Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Nouveau rapport révèle les derniers réalisations de l’OCCA, et FHPY condamne l'agression visant des pharmacies dans le secrétariat de la capitale

Nouveau rapport révèle les derniers réalisations de l’OCCA, et FHPY condamne l'agression visant des pharmacies dans le secrétariat de la capitale

[Mardi 26 Octobre 2021]

SANAA, 26 Oct. (Saba) - L'Organisation centrale de contrôle et de l’Audit (OCCA) a confirmé hier qu'elle continuerait de divulguer les cas de corruption commis au cours de la période écoulée dans un certain nombre de bureaux exécutifs et d'institutions gouvernementales, et de les renvoyer au ministère public.

 

Un rapport sur les travaux et les activités de l’OCCA au cours du mois de septembre publié par le Monitoring Media Center, dont l'Agence de presse yéménite (Saba) a obtenu une copie, indiquait que l'Agence avait renvoyé au parquet des fonds publics son rapport sur les résultats. du contrôle de l'inventaire des papiers de valeur (timbres des taxes consulaires) au Diwan sur L'année de l'Administration fiscale au 31 décembre 2020, ainsi qu'une revue des soldes comptables des timbres des taxes consulaires au cours de la période du 27 juillet, 2003 au 31 décembre 2020.

 

Le rapport a révélé un incident de détournement de fonds dans le stock de papiers de valeur (timbres de taxe consulaire) au bureau de l'Autorité générale et facilitant la saisie et nuisant aux intérêts de l'État avec un montant total de dommages de 365,8 millions de riyals, ainsi qu'un montant de (6,2 ) millions de dollars, ce qui représente la valeur des « timbres de taxes ».

 

Le rapport d'audit des comptes et des activités de la Banque du Yémen pour la reconstruction et le développement pour l'année 2019 a indiqué que la banque n'a pas connu un développement remarquable dans les outils et les moyens de son travail ces dernières années, notamment dans le domaine de la fourniture services bancaires électroniques, ce qui a entraîné une baisse de ses services et une mauvaise performance du marché bancaire.

 

Il a souligné la tendance de la banque à investir la majeure partie de son argent dans des instruments de dette publique internes « bons du Trésor » au lieu d'investir dans des domaines de développement qui servent l'économie nationale et contribuent au développement social.

 

Alors que le rapport d'audit des comptes de l'aide étrangère obtenu par le Ministère de la Santé au cours de l'année 2019,  a montré la faiblesse du contrôle du Ministère sur les activités et campagnes du programme de vaccination mis en œuvre dans un certain nombre de gouvernorats, et dont les fonds ont été décaissés par les organisations directement aux bureaux du gouvernorat sans la disponibilité des documents et pièces justificatives qui confirment la mise en œuvre des activités et la validité des droits et décaissements .

 

Il a souligné que les spécialistes du ministère n'ont pas enregistré et enregistré de nombreuses aides en espèces et en nature obtenues par le ministère et ses programmes affiliés au cours de l'année 2019 AD dans les livres et registres comptables, et n'ont pas indiqué ces montants dans sa version finale. compte pour la même année.

 

Le rapport des résultats du suivi de l'inventaire annuel pour l'année 2020 à l'Autorité générale de l'aviation civile et de la météorologie a indiqué que les objectifs du processus d'inventaire n'ont pas été atteints en tant qu'outil de contrôle sur les actifs et les propriétés de l'autorité. que les comités d'inventaire n'ont pas procédé à l'appariement entre les résultats de l'inventaire réel et les soldes comptables pour identifier d'éventuelles différences, examiner leurs causes et prendre les mesures appropriées à cet égard.

 

Le rapport parlait de la faiblesse des procédures suivies dans le décaissement de la convention, du manque de suivi et de l'obligation de ses propriétaires de soumettre les documents et documents justifiant le décaissement aux fins pour lesquelles ils ont été dépensés ou fournis à l'Autorité comptes.

