Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Un événement culturel commémore Achoura à al-Rujm, ville de Mahweet, Jabal Mahweet
[Mardi 16 Juillet 2024]
Le président de la Choura présente ses condoléances pour le décès de Mohammed al-Amri
[Mardi 16 Juillet 2024]
Début d'un atelier de sensibilisation au code de conduite professionnelle pour le personnel du ministère des Droits de l'Homme
[Mardi 16 Juillet 2024]
Grand rassemblement dans la capitale Sanaa pour commémorer le martyre de l'imam Hussein, que la paix soit sur lui
[Mardi 16 Juillet 2024]
L'Association des Banques tient la Banque Centrale d'Aden responsable de tout dommage subi par les banques du fait de ses décisions
[Mardi 16 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Malgré la signature de la Convention contre la torture, l'ennemi sioniste continue de torturer les prisonniers palestiniens
[Lundi 15 Juillet 2024]
Malgré les massacres sionistes à Gaza, les négociations de trêve entre le Hamas et l'ennemi se poursuivent
[Lundi 15 Juillet 2024]
L'ennemi sioniste continue ses massacres barbares... et la résistance répond par des opérations qualitatives
[Lundi 15 Juillet 2024]
La fermeté de la résistance palestinienne, et la survie sur le terrain ont dissipé les illusions de l'ennemi sioniste.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Aveur sortie exceptionnelle dans la capitale Sanaa et dans les gouvernorats, les yéménites confirme leur détermination à soutenir Gaza, malgré la volonté de tous.
[Samedi 13 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
L'avion d'agression américano-britannique a lancé quatre raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Vendredi 28 Juin 2024]
  Internationale
Le parti pris aveugle de l'Amérique à l'égard de l'entité usurpatrice menace de faire en sorte que la résolution du Conseil de sécurité ne soit que de l'encre sur du papier.
Le parti pris aveugle de l'Amérique à l'égard de l'entité usurpatrice menace de faire en sorte que la résolution du Conseil de sécurité ne soit que de l'encre sur du papier.
Le parti pris aveugle de l'Amérique à l'égard de l'entité usurpatrice menace de faire en sorte que la résolution du Conseil de sécurité ne soit que de l'encre sur du papier.
[Vendredi, 14 Juin 2024 10:31:59 +0300]

SANAA Juin 14. 2024 (Saba) - À la lumière du parti pris américain persistant envers l’entité ennemie sioniste usurpatrice, les analystes politiques s’attendaient à ce que la récente résolution du Conseil de sécurité de l’ONU concernant le cessez-le-feu à Gaza reste « lettre morte ».



Dès le début de la bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa », le 7 octobre dernier, l’Amérique s’est portée volontaire pour défendre l’entité sioniste occupante et a adopté la répétition de ses mensonges et son soutien politique et militaire absolu de manière une agression continue qui a fait plus de 37 000 martyrs et des dizaines de milliers de blessés et de disparus, dans un parti pris flagrant et exposé en faveur du crime de génocide collectif.



Les observateurs estiment que c'est quelque chose dont les responsables de la Maison Blanche n'ont plus honte, dans la mesure où l'arène politique ne fait plus de distinction entre le ministre sioniste des Affaires étrangères et le secrétaire d'État américain Anthony Blinken, qui vient dans la région en portant son identité juive devant lui. , se vantant de son soutien absolu aux meurtres et aux effusions de sang. Mais plus encore, pratiquer l’hypocrisie et mentir en public pour servir l’entité d’occupation raciste.



Lundi dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté un projet de résolution américaine visant à parvenir à un accord de cessez-le-feu global en trois étapes pour mettre fin à la guerre à Gaza. Il a été adopté à une majorité de 14 voix et la Russie s'est abstenue, selon laquelle la première phase comprend ". un cessez-le-feu immédiat et complet. » Avec la libération des otages et l’échange de prisonniers palestiniens.



