Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Al-Nuaimi et Bin Habtoor lancent le projet d'enquête de terrain sur l'immobilier comme l'un des programmes de reprise économique les plus importants

Al-Nuaimi et Bin Habtoor lancent le projet d'enquête de terrain sur l'immobilier comme l'un des programmes de reprise économique les plus importants

[Jeudi 10 Septembre 2020]

SANAA, 10 Sept. (Saba) - Le membre du Conseil politique suprême Muhammad Saleh Al-Nuaimi et le Premier ministre Dr Abdulaziz bin Habtoor ont inauguré mercredi  le projet d'enquête de terrain pour l'immobilier à l'aide d'un programme de systèmes d'information géographique, mis en œuvre par le ministère des Finances et l'administration fiscale.

 

Le projet, qui sera mis en œuvre de septembre à décembre de cette année, dans sa première phase, cible la municipalité de la capitale, dans le cadre de confrontations publiques avec la vision nationale de la construction de l'État yéménite moderne et de la mise en œuvre des programmes exécutifs nationaux pour la phase 2020 de relèvement et de résilience.

 

Lors de l'inauguration, en présence du Vice-Premier Ministre des Affaires de Sécurité et de Défense, le Lieutenant Général Jalal Al-Ruwaishan et des Affaires Economiques, Ministre des Finances, Dr Rashid Abboud Abu Lahoum, et de la Vision Nationale Mahmoud Al-Junaid, Services et Développement, Dr Hussein Maqbouli, Al-Nuaimi a affirmé la volonté de l'État et du gouvernement de se mobiliser dans les développements de la performance. Aspects variés.

 

Il a déclaré: "Lors de la préparation de la vision nationale et des axes, buts, objectifs et initiatives qu'elle devrait cibler, nous avons invoqué le registre immobilier en raison de son lien avec le reste des institutions de l'État, luttant contre la corruption et mobilisant la gestion et la méthodologie des institutions, les créant et les développant."

 

Al-Nuaimi a salué les succès remportés par le ministère des Finances et l'Autorité fiscale, qui appelle le reste des institutions étatiques à développer leurs performances de manière à alléger les souffrances du peuple yéménite à la lumière des conditions qu'il traverse.

 

Il a souligné la nécessité d'œuvrer pour renforcer le rôle des secteurs agricole, industriel et de production d'une manière qui garantisse l'autosuffisance, la réalisation de la sécurité alimentaire et le renforcement de l'économie, considérant cela comme une étape et un noyau pour toutes les institutions étatiques pour améliorer leur réalité et améliorer leurs performances.

 

Al-Nuaimi a exhorté toutes les institutions de l'État, y compris le système de surveillance, à rejoindre la méthodologie de développement et de modernisation, et à achever tout ce qui concerne le registre immobilier, soulignant que la suppression de terres dans le registre immobilier mettra fin à tous les problèmes et litiges qui y sont liés.

 

À son tour, le Premier ministre a considéré le projet d'enquête de terrain sur l'immobilier comme un projet honorable pour l'État yéménite, qui est mis en œuvre par l'autorité en coopération avec le Bureau central des statistiques, car il s'agit d'un projet scientifique professionnel et professionnel qui dépend dans sa conception et sa mise en œuvre de normes scientifiques, techniques et professionnelles.

 

"Nous pouvons être fiers de ce projet et le présenter au peuple yéménite comme l'un des projets importants achevés au cours de cette période et lié à la vision nationale, en raison du bénéfice qu'il représente pour la société", a-t-il déclaré.

 

"Nous apprécions le travail du ministère des Finances, qui a mis en œuvre les normes liées à la vision nationale dans nombre de ses activités, ainsi que ses efforts pour qualifier le cadre humain qui entreprendra le processus de mise en œuvre", a-t-il ajouté.

 

Le Dr Bin Habtoor a souligné que les impôts sont la pierre angulaire sur laquelle les États de droit et d'ordre sont construits, expliquant que dans les pays développés, les impôts et leur paiement sont considérés comme une mesure de discipline individuelle et communautaire et de loyauté envers la patrie.

 

Il a expliqué que le paiement des impôts légaux est un indicateur important de la stabilité et de la cohésion des nations, en particulier lorsque le principe de justice fiscale est atteint et que tous ceux qui sont chargés de payer leurs cotisations sans distinction ni exception à personne.

 

Le Premier ministre a rappelé l'importance du projet d'enquête, qui desservira la Commune de la Capitale et les capitales des gouvernorats, en ce qui concerne la numérotation des maisons et en facilitant l'accès dans le cadre du processus de communication communautaire.

 

 

 

De son côté, le Vice-Premier ministre des Affaires économiques et ministre des Finances a envisagé le lancement du projet d'enquête de terrain sur l'immobilier à l'aide du programme SIG, un événement de développement et une transformation qualitative dans le cadre du ministère des Finances, considéré comme la première porte d'entrée vers l'e-gouvernement.

 

Il a souligné que le lancement du projet intervient après l'achèvement de toutes les procédures et de l'enquête pilote initiale menée par l'unité exécutive de l'immobilier à l'administration fiscale, car il représente un saut qualitatif comme l'un des projets les plus importants des programmes exécutifs nationaux pour la phase de reprise économique.

 

Et il a indiqué que le projet d'enquête sera réalisé lors de la première phase dans la capitale, suivi des gouvernorats d'Ibb et de Dhamar, suivi du reste des gouvernorats, soulignant que le projet d'enquête se poursuivra jusqu'à ce que la dernière propriété devant payer des impôts soit comptée.

