Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Galerie de photos   Vidéothèque  
Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
82 violations des forces d'agression ont été enregistrées à Hodeïda en 24 heures
[Samedi 25 Juin 2022]
Les forces d'agression ont commis 112 violations de l'armistice au cours des dernières 24 heures
[Samedi 25 Juin 2022]
Un appel téléphonique entre le président Mahdi Al-Mashat et le président iranien Ebrahim Raisi
[Samedi 25 Juin 2022]
La première conférence yéménite sur la maladie cœliaque commence à Sana'a
[Samedi 25 Juin 2022]
Le Premier ministre informe du niveau d'achèvement du plan du ministère des Affaires sociales
[Samedi 25 Juin 2022]
 
  Enquêtes et reportages
Équivalent à trois mois de salaires, 180 milliards de riyals, le total des revenus pétroliers et gaziers pillés par des mercenaires US-saoudiens en mai dernier : rapport
[Lundi 13 Juin 2022]
Des manifestants congolais brandissent une photo de Poutine et l'appellent à protéger les Congolais
[Samedi 04 Juin 2022]
La composante "Socialistes contre l'agression" condamne l'assassinat du colonel Khadayi
[Jeudi 26 Mai 2022]
​La Palestine exige la restitution de tous les biens et antiquités volés par l'occupation et l'arrêt des fouilles
[Samedi 21 Mai 2022]
Le premier vol civil au départ de l'aéroport de Sanaa est une lueur d'espoir pour les patients
[Jeudi 19 Mai 2022]
 
  L‘agression Américain saoudienne
82 violations des forces d'agression ont été enregistrées à Hodeïda en 24 heures
[Samedi 25 Juin 2022]
Les forces d'agression ont commis 112 violations de l'armistice au cours des dernières 24 heures
[Samedi 25 Juin 2022]
Ministre de la Défense : Sana'a donne la priorité à la sécurité, à la stabilité, à une paix honorable basée sur l'égalité de traitement
[Samedi 25 Juin 2022]
Nations Unies : la journaliste palestinienne Shireen Abu Aqleh a été tuée par des tirs 'israéliens'
[Samedi 25 Juin 2022]
Des femmes organisent un stand à Hajjah pour condamner le crime de viol de filles dans la ville de Hays
[Samedi 25 Juin 2022]
 
  Société civile
Discussion des interventions des partenaires humanitaires dans le gouvernorat de Marib
[Jeudi 23 Juin 2022]
Le ministre de la Santé visite la province d'Ibb et discute de deux plans pour le comportement médical dans le travail de santé
[Jeudi 23 Juin 2022]
Le ministre de la Santé inspecte les progrès de l'étude à l'Institut des sciences de la santé de l'Ibb
[Jeudi 23 Juin 2022]
Début des cours de formation pour les détenus de la prison centrale de Sana'a
[Mercredi 22 Juin 2022]
Le Parlement discute d'un rapport sur les comptes définitifs du conseil pour les années précédentes
[Mardi 21 Juin 2022]
  Internationale
Une rencontre alternative organisée pour le Sommet des Amériques à La Havane entre les trois pays exclus
Une rencontre alternative organisée pour le Sommet des Amériques à La Havane entre les trois pays exclus
Une rencontre alternative organisée pour le Sommet des Amériques à La Havane entre les trois pays exclus
[28/Mai/2022]

SANAA, 28 Mai (Saba) - Les dirigeants de Cuba, du Venezuela et de la Bolivie se sont réunis vendredi à La Havane pour exprimer leur "ferme rejet" de la décision de Washington d'exclure certains pays d' ‘Amérique’ latine du prochain Sommet des Amériques.



Le président nicaraguayen Daniel Ortega, virtuellement de Managua, a participé à ce sommet de l'« Alternative bolivarienne pour les Amériques » (ALBA).



"Nous nous sommes réunis pour discuter afin de définir une position très claire sur la réunion qu'ils convoquent à Los Angeles et (...) pour exprimer le rejet fort, catégorique et absolu de la vision impérialiste qui cherche à exclure les peuples des Amériques, », a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro à son arrivée.



"S'ils veulent organiser une réunion d'amis, qu'ils le fassent, mais ils ne peuvent pas l'appeler Sommet des Amériques", a ajouté le président bolivien Luis Arce.



En tant que pays hôte, les États-Unis ont indiqué début mai qu'ils n'inviteraient pas le Nicaragua, Cuba et le Venezuela à participer au neuvième Sommet des chefs d'État et de gouvernement des Amériques, qui se tiendra du 6 au 10 juin à Los Angeles.



Depuis janvier, le gouvernement du président démocrate Joe Biden a annoncé qu'un "engagement envers la démocratie" sera un "facteur clé pour savoir qui est invité".



Plusieurs présidents d'Amérique latine et des Caraïbes, dont le Mexicain Andres Manuel Lopez Obrador, menacent de ne pas participer au sommet si tous les pays de la région ne sont pas invités.



Pour sa part, Maduro a déclaré depuis La Havane : "Cette semaine, nous avons confirmé l'énorme pouvoir de la conscience latino-américaine" par "la protestation publique des gouvernements, des États et des peuples d'Amérique latine contre l'exclusion déclarée" de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua.



Le président du Nicaragua a noté que les États-Unis "vivent un moment de schizophrénie, croyant qu'ils peuvent contrôler la planète entière".



Le 18 mai, Ortega a déclaré qu'il n'était "pas intéressé" à participer. "Je dis aux Américains : oubliez ça, nous ne sommes pas intéressés à participer à ce sommet", a-t-il déclaré.



Le président bolivien a réitéré sa "décision de ne pas assister" au sommet vendredi. "Nous rejetons fermement l'exclusion des peuples frères", a-t-il déclaré.



Le président cubain Miguel Diaz-Canel a annoncé mercredi qu'il n'assisterait "en aucun cas" à la réunion régionale.



Il a reçu plus tôt ses homologues à ce sommet, que La Havane a annoncé mardi. Il a décrit la réunion sur Twitter comme "un sommet d'intégration, de solidarité et de coopération. Un sommet humanitaire, notre sommet".



L'ALBA a été créée en 2004 en réponse à la création de la Zone de libre-échange des Amériques (ALCA) avec le soutien de Washington et dans le but de promouvoir l'intégration régionale sans les États-Unis.



L'"Alternative bolivarienne pour les Amériques" comprend le Venezuela, Cuba, le Nicaragua, la Bolivie, la République dominicaine, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, Saint-Christophe-et-Nevis, la Grenade et Saint-Vincent-et-les Grenadines, dont le président, Ralph Gonsalves, était présent vendredi à La Havane.



Le précédent Sommet des Amériques s'était tenu en 2018 à Lima en l'absence du président Maduro, qui l'avait déclaré persona non grata.



La crise politique au Venezuela a été au centre des discussions, mais les participants à la réunion n'ont pas pu s'entendre sur une déclaration commune.





A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Samedi 25 Juin 2022 21:11:57 +0300