Liban est prêt à toute agression ou à étendre la guerre contre lui sur fond de menaces qui ont atteint plus de deux ans cent depuis le 8 octobre dernier au Liban.



S'adressant à Al Jazeera Net, le général de brigade à la retraite Hisham Jaber a déclaré : M. Nasrallah a été clair en parlant des armes de la résistance... soulignant que le Hezbollah est capable, en moins d'une heure, de mener une attaque massive contre le Entité sioniste dotée de missiles et de drones, selon une banque d'objectifs précis, en plus de la présence de dizaines de milliers de combattants prêts au combat.



Il a noté que Sayyid Nasrallah voulait transmettre un message selon lequel cette guerre « nous a été imposée, et nous ne pouvons pas arrêter et accorder à l’ennemi sioniste des gains qu’il n’a pas pu réaliser avec ses capacités militaires, et qu’il n’a pas réussi à réaliser jusqu’à présent ».



Quant au politologue Qasim Kassir, il estime que Nasrallah a répondu dans son discours à toutes les menaces qui parvenaient au Liban d'arrêter la guerre sur le front sud... soulignant la disponibilité du Hezbollah à toute guerre que l'entité sioniste pourrait mener contre le Liban, et soulignant en même temps que cette guerre ne se déroulera pas de manière traditionnelle et que le parti y est prêt.



L'analyste politique explique que le discours est une réponse à ce qui a été déclaré par l'envoyé américain Amos Hockstein, et que le message était clair : « si l'objectif est d'arrêter la guerre sur le front sud, au Yémen ou en Irak, alors la seule solution est d’arrêter la guerre à Gaza.



Selon lui, Sayyed Nasrallah a révélé beaucoup de choses sur les capacités de la résistance à affronter l'entité sioniste et sur sa préparation à la guerre, qui se déroulera sans restrictions ni limites. Pour la première fois, Sayyed Nasrallah a utilisé une expression indiquant que la guerre serait imminente. être sur terre, en mer et dans les airs.



Il a qualifié ce discours de dissuasif et d’escalade, soutenu par des informations précises sur les capacités de la résistance, et renforcé par la surveillance assurée par la résistance à travers la marche « Huppe fasciée ».

Sanaa-Saba

traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Mardi 16 Juillet 2024 19:25:05 +0300