 

 Alors que le rapport d'audit de l'Autorité générale sur des projets hydrauliques en milieu rural pour l'année 2019 a évoqué le nombre élevé de projets échoués mis en œuvre par l'autorité, en raison des lacunes importantes dans les études de faisabilité, les études de terrain et les examens géologiques des sites avant la mise en œuvre des projets , ce qui a entraîné un gaspillage d'argent.

 

Il a déclaré que les sommes allouées aux projets étaient décaissées pour d'autres travaux et tâches non liés à la mise en œuvre des projets, et que les impôts dus n'étaient pas déduits des montants décaissés aux entrepreneurs et fournisseurs en violation des dispositions de la loi relative à l'impôt sur le revenu.

 

En outre, le rapport d'audit de l'Autorité hospitalière générale d'Al-Thawra à Sanaa pour le premier semestre 2020 a indiqué que les rapports d'inventaire annuels au 31 décembre 2019 montraient que de grandes quantités de médicaments et de fournitures médicales stagnaient ou avaient expiré, comme résultant d'une identification inexacte des besoins et des lacunes dans les procédures d'achat et d'approvisionnement.

 

Il a souligné l'élargissement de l'autorité en déboursant le pacte sans donner suite à son évacuation et sa liquidation immédiatement après son objectif, et son déboursement de sommes importantes en échange d'incitations, de récompenses, d'indemnité de responsabilité, d'indemnité de congé sabbatique et le pourcentage de départements sans le l'existence d'une réglementation approuvée réglementant les procédures d'échange pour garantir que ces dépenses sont dirigées vers ceux qui y ont droit et sa contribution à l'amélioration des performances.

 

Le rapport d'audit de la Société yéménite des ports de la mer Rouge pour l'année 2019 a montré que les dettes dues à la Société par les compagnies maritimes et autres débiteurs ont augmenté et que la Société n'a pas pris de mesures légales pour les recouvrer.

 

Il a souligné l'expansion de l'institution dans le décaissement des primes, et une allocation pour travail supplémentaire sans adhérer aux fondements et aux contrôles réglementant le processus de décaissement, ce qui garantit que ces dépenses sont destinées à servir l'activité de l'institution et à améliorer les performances des employés. .

 

Il a indiqué qu'il y a plusieurs lacunes dans le calcul des revenus de la Société provenant des salaires pour la période d'occupation du haras sur les navires, l'inexactitude des données saisies dans le système automatisé de mouvement des navires, et l'inclusion de tous les données de base qui doivent être saisies pour calculer les salaires et les déclarations dues.

 

Le rapport d'audit de l'Office de l'agriculture et de l'irrigation du gouvernorat de Saada pour les années 2018 et 2019, indiquait que les revenus étaient imposés et perçus au nom de redevances de commercialisation des produits agricoles sans qu'il y ait une base légale le permettant, et le décaissement des revenus perçus sur ces redevances en violation directe des dispositions de la loi de finances.

 

Il a souligné la faiblesse du rôle de contrôle et de supervision du bureau sur les magasins qui exercent l'activité de vente de pesticides agricoles, car le pourcentage de magasins agréés s'élevait à seulement 37% du nombre total de magasins dénombrés, ce qui représente une grande risques liés à la vente de pesticides non conformes aux spécifications ou périmés pouvant nuire aux plantes et à l'environnement.

 

Alors que le rapport d'examen des projets d'investissement dans le gouvernorat de Raymah pour l'année 2020, a indiqué qu'un certain nombre de violations et d'abus se sont produits dans le projet d'achat et de fourniture de (2) boucles utilisées à l'autorité locale, y compris le choix d'offrir le prix le plus élevé sans justification, ne constituant pas un comité technique pour l'examiner et le recevoir, et fournissant l'une des deux brochures non autorisées.Il est conforme aux spécifications convenues dans le contrat, qui a cessé de fonctionner après une courte période de démarrage de son exploitation et a nécessité de grosses sommes d'argent pour être dépensé pour son entretien.

