Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Discussion sur la coordination entre le ministère des Transports et l'Autorité des normes et de la métrologie
[Mercredi 17 Avril 2024]
Examen des performances de l'administration générale des achats et des entrepôts dans le port de Hodeida
[Mercredi 17 Avril 2024]
Discussion des modalités de lancement des examens de certificat général de base et secondaire au secrétariat de la capitale
[Mercredi 17 Avril 2024]
Le chef et les membres du comité de mobilisation visitent le sanctuaire du leader martyr à Sa'ada
[Mercredi 17 Avril 2024]
Al-Houthi examine l'avancement des travaux sur le projet du barrage d'Awirah à Sa'ada
[Mercredi 17 Avril 2024]
 
    Enquêtes et reportages
À l'occasion de la Journée du prisonnier palestinien... l'ennemi continue de torturer et de maltraiter les prisonniers, et le bilan double
[Mercredi 17 Avril 2024]
Les visites sur les fronts de l'Aïd incarnent l'alignement populaire avec l'armée pour défendre la patrie
[Mercredi 17 Avril 2024]
L’Allemagne fait face à des pressions croissantes pour qu’elle cesse d’armer l’entité sioniste
[Mardi 16 Avril 2024]
La réponse iranienne à l'entité sioniste... changeant l'équilibre des pouvoirs en faveur de l'axe de la résistance
[Mardi 16 Avril 2024]
Opération «Vraie promesse​ »… la première attaque iranienne directe contre l’entité ennemie sioniste
[Lundi 15 Avril 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Un citoyen a été tué par un bombardement d'artillerie saoudienne à Munabbih, Saada
[Mardi 16 Avril 2024]
Blessure D'un civil lors d'une frappe aérienne de L'agression américano-britannique à Hodeidah
[Mardi 09 Avril 2024]
L'agression américano-britannique lance un raid sur la direction d'Al-Duraimi à Hodeidah
[Lundi 01 Avril 2024]
Cinq citoyens ont été blessés par une frappe de drone appartenant aux mercenaires de l'agression de Taëz
[Jeudi 28 Mars 2024]
L'explosion d'un objet provenant des restes de l'agression provoque l'amputation d'un jeune homme dans la direction d'Al-Duraimi à Hodeidah
[Mercredi 27 Mars 2024]
  Economie
En émettant cette pièce, la Banque centrale de Sanaa rétablit l'un des outils les plus importants de la politique monétaire
En émettant cette pièce, la Banque centrale de Sanaa rétablit l'un des outils les plus importants de la politique monétaire
En émettant cette pièce, la Banque centrale de Sanaa rétablit l'un des outils les plus importants de la politique monétaire
[01/Avril/2024]

SANAA Avril 01. 2024 (Saba) - Dans le cadre des mesures délibérées prises par la Banque centrale du Yémen à Sanaa pour servir le peuple yéménite et maintenir la stabilité de la situation économique du pays, la banque a émis une pièce de 100 riyals, afin de faire face au problèmes résultant de la vétusté et de l’endommagement des billets de cette catégorie.

Pour dissiper les inquiétudes soulevées par certains porte-parole de l'agression et ses mercenaires à propos de cette mesure, le gouverneur de la banque a rassuré tous les citoyens sur le fait que l'offre de la nouvelle catégorie de monnaie n'aurait aucun effet sur les taux de change, puisque cette émission était réservée à remplacer les monnaies endommagées et il n’y aurait donc aucun ajout à la masse monétaire proposée.

En effet, quelques heures seulement s'étaient écoulées depuis l'annonce de sa nouvelle émission jusqu'à ce que la banque prenne l'initiative de traduire ses paroles en actes en ouvrant les portes de la Banque centrale et de la Banque de crédit coopératif agricole et de leurs succursales aux citoyens pour remplacer le papier endommagé. monnaie avec la nouvelle pièce, depuis le premier jour de l'introduction et de la circulation officielles de cette dernière le 11. Et le 30 mars 2024 après JC, bloquant ainsi la voie à tous les enchérisseurs, aux alarmistes et à ceux qui se plaignent de la monnaie à d'autres fins et comptes.

