Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
YPC appelle l'ONU à ne pas ignorer les lois et les appels humanitaires

YPC appelle l'ONU à ne pas ignorer les lois et les appels humanitaires

[Mardi 04 Mai 2021]

SANAA, 4 Mai (Saba) - La Yemen Petroleum Company (YPC) a appelé le lundi les Nations Unies à ne pas ignorer les lois et les appels humanitaires, et à revenir à la Convention sur le droit de la mer qui criminalise la piraterie sur les navires de carburant, de médicaments et de nourriture.

 

Les employés de la YPC, dans un stand de protestation devant le bureau des Nations Unies à Sanaa pour le jour 756, en présence du directeur exécutif de la société, l'ingénieur Ammar Al-Adra'i, ont dénoncé le silence des Nations Unies en le visage de la piraterie maritime par la coalition d'agression américano-saoudienne, qui en fait un partenaire dans le siège du peuple yéménite.

 

Le porte-parole officiel de la société, Essam Al-Mutawakel, a réaffirmé que la coalition d'agression détient toujours cinq navires pétroliers, tous destinés à la consommation publique, car quatre mois se sont écoulés et aucune quantité d'essence n'a été libérée ou introduite depuis le début de l'année 2021, soulignant que la porte de la paix commence par l'ouverture de l'aéroport de Sanaa International et du port de Hodeidah.

 

Il a salué le rôle des peuples libres du monde qui ont soutenu l'oppression du peuple yéménite pour exiger que le siège soit levé par des sit-in et des veillées, appelant à une pression continue sur la coalition d'agression pour libérer les navires de dérivés pétroliers comme ils ont un caractère humanitaire.

 

Al-Mutawakel a tenu la coalition d'agression dirigée par l'Amérique et les Nations Unies pleinement responsable des souffrances humaines que subit le peuple yéménite du fait de la crise du carburant.

 

Un communiqué publié par la YPC a dénoncé le silence et la léthargie de la communauté internationale face aux souffrances du peuple yéménite à la suite du blocus et de la piraterie des navires-carburants, accusant les Nations Unies de l'aggravation de la situation humanitaire et de ce que la situation entraînera dans les jours à venir.

 

Il a appelé les organisations humanitaires et de défense des droits de l'homme, les journalistes, la conscience humaine et l'opinion publique mondiale à prendre des mesures sérieuses pour faire pression sur la coalition d'agression américaine pour qu'elle ne retienne pas de navires pétroliers ou qu'elle ne soit pas exposée à eux à l'avenir.

 

La déclaration a souligné que la YPC est une société de services qui vise à fournir des dérivés pétroliers aux citoyens et à divers secteurs vitaux sans discrimination.

 

Il a expliqué que si la société continue de faire de gros efforts pour fournir des dérivés pétroliers, indiquant que les forces de la coalition d'agression continuent d'empêcher l'entrée de navires dans le port de Hodeidah, malgré l'achèvement de toutes les procédures d'inspection et d'audit par le biais du mécanisme de vérification et d'inspection à Djibouti.

 

 

A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (Internationale)