Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche

Le Premier ministre rencontre le PDG de la compagnie pétrolière YPC

Le Premier ministre rencontre le PDG de la compagnie pétrolière YPC

[Lundi 18 Mai 2020]

SANAA, 18 Mai (SABA) - Le Premier ministre, le Dr Abdulaziz Saleh bin Habtoor, a rencontré dimanche le directeur exécutif de la compagnie pétrolière yéménite Yemen Petroleum Company (YPC), Ammar Saleh Al-Adraei, qui l'a informé sur les activités de l'entreprise et de son programme d'urgence lié à la pandémie de Corona.

 

Où, lors de la réunion, à laquelle ont assisté ses adjoints Mohamed Al-Makouli et Nasser Habtoor, Al-Adhari, il a expliqué la situation de rationnement des dérivés pétroliers dans la capitale, Sanaa et les provinces libres, qui est témoin de la stabilité malgré la saisie continue par la coalition d'agression saoudienne d'un certain nombre de navires dérivés et de gaz domestique de force en mer et l'empêchant d'atteindre le port de Hodeidah pour inspection internationale.

 

Il a souligné que le programme visant à faire face à toute urgence liée à Corona est basé sur la fourniture aux provinces de leurs besoins pendant une période d'au moins deux mois avec des dérivés pétroliers et l'augmentation du volume de leur approvisionnement en ces matières pétrolières par précaution.

 

La réunion a abordé la question de la contrebande de produits pétroliers et l'importance de l’action collective de différentes parties concernées, au premier rang desquelles le ministère de l'Intérieur et les autorités locales des provinces pour le combattre, ce qui cause un grand préjudice à l'économie nationale.

 

Le Premier ministre a exhorté la direction de l'entreprise à redoubler d'efforts pour améliorer la stabilité éprouvée de l'approvisionnement en dérivés pétroliers.

 

Il a souligné l'importance du programme d'urgence pour faire face à toute urgence liée à Corona et la nécessité pour l'initiative des provinces de retirer les montants alloués.

 

Le Dr Bin Habtoor a appelé les Nations Unies à s'acquitter de leurs responsabilités et à obliger la coalition d'agression à mettre un terme à la détention forcée de navires dérivés de pétrole arrivant au port de Hodeidah, car ce travail s'inscrit dans les opérations de punition collective interdites par le droit international humanitaire.

 

Il a exprimé ses vœux pour le nouveau leadership de l'entreprise de la mise en œuvre des grandes tâches de cet important édifice institutionnel, dont le rôle s'est accru à la lumière des circonstances actuelles que le pays traverse depuis plus de cinq ans.


Ressource : SABA

  more of (Economie)