L'une des étranges contradictions est que la majorité de ceux qui ont participé à la campagne malveillante contre cette mesure importante prise par la banque étaient les mêmes qui ont continué à utiliser le billet de cent riyals délabré comme sujet de ridicule et de ridicule. dès que la banque a annoncé qu'elle avait trouvé une solution à ce problème, elle l'a bouleversée pour révéler... Cela révèle leurs intentions malveillantes et que tout le bruit et la confusion qu'ils suscitent n'étaient que surenchères et intrigues politiques, ce qui est la tâche que l'agression leur a confiée il y a des années pour semer le doute et minimiser l'importance de tout succès ou réalisation obtenu par Sanaa.

Ils n'ont émis aucun commentaire ni prise de position lorsque les navires transportant des tonnes de diverses coupures de monnaie illégale et contrefaite imprimées en Russie arrivaient successivement dans les ports des gouvernorats occupés, malgré la menace réelle qu'ils représentent pour l'économie et les moyens de subsistance du peuple yéménite. Certains d'entre eux justifiaient plutôt la poursuite du gouvernement mercenaire et de sa banque... Cette conspiration a été chèrement payée par la population des gouvernorats occupés.

Il n'y a aucune comparaison entre ce que la Banque centrale de Sanaa a fait en émettant cette monnaie d'assistance dans le cadre de son rôle national et de son souci de l'intérêt public, et ce que la succursale de la Banque centrale d'Aden a fait au cours des dernières années en imprimant en masse une énorme quantité de monnaie. de monnaie illégale et contrefaite qui dépasse de loin ce qui a été imprimé en billets de banque dans le pays au cours des dernières décennies, provoquant un effondrement sans précédent du taux de change de la monnaie circulant dans les gouvernorats occupés par rapport aux devises étrangères.

Selon ce qui a été confirmé par le gouverneur de la Banque centrale du Yémen, Hashim Ismail, lors de la conférence de presse qu'il a tenue au siège de la banque à Sanaa, coïncidant avec l'émission de la pièce, la coalition d'agression a mis la guerre contre la monnaie au plus haut niveau. à l'avant-garde de sa guerre économique, qui a commencé par des mesures pratiques en septembre de l'année 2016 avec la décision inconstitutionnelle et inconstitutionnelle. La loi concernant le transfert des fonctions de la Banque centrale à Aden, après l'agression, a échoué dans le domaine militaire et n'a pas réussi à obtenir sa volonté dans les négociations au Koweït... indiquant que l'Amérique a pris en charge l'instigation et la gestion de la guerre économique et qu'elle envisageait de transférer les fonctions de la banque au gouvernorat occupé d'Aden.

Depuis 2016, la coalition d'agression américano-saoudienne cherche à transformer la Banque centrale, après avoir transféré ses fonctions dans le gouvernorat occupé d'Aden, en un outil de guerre visant à cibler l'économie du pays et les conditions de vie du peuple yéménite. ses mercenaires à commencer le processus d'impression de monnaie, ce qui constitue une violation sans précédent des normes internationales en matière d'impression de monnaie par la contrefaçon, en contrefaisant de la monnaie légale et en en imprimant d'énormes quantités, sans égard aux conséquences catastrophiques que le peuple yéménite a payé et continue de payer.

Conformément à la volonté des Américains, les mercenaires ont continué depuis lors à imprimer de la monnaie sans couverture légale, atteignant plus de cinq mille milliards de riyals de monnaie illégale et contrefaite, ce qui a plongé les habitants des gouvernorats occupés dans une vie meurtrière et des crises de service et des souffrances amères qui se poursuivent et se poursuivront dans les prochains jours. À moins que ce crime ne soit inversé, la masse monétaire sera retirée et les citoyens, les institutions financières et le secteur privé seront indemnisés équitablement.