Alors que la deuxième phase verra une cessation permanente des hostilités « en échange de la libération de tous les autres otages restés à Gaza et du retrait complet des forces sionistes de Gaza », et dans la troisième phase, « un important plan de reconstruction pluriannuel » pour Gaza » va commencer.



Dans ce contexte, le Dr Raed Debei, professeur de sciences politiques à l'Université An-Najah de Naplouse, a déclaré dans des déclarations à la presse à l'Agence de presse Chine nouvelle (Xinhua) : « Il est clair que la proposition américaine au Conseil de sécurité n'est pas une proposition cessez-le-feu, et la preuve en est la position de la Russie, qui a des réserves sur la décision et a déclaré à son représentant : « Nous ne savons pas à quoi Israël adhérera ».



Il a ajouté : « Il est également clair que cette proposition, depuis qu’elle a été présentée dans sa première ébauche, a fait l’objet d’une grande controverse, car les États-Unis affirmaient qu’« Israël » avait accepté la première ébauche et exigeaient que le Hamas l’approuve. , et après la pression des pays arabes et non arabes, la clause a été modifiée en une demande des deux parties « avec consentement ». Soulignant que le premier projet de résolution parlait d'un État palestinien par le biais de négociations, cela a ensuite été remplacé par une « solution à deux États » et le mot négociations a été annulé.



Il a ajouté : Cela indique que les États-Unis ne sont pas sérieux et n’ont pas abandonné l’espace de préjugés en faveur d’« Israël » ni même de partenariat avec lui.



Debaie estime que les États-Unis d'Amérique ne sont plus qualifiés, ni politiquement ni moralement, pour jouer un rôle susceptible de protéger les victimes, d'autant plus qu'ils participent au massacre d'enfants, de femmes et de personnes âgées tués par les armes américaines. .



À son tour, l'analyste politique palestinien Talal Okal s'attendait à ce que l'entité sioniste n'applique pas la résolution de l'ONU, même si c'était l'Amérique qui soumettait le projet de résolution. Il a déclaré : « Simplement, nous pouvons dire que la résolution du Conseil de sécurité restera morte lettre, car « Israël » dépend entièrement des États-Unis, qui sont considérés comme un partenaire clé dans la guerre contre Gaza, et ils donnent à l’entité sioniste une couverture politique et économique pour atteindre des objectifs inaccessibles dans sa guerre contre Gaza.



Il a ajouté : « Nous savons très bien qu'Israël ne respecte pas les résolutions internationales, et la résolution du Conseil de sécurité n'est rien d'autre qu'une des ruses de l'Amérique et d'Israël pour dissimuler les massacres sionistes dans la bande de Gaza, comme ceux de Rafah, Jabalia. , et les massacres de Nuseirat.



Pour sa part, le secrétaire général du Centre d'études Al-Farabi en Égypte, le Dr Mukhtar Ghobashi, a déclaré : « Le problème avec la proposition américaine d'arrêter la guerre à Gaza est que la proposition ne s'engage pas explicitement en faveur d'un cessez-le-feu. Il a souligné que les massacres sionistes contre le peuple palestinien compliquent le rythme de la conclusion d’un accord entre le Hamas et l’entité usurpatrice, comme l’ont commis les forces ennemies massacres à Nuseirat et avant cela dans le camp de Jabalia, l'hôpital Al-Shifa et l'hôpital Nasser.



Ghobashi a averti que le développement du conflit palestino-sioniste pourrait conduire à une explosion de la situation au Moyen-Orient, surtout si le conflit s'intensifie sur la scène libanaise ou si le conflit se développe dans la mer Rouge avec la participation des forces armées yéménites. , ou si les factions de la résistance irakienne s'immergent dans le conflit et commencent à cibler les bases militaires américaines qui soutiennent fermement... Cette entité usurpatrice.



