Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Sayyed Ebrahim Raisi.. Officiellement le 8e Président de la République islamique d'Iran : rapport

Sayyed Ebrahim Raisi.. Officiellement le 8e Président de la République islamique d'Iran : rapport

[Dimanche 20 Juin 2021]

SANAA, 20 Juin (Saba) - La treizième élection présidentielle iranienne depuis l'instauration de la République islamique a officiellement vu samedi la victoire de M. Ibrahim Raisi, succédant à l'actuel président Hassan Rouhani.

 

La constitution iranienne stipule qu'il n'est pas éligible pour une troisième réélection, car il a mis fin à deux mandats présidentiels en organisant ces élections pour 4 mandats chacun.

 

Raisi a remporté 61,95 % des voix, selon les résultats définitifs annoncés le samedi par le ministre de l'Intérieur Abdolreza Rahmani Fazli.

 

Fadli a déclaré: Raisi a remporté 17 926 345 voix, sur un total de 28 933 004 électeurs, expliquant que le taux de participation au processus de vote qui a eu lieu vendredi était de 48,8%, ce qui est le plus faible droit présidentiel dans l'histoire de la République islamique depuis sa fondation. en 1979.

 

Ainsi, Raisi (issu du mouvement conservateur), qui est à la tête du pouvoir judiciaire, est devenu le huitième président de l'Iran depuis la création de la République islamique. C'est un juriste jafari, juge de la charia et homme politique iranien, premier vice-président de l'Assemblée des experts et l'actuel chef du pouvoir judiciaire en Iran. Il a été nommé à ce poste le 7 mars 2019 par le chef de la révolution islamique Seyyed Ali Khamenei.

 

Raisi (60 ans), qui est aux commandes de la justice depuis 2019, est considéré comme un défenseur de "l'ordre public", bien que par des moyens stricts. Lors de sa campagne électorale, il a lancé le slogan de la lutte contre "la pauvreté et la corruption.".Le même principe sur lequel il s'est présenté aux élections présidentielles de 2017.

 

Il a obtenu 38 % des voix, mais cela n'a pas empêché le modéré Hassan Rouhani de remporter un second mandat.

 

Raisi est né dans le quartier Nogan de Mashhad en 1960 dans une famille religieuse, son père et son grand-père maternel étaient des érudits de la ville.

 Il a terminé ses études primaires à l'école Jawadiyah de Mashhad. Il a suivi des recherches à l'étranger sur la jurisprudence et les principes de Sayyid Ali Khamenei, Mojtaba al-Tehrani et Marashi al-Najafi.

 

Depuis le déclenchement de la révolution iranienne, Raisi a occupé des postes importants dans le corps judiciaire de son pays. En 1985, il a occupé le poste de procureur général adjoint à Téhéran, et en 1989 il a assumé le poste de procureur général de la Révolution islamique à Téhéran et chef de l'Institution générale de suivi et d'inspection. Il a ensuite été élu à l'Assemblée des experts en tant que représentant de la province de Khorasan Razavi.

 

 Il a également occupé le poste de chef adjoint du pouvoir judiciaire, de 2004 à 2014. En 2016, M. Khamenei l'a nommé à la tête de l'organisation Astan Quds Razavi. Il a également occupé le poste de procureur général du pays.

 

Le 6 avril 2017, Raisi a annoncé sa candidature aux élections présidentielles en Iran. Il a perdu la course électorale face à Rouhani, qui a réussi à remporter un second mandat.

 

Il s'est de nouveau présenté à l'élection présidentielle iranienne de cette année, qui a été décrite comme conçue pour le catapulter à la présidence après que tous ses vrais rivaux aient été disqualifiés des élections par le Conseil des gardiens.

 

 Il a été  l'annonce de  sa victoire ce matin, samedi 19 juin 2021, avec 61,95 % des voix des électeurs participants et 29,77 % des voix des électeurs inscrits, devenant ainsi le 8e président iranien élu depuis l'instauration de la République islamique.

 

Les élections présidentielles en Iran, qui se sont déroulées en conjonction avec les élections des 6 conseils islamiques municipaux et villageois, les élections législatives supplémentaires pour l'Assemblée consultative islamique dans sa 11e session, et les élections supplémentaires pour l'Assemblée des experts... une participation populaire de 48,8%, selon les chiffres officiels, et sa cérémonie d'inauguration devrait avoir lieu le 5 août 2021.

 

Quatre candidats, Ibrahim Raisi, Abdel Nasser Hemti, Amir Hussein Qazizadeh Hashemi et Mohsen Rezaei, se sont affrontés après le retrait de Saeed Jalili, Ali Reza Zakani et Mohsen Mehr Alizadeh.

 

Et dans sa première déclaration publiée le soir du samedi, après l'annonce de sa victoire, il s'est adressé au président du peuple iranien en disant : " Vous avez fidèlement tenu votre engagement hier, et aujourd'hui c'est mon tour.. Votre serviteur. J'ai besoin de votre soutien continue et bons vœux sur ce chemin.