 

 L’OCCA a également confirmé que les rapports de contrôle comportaient de nombreuses observations et recommandations importantes pour remédier aux déséquilibres et aux insuffisances afin de permettre à ces organismes d'améliorer leurs performances et de mettre en œuvre leurs tâches de la manière la plus efficace et efficiente possible, soulignant que les rapports ont été communiqués aux ces organes et des copies de ceux-ci ont été transmis aux autorités supérieures et aux autorités de contrôle.

 

Il a souligné l'élargissement de l'autorité en déboursant le pacte sans donner suite à son évacuation et sa liquidation immédiatement après son objectif, et son déboursement de sommes importantes en échange d'incitations, de récompenses, d'indemnité de responsabilité, d'indemnité de congé sabbatique et le pourcentage de départements sans le l'existence d'une réglementation approuvée réglementant les procédures d'échange pour garantir que ces dépenses sont dirigées vers ceux qui y ont droit et sa contribution à l'amélioration des performances.

 

Le rapport d'audit de la Société yéménite des ports de la mer Rouge pour l'année 2019 a montré que les dettes dues à la Société par les compagnies maritimes et autres débiteurs ont augmenté et que la Société n'a pas pris de mesures légales pour les recouvrer.

 

Il a souligné l'expansion de l'institution dans le décaissement des primes, et une allocation pour travail supplémentaire sans adhérer aux fondements et aux contrôles réglementant le processus de décaissement, ce qui garantit que ces dépenses sont destinées à servir l'activité de l'institution et à améliorer les performances des employés. .

 

Il a indiqué qu'il y a plusieurs lacunes dans le calcul des revenus de la Société provenant des salaires pour la période d'occupation du haras sur les navires, l'inexactitude des données saisies dans le système automatisé de mouvement des navires, et l'inclusion de tous les données de base qui doivent être saisies pour calculer les salaires et les déclarations dues.

 

Le rapport du rapport d'audit de l'Office de l'agriculture et de l'irrigation du gouvernorat de Saada pour les années 2018 et 2019, indiquait que les revenus étaient imposés et perçus au nom de redevances de commercialisation des produits agricoles sans qu'il y ait une base légale le permettant, et le décaissement des revenus perçus sur ces redevances en violation directe des dispositions de la loi de finances.

 

Il a souligné la faiblesse du rôle de contrôle et de supervision du bureau sur les magasins qui exercent l'activité de vente de pesticides agricoles, car le pourcentage de magasins agréés s'élevait à seulement 37% du nombre total de magasins dénombrés, ce qui représente une grande risques liés à la vente de pesticides non conformes aux spécifications ou périmés pouvant nuire aux plantes et à l'environnement.

 

Alors que le rapport d'examen des projets d'investissement dans le gouvernorat de Raymah pour l'année 2020, a indiqué qu'un certain nombre de violations et d'abus se sont produits dans le projet d'achat et de fourniture de (2) boucles utilisées à l'autorité locale, y compris le choix d'offrir le prix le plus élevé sans justification, ne constituant pas un comité technique pour l'examiner et le recevoir, et fournissant l'une des deux brochures non autorisées.Il est conforme aux spécifications convenues dans le contrat, qui a cessé de fonctionner après une courte période de démarrage de son exploitation et a nécessité de grosses sommes d'argent pour être dépensé pour son entretien.

 

 L'OCCA a également confirmé que les rapports de contrôle comportaient de nombreuses observations et recommandations importantes pour remédier aux déséquilibres et aux insuffisances afin de permettre à ces organismes d'améliorer leurs performances et de mettre en œuvre leurs tâches de la manière la plus efficace et efficiente possible, soulignant que les rapports ont été communiqués aux ces organes et des copies de ceux-ci ont été transmis aux autorités supérieures et aux autorités de contrôle.

 

La Fédération des hôpitaux privés yéménites (FHPY) avait condamné jeudi dernier le bombardement des magasins de médicaments et de fournitures médicales par l'agression américano-saoudienne dans le quartier de Sawan dans le district de Shu'ub du secrétariat de la capitale.