Les cercles politiques de la résistance palestinienne et le monde entier se rendent compte que « l’Amérique n’a pas été un médiateur honnête depuis le début de la guerre », et il n’y a pas de preuve plus claire de cela que le veto américain qui a fait obstacle aux résolutions de l’ONU appelant à la fin de la guerre. l’agression, et l’Amérique se vante encore d’avoir donné un chèque à son enfant gâté (l’entité sioniste) dans la région. Ouvrir les armes pour confirmer son partenariat absolu dans l’agression contre le peuple palestinien sous toutes ses formes, la dernière en date étant Nuseirat massacre.

À cet égard, le secrétaire général du Mouvement d'initiative nationale, Mustafa Barghouti, confirme, dans des déclarations à la presse, que le secrétaire d'État américain Anthony Blinken agit comme s'il était le ministre des Affaires étrangères de l'entité sioniste et s'efforce de l'acquitter. , même si c’est l’entité qui s’est opposée à la résolution du Conseil de sécurité et aux propositions du président américain Joe Biden.



Barghouti déclare : Blinken est engagé dans un jeu dangereux visant à absoudre « Israël » de sa responsabilité dans le rejet et l’obstruction des négociations, alors que la résistance a accepté la décision du Conseil et la proposition de Biden et est entrée dans le processus de négociation, selon l’agence Safa.



Barghouti a expliqué que la position américaine vise uniquement à disculper Netanyahu et à blâmer la résistance palestinienne, qui a fait preuve d’une grande flexibilité dans la négociation de la proposition, y compris dans ses remarques sur le rejet d’un retrait complet.



Il est à noter que l'Amérique a utilisé son veto en faveur de l'entité sioniste plus de 45 fois, dissimulant ses crimes et son agression, et plus d'une fois elle a évité les crimes de guerre et le génocide commis à Gaza et le nie publiquement par les mots de son président Biden, et plus encore, il a menacé de punir la Cour pénale internationale.



Alors que l’écrivain et analyste politique palestinien Ibrahim Hamami confirme que ce parti pris américain aveugle et grossier envers l’entité sioniste a poussé Blinken, à travers ses déclarations, à accuser la résistance de faire obstacle à la conclusion d’un accord, ce qui prouve que l’Amérique est à la tête de l’agression contre Gaza, et que c'est lui qui négocie au nom de cette entité.



Hammami a souligné que l'Amérique ment sur tout ce qui concerne l'agression et les négociations et qu'elle ne peut donc ni être un médiateur ni un garant d'un accord. Mais plus encore, il souligne qu’elle est « le commanditaire officiel du génocide ».



Il convient de mentionner que la résistance, selon ce que voient les observateurs, s'appuie dans ses négociations sur sa force sur le terrain et sur ce qu'elle a accompli au cours de neuf mois de guerre et en infligeant de lourdes pertes à l'entité usurpatrice. que ses exigences sont légitimes pour réaliser ce à quoi le peuple palestinien aspire, même si ce n'est que temporairement. Quant à ce à quoi l'entité sioniste est confrontée et avec elle, l'Amérique n'était pas habituée à négocier avec le Hamas et la résistance dans les négociations avec les Palestiniens, surtout depuis le début des négociations. Les accords d'Oslo, dans la mesure où ce qui leur était proposé, ont été acceptés, ce qui a été facilité par la pression exercée par certains pays arabes sur les dirigeants de l'Organisation de libération de la Palestine à l'époque.



En conclusion, les observateurs excluent que les négociations de trêve se poursuivront jusqu'à ce que le terrain dise à nouveau sa parole et que le gouvernement de l'ennemi sioniste se rende compte que l'espace possible avant cela est un cessez-le-feu final pour arrêter la guerre et l'empêcher de se propager au Liban, et pour l'entité usurpatrice d'entrer dans un cercle dont il est difficile de sortir pour tenter de revenir avant le déluge de la bataille d'Al-Aqsa. Il ne fait plus aucun doute que l’Amérique continuera à pratiquer la politique de partialité aveugle à l’égard de cette entité, qu’elle mène avec elle depuis le début de son occupation de la Palestine.
Sanaa - Saba : Merzah Al-Asal
traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Mardi 16 Juillet 2024 18:04:02 +0300