 

Le ministre Abu Lahoum a révélé l'intention du ministère d'automatiser le travail et les tâches de l'Autorité des douanes en tant que traduction des plans et programmes du ministère des Finances et de ses institutions dans le cadre du projet National Vision pour construire l'État yéménite moderne, étape de la reprise économique que le président Al-Mashat a inaugurée le 5 janvier 2020.

 

Il a déclaré: "Malgré la crise que traverse le monde en raison du coronavirus, le ministère des Finances, ses intérêts et ses institutions affiliées n'ont pas arrêté un instant d'accomplir ses tâches et son travail, par conscience de la responsabilité qui lui a été confiée en fournissant les ressources nécessaires pour diriger l'administration de l'État."

 

Il a ajouté: << Nous avons des programmes électroniques dans le cadre des politiques élaborées par le ministère des Finances pour bénéficier des technologies de l'information, et il n'est pas possible de procéder, de planifier, de collecter des ressources, de définir des fonds, de rendre justice et de fournir les dépenses nécessaires à l'État, à moins que des informations claires, précises et fiables n'arrivent au moment opportun pour obtenir les succès souhaités, notamment en Aspects fiscaux. "

 

Le vice-premier ministre des Affaires économiques a souligné que sans le processus d'enquête, le ministère des Finances ne peut pas être juste avec les contribuables.

 

Il a appelé toutes les institutions concernées à bénéficier du projet d'enquête dans le cadre de leurs travaux et programmes en coordination avec le ministère des Finances, car il s'agit d'un projet national dont toutes les institutions bénéficient.

 

Le ministre Abu Lahoum a souligné que les recettes fiscales de la propriété étaient gaspillées et sujettes à l'extorsion par les agents des impôts ou à la tromperie des contribuables, ce qui oblige chacun à être transparent et à connaître la taxe prélevée et les critères et principes sur lesquels cette taxe a été estimée malgré la loi spécifiant que pour un mois de loyer de la valeur locative totale.

 

Il a rappelé que l'administration fiscale procède, aujourd'hui plus que jamais, avec ses dirigeants, agents et employés pour opérer une transformation qualitative, soulignant que le centre d'information de l'administration fiscale sera bientôt inauguré afin d'obtenir des informations précises sur le total des contribuables et l'assiette fiscale et de s'assurer qu'il n'y a pas de gaspillage fiscal compte tenu du fait que la taxe est souveraine Il exprime l'État, son esprit et sa souveraineté, et le ministère des Finances et ses intérêts sont chargés de protéger et de maintenir cette souveraineté.

 

Le ministre Abu Lahoum a également appelé les dirigeants et employés du ministère, ses intérêts, ses institutions et le secteur économique à susciter leur enthousiasme et à être au niveau de la responsabilité dans l'amélioration du niveau de performance et la poursuite des projets de développement.

 

Lors de l'inauguration, à laquelle a assisté le secrétaire du Conseil politique suprême, le Dr Yasser Al-Houri, un certain nombre de ministres, gouverneurs, secrétaires généraux des conseils locaux, chefs d'organismes gouvernementaux et d'institutions, la Chambre de commerce, et un certain nombre de dirigeants et de spécialistes, le chef de l'administration fiscale, Ahmed Al-Shatri, a confirmé que le lancement du projet d'enquête aérienne sur le terrain pour l'immobilier se fait selon les systèmes d'information et les cartes de la municipalité. La capitale comme première étape, et à l'avenir, elle sera renversée au reste des gouvernorats.

 

Il a souligné que le lancement de l'enquête sur le terrain contribuera à l'application de systèmes d'État modernes basés sur l'automatisation des informations nécessaires à la plupart des agences gouvernementales, ce qui affectera positivement la collecte des navires à revenus généraux de l'État.

 

Al-Sotari a considéré le projet d'enquête de terrain sur l'immobilier comme un changement qualitatif pour suivre le rythme de la mise en œuvre des politiques élaborées pour l'État en général.

 

À son tour, le Directeur de l'Unité exécutive pour l'impôt sur les revenus fonciers, Amin Al-Ulofy, a passé en revue un certain nombre de documents de travail présentés. Le premier traitait de la nature du comptage et de la perception de l'impôt général selon les cartes dessinées que l'administration fiscale a pu préparer et qui déterminent les taxes sur les ventes et les bénéfices.

 

Le deuxième document de travail comprenait des tableaux pour définir le travail et les tâches de l'unité exécutive, qui comprenait la préparation de cartes pour mettre en œuvre les programmes selon les plans préparés, tandis que le troisième document indiquait que la première carte qui avait été approuvée était par le biais de la soixante-dix direction, et à travers elle les fonctionnaires étaient distribués à toutes les directions selon des données scientifiques qui permettaient à l'administration fiscale d'obtenir Obtenez facilement les informations requises.

 

Le quatrième document traitait de la numérotation des rues et des bâtiments, tandis que le cinquième document examinait la nature de la résolution des problèmes pendant et après l'inventaire, en utilisant le numéro national dans la mise en œuvre des décisions gouvernementales pour se débarrasser de tous les problèmes qui étaient un obstacle à la mise en œuvre des tâches.

 

Al-Ulofy a conclu que les documents de travail soulignaient l'importance de supprimer les frontières administratives des gouvernorats à travers lesquels les directions étaient identifiées à l'aide de photos aériennes approuvées par le ministère de l'Administration locale.

 

Il a mentionné que le travail scientifique institutionnel harmonieux est important pour développer le niveau de performance, exprimant ses remerciements à toutes les institutions concernées pour ce grand projet institutionnel de supervision pour le pays, le cadre national et toutes les institutions étatiques qui sont inébranlables face à l'agression.


Ressource : Saba

  more of (Economie)