 

Il a souligné qu'il ferait tout son possible au sein du nouveau gouvernement pour résoudre les problèmes du pays, notamment dans le domaine des conditions de vie.

 

Le président du grand peuple iranien le considérait comme le principal vainqueur qui a brillé sur cette scène Mondiale, car il réclame toujours ses droits confirmés représentés dans les idéaux de la révolution islamique, qui est l'aspiration à la Justice, l'indépendance, la liberté et la dignité en jetant ses opinions dans les urnes, grâce aux sages conseils du leader de la Révolution Islamique.

 

Dans sa déclaration, le président élu a exprimé ses sincères remerciements et son appréciation au chef de la révolution islamique, aux références à la tradition et aux divers Iraniens zélés dans diverses villes, villages et campagnes à travers le pays. Il a également exprimé ses remerciements à tous candidats à l'élection présidentielle, soulignant qu'il bénéficiera de leurs précieux avis dans la gestion des dossiers.

 

L'actuel président iranien, Hassan Rouhani, a félicité le président élu, Ibrahim Raisi, pour sa victoire à la 13e élection présidentielle, lors de sa rencontre aujourd'hui au bâtiment de l'Autorité judiciaire à Téhéran.

 

Il a déclaré dans un message adressé au peuple iranien : « Votre participation épique aux élections a semé le désespoir parmi les ennemis.

 

Il a ajouté : « Votre participation épique et sans précédent, ô peuple extraordinaire, à un événement politique grand et fatidique est une incarnation du renouvellement de l'alliance avec les nobles principes de feu l'Imam Khomeini, en réponse aux directives du grand chef de la révolution, et une manifestation du renouveau de l'alliance avec les grands martyrs dont les âmes sont devenues une source d'unité et de cohésion permanente dans l'histoire du peuple iranien.

 

Le président du Conseil politique suprême, le maréchal Mahdi Al-Mashat, a envoyé un câble de félicitations au président iranien élu, Sayyid Ibrahim Raisi, à l'occasion de sa victoire aux élections présidentielles en Iran.

 

Le Président l'avait félicité en déclarant : « Nous adressons nos plus chaleureuses félicitations et bénédictions à Son Excellence le Président Ibrahim Raisi pour sa victoire aux élections présidentielles, et à travers vous, nous félicitons le Chef de la Révolution islamique, Sayyid Ali Khamenei et le cher Iranien peuple, sur le succès du processus électoral.

 

Il a ajouté : « Le succès du processus électoral en République islamique d'Iran est considéré comme une victoire pour les principes de la révolution islamique et une consolidation de l'option d'affronter le projet sioniste-américain, et de construire un Iran fort et capable malgré les sanctions injustes que nous appelons à leur retrait et à leur levée des épaules du peuple musulman, qui a clairement déclaré son choix. »

 

Le président a affirmé qu'il attendait avec intérêt le renforcement des relations entre la République du Yémen et la République islamique d'Iran au cours de la prochaine étape dans tous les domaines.

 

Raisi a également reçu des félicitations pour sa victoire, en particulier du président russe Vladimir Poutine et du président turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi qu'un certain nombre de dirigeants des pays arabes et du Golfe, ainsi que des factions de la résistance palestinienne et des mouvements de résistance de la région.

 

Il convient de noter que les premières élections présidentielles iraniennes ont eu lieu le 25 janvier 1980 et ont abouti à l'élection d'Abul-Hassan Bani-Sadr avec 76% des voix. Bani-Sadr a été démis de ses fonctions le 22 juin 1981 par le Parlement, jusqu'aux élections anticipées du 24 juillet 1981. Président du Conseil présidentiel intérimaire

 

Muhammad Ali Rajai a été élu président le 24 juillet 1981 et a pris ses fonctions le 2 août.

 

 Il est resté en fonction moins d'un mois, lorsque lui et son premier ministre ont été assassinés le 30 août 1981.

 

Et à nouveau, il est devenu président par intérim. Le conseil a occupé le poste jusqu'au 13 octobre 1981, date à laquelle Ali Khamenei a été élu président. Plus tard, Ali Khamenei, Akbar Hashemi Rafsanjani, Muhammad Khatami et Mahmoud Ahmadinejad ont été élus président pour deux mandats.

 

Hassan Rouhani est l'actuel président. Il a été élu à l'élection présidentielle de juin 2013 et a été réélu à l'élection présidentielle de 2017.

 

Raisi attend une tâche urgente et urgente, qui est de parvenir à un accord rapide avec les États-Unis pour revenir à l'accord nucléaire iranien dont l'ancien président américain Donald Trump s'est retiré, ouvrant ainsi la voie à la levée des sanctions américaines contre l'Iran, ainsi améliorer les chances de revitaliser l'économie iranienne, qui souffre grandement de la baisse des prix du pétrole Globalement, les sanctions américaines, en plus des répercussions négatives importantes de la pandémie de ‘Corona’ et l'Axe de Résistance avait hier un nouveau expert et Leader.

 

Capitales - Saba : Merzah Al-Assal

Traduit par

 

 

A. A. Mohammed

 


Ressource : Saba

  more of (Enquêtes et reportages)