La succursale de la Banque centrale d'Aden a continué de s'appuyer sur l'impression de devises illégales pour faire face à tous ses paiements gouvernementaux, ce qui a inondé le marché bancaire et accru la demande de devises étrangères. Elle a également eu recours à l'impression pour faire face au manque de liquidités en espèces que la banque elle-même était due aux opérations de découvert qu'elle menait à l'époque avec un certain nombre d'institutions gouvernementales et commerciales, ce qui a encore aggravé le problème.

À la suite de ces mesures de représailles, la monnaie illégale dans les gouvernorats occupés a continué de s'effondrer par rapport aux devises étrangères, atteignant le déclin effrayant qu'elle connaît aujourd'hui, dépassant 1 600 riyals pour un dollar, dans un contexte de mécontentement populaire croissant face à l'échec des politiques monétaires des mercenaires. gouvernement et sa banque à Aden, et leur ciblage continu de l’économie nationale. Les citoyens vivent intentionnellement.

D'autre part, le riyal yéménite (monnaie légale) a maintenu sa valeur dans les gouvernorats libres à 530 par rapport au dollar américain grâce à la poursuite par la Banque centrale de Sanaa de politiques monétaires saines, notamment pour empêcher l'inondation du marché bancaire. contre la monnaie illégale et contrefaite, le renforcement du contrôle sur les changeurs de monnaie et la prévention de la spéculation monétaire, ainsi que d'autres mesures réfléchies prises par la banque pour faire face aux effets résultant de la guerre économique menée par l'agression contre la monnaie et l'économie du pays.

Au vu des succès qu'elle a obtenus au cours des dernières années, la Banque centrale de Sanaa a gagné la confiance du secteur bancaire et de l'ensemble du peuple yéménite, qui a senti le souci de la banque et les efforts qu'elle a déployés pour stabiliser la situation économique et faire face aux la guerre économique enragée de la coalition d’agression.

En conséquence, le peuple yéménite a aidé sa banque centrale à rester ferme et inébranlable face à tous les complots d’agression par sa solidarité et son soutien, en plus de sa réponse et de son interaction avec toutes ses décisions et actions.

Cependant, à la suite de la guerre menée par l'agression contre le Yémen contre la monnaie nationale et qui a fait baisser sa valeur par rapport aux devises étrangères et sa baisse par rapport au dollar de 215 à 530 riyals, le papier-monnaie de 100 riyals a été transformé d'une monnaie de base. monnaie en une monnaie auxiliaire largement échangée par... le peuple, ce qui a incité la Banque centrale du Yémen à Sanaa à rechercher des solutions pour traiter les monnaies auxiliaires en priorité afin de soulager les souffrances du peuple, et donc l'émission de métaux La dénomination de cent riyals est due à la longue durée de conservation des pièces par rapport aux monnaies papier.

Selon ce que le gouverneur de la Banque centrale a confirmé lors de la conférence de presse, cette émission de métaux sera suivie d'une émission similaire pour des coupures inférieures à 100 riyals, tandis que la banque, après l'amélioration de la situation économique, fera face à tous les effets de la guerre. d'agression contre la monnaie, réexaminera ses politiques en matière de soutien aux monnaies et prendra les mesures appropriées à leur égard.

Avec cette démarche, la Banque centrale, représentée par son siège principal à Sanaa, a présenté une autre leçon concernant la nature de son rôle national et constitutionnel au service de l'ensemble du peuple yéménite, et son souci d'améliorer sa situation économique et de vie suite à la guerre économique en cours contre le pays depuis le début de l'agression contre lui il y a neuf ans.

Avec cette mesure, la banque a également retrouvé une manifestation de souveraineté et l’un des outils de politique monétaire les plus importants que la coalition d’agression américano-saoudienne et ses mercenaires utilisent pour nuire au peuple yéménite, à son économie et à ses moyens de subsistance.

Sanaa - Saba : Rapport : Yahya Jarallah
traduit par

A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Economie)
Mis a jour le: Mercredi 17 Avril 2024 21:03:51 +0300