 

Une déclaration publiée par la FHPY, dont une copie a été reçue par l'agence de presse yéménite (Saba), a déclaré que le ciblage des pharmacies et des fournitures médicales intervient à un moment où l'agression continue d'empêcher l'accès aux conditions de base de la vie pour le peuple yéménite, y compris des médicaments et des fournitures médicales.

اتحاد المستشفيات الخاصة يدين استهداف العدوان مخازن أدوية بأمانة العاصمة

La déclaration a souligné que le ciblage de la coalition d'agression EU-saoudienne des pharmacies est contraire aux normes et lois humanitaires internationales.

 

La déclaration a également appelé les organisations humanitaires et de secours à soutenir le secteur de la santé et à renforcer son rôle dans la fourniture de services médicaux à la lumière des circonstances exceptionnelles que traverse le Yémen.

 

Le Conseil judiciaire suprême a tenu hier sa réunion hebdomadaire aujourd'hui, dirigée par le président du Conseil, le juge Ahmed Yahya Al-Mutawakel.

 

Lors de la réunion, le Conseil a approuvé certaines nominations pour un certain nombre de membres du pouvoir judiciaire pour travailler dans certaines cours et cours d'appel et de première instance, conformément à la loi.

 

Le Conseil a examiné un certain nombre de réclamations soumises par des membres du pouvoir judiciaire et a pris les décisions appropriées conformément à la loi.

 

Le Conseil a examiné un certain nombre de réclamations déférées par le Bureau de la Présidence de la République, auxquelles sont jointes des études préparées par la Commission de règlement des réclamations, concernant le réexamen des décisions de justice rendues contre un certain nombre de réclamations, conformément au texte de l'article (293) mémoires et a pris les décisions appropriées à leur égard.

مجلس القضاء يوافق على نقل عدد من أعضاء السلطة القضائية للعمل بالمحاكم

Le Conseil a discuté d'un certain nombre de sujets inscrits à son ordre du jour, a pris les décisions appropriées et a approuvé le procès-verbal de sa réunion précédente après y avoir apporté quelques modifications.

 

Le Tribunal pénal spécialisé de première instance du Secrétariat de la capitale a décidé aujourd'hui de détenir les accusés libérés sous caution, qui n'ont pas assisté à la première session, dans l'affaire du procès de 206 accusés de contrefaçon de documents immobiliers.

 

Au cours de la séance, présidée par le Président de la Cour, le juge Mujahid Al-Amdi, et en présence du procureur pénal, le juge Ahmed Al-Qiz, et du membre du ministère public, le juge Radwan Aida, et la comparution sur 26 détenus accusés et six de ceux libérés, l'acte d'accusation et la liste des preuves ont été maintenus.

 

L'acte d'accusation prévoyait que les accusés cherchaient dans un pays étranger à afficher des documents, des cartes et des traités liés à la démarcation des frontières et des correspondances entre le Royaume Mutawakkilite du Yémen et le Royaume de Hejazi et Najdiyah, afin de nuire au statut politique et diplomatique de la République du Yémen.

جزائية الأمانة تقر حبس المفرج عنهم بالضمان في قضية تزوير المحررات العقارية

La décision indiquait que l'accusé avait fabriqué des documents officiels constitués de documents (Fouls - Insights) remontant à l'année 1335 AH, et à des dates ultérieures dans le but de saisir l'argent de la dotation dans les zones situées à Dar Salim et ses environs dans le district de Sanhan , Gouvernorat de Sanaa.

 

Le tribunal a décidé de permettre aux prévenus et à leurs avocats de photographier le dossier de l'affaire pour répondre, et d'obliger le parquet à apporter la preuve de la publication des prévenus fuyant la justice, et de reporter le procès pour qu'il se poursuive samedi prochain.

 

 

 

A. A. Muhammad


Ressource : Saba

  more of (L‘agression Américain saoudienne)