Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Al-Musawa lance un projet d'extension et de réhabilitation des réseaux d'égouts à Al-Hawban
[Jeudi 25 Avril 2024]
Ibb: Lancement de la distribution de ciment pour les initiatives communautaires à Baadan et Hubaysh
[Jeudi 25 Avril 2024]
L'industrie lance la mise en œuvre d'un plan de transformation des usines de jus vers l'utilisation de matières premières locales
[Jeudi 25 Avril 2024]
L'ASGY pleure le départ du chef scout Taher Muhammad Haider
[Jeudi 25 Avril 2024]
Les forces armées ciblent un navire américain, un destroyer et un navire israélien
[Mercredi 24 Avril 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Le jihad des Yéménites en Palestine à travers l’histoire et les ambitions de l’ennemi sioniste au Yémen
[Jeudi 25 Avril 2024]
Un bilan « choquant et terrifiant » de 200 jours de « génocide » soutenu par les États-Unis et l’Europe à Gaza
[Mardi 23 Avril 2024]
Le veto américain... une malédiction et une honte pour l'histoire moderne et contemporaine de l'Amérique
[Lundi 22 Avril 2024]
Médias occidentaux : indépendance, neutralité et éthique professionnelle « des slogans qui échouent au premier test »
[Dimanche 21 Avril 2024]
En avortant l’adhésion de la Palestine aux Nations Unies, l’Amérique prouve qu’elle est le plus grand ennemi de la paix mondiale
[Dimanche 21 Avril 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Un enfant a été tué lorsqu'une bombe laissée par l'agression a explosé dans le district de Sarwah à Ma'rib
[Samedi 20 Avril 2024]
Un citoyen a été tué par un bombardement d'artillerie saoudienne à Munabbih, Saada
[Mardi 16 Avril 2024]
Blessure D'un civil lors d'une frappe aérienne de L'agression américano-britannique à Hodeidah
[Mardi 09 Avril 2024]
L'agression américano-britannique lance un raid sur la direction d'Al-Duraimi à Hodeidah
[Lundi 01 Avril 2024]
Cinq citoyens ont été blessés par une frappe de drone appartenant aux mercenaires de l'agression de Taëz
[Jeudi 28 Mars 2024]
  Internationale
L’agression contre la bande de Gaza : destructions sans précédent, massacres, génocide et impasse
L’agression contre la bande de Gaza : destructions sans précédent, massacres, génocide et impasse
L’agression contre la bande de Gaza : destructions sans précédent, massacres, génocide et impasse
[27/FÈvrier/2024]

SANAA Février 27. 2024 (Saba) - Plus de cinq mois après l'agression en cours contre la bande de Gaza, l'ennemi sioniste a causé des ravages, des destructions et des meurtres parmi la population civile. Il ne reste plus rien dans la bande, qui a été bombardée par voie aérienne, maritime et terrestre avec des milliers d'interventions internationales. les missiles américains ont été interdits, à l'exception des ruines de dizaines de quartiers détruits et de charniers, et de la propagation de la faim et de la maladie pour ceux qui sont restés en vie.



Des rapports, des images et des scènes publiées sur les réseaux sociaux montrent les destructions massives causées par l'odieuse agression sioniste dans la bande de Gaza, en plus des déplacements forcés que l'ennemi sioniste impose aux civils palestiniens d'un endroit à un autre dans la bande de Gaza, puis de retours et de bombardements. ce qu'il décrit comme des endroits « sûrs ». Les bombardements ont causé la mort de nombreux habitants, dont la plupart étaient des femmes, des enfants et des personnes âgées.



L’agression sioniste-américaine contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre a entraîné le martyre de 29 692 citoyens et la blessure de 69 879 autres, dont la plupart sont des enfants et des femmes, un bilan infini, auquel s’ajoutent des milliers de personnes portées disparues sous les décombres.



Des dizaines de milliers de citoyens de la bande de Gaza vivent dans des conditions désastreuses et difficiles, compte tenu de la faim généralisée et de l'empêchement de l'aide d'entrer dans la bande par l'ennemi sioniste.



Face à la pénurie de nourriture et à l'incapacité des agences humanitaires d'atteindre la bande de Gaza, en raison des bombardements continus de diverses zones, le Programme alimentaire mondial a confirmé cette semaine que ses équipes ont signalé « des niveaux de désespoir sans précédent », tandis que les Nations Unies Les Nations ont averti que 2,2 millions de personnes étaient en détresse et ont guéri la famine.



De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a averti que des pénuries alimentaires alarmantes et une augmentation de la malnutrition et des maladies pourraient conduire à une « explosion » du nombre de décès d'enfants à Gaza.



À Gaza, un enfant de moins de deux ans sur six souffre de malnutrition aiguë, selon les estimations de l'UNICEF publiées le 19 février.



Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a confirmé que la malnutrition dans la bande de Gaza, en particulier chez les enfants, a atteint des niveaux d'urgence.



Le programme a mis en garde dans un message, sur son compte sur la plateforme « X », contre la crise croissante de la malnutrition dans la bande de Gaza, en disant : « La crise de la malnutrition s'aggrave dans la bande de Gaza à la lumière de l'état d'urgence lié à la menace de faim."



Le programme des Nations Unies souligne que « des données récentes montrent une augmentation rapide des causes de malnutrition aiguë dans le secteur ».



Au cours des dernières semaines et des derniers mois, les bombardements sionistes continus ont transformé Gaza en une dévastation.



Depuis le 7 octobre dernier, le ciel de Gaza a été témoin d’agressions aériennes, maritimes et terrestres sionistes continues, qui ont conduit à la destruction de zones urbaines surpeuplées et à la démolition de bâtiments résidentiels au-dessus de leurs habitants.



Le nord de la bande de Gaza est devenu un désert poussiéreux et une grande partie de sa population a été évacuée depuis le début de l’incursion terrestre sioniste le 27 octobre.



Les bombardements sionistes ont détruit des hôpitaux, des écoles, des universités, des mosquées, des églises et des quartiers entiers de la bande de Gaza. Même les habitants qui ont fui vers les écoles, les bâtiments des organisations humanitaires, les rues ou les tentes des différentes zones de la bande n'ont pas été détruits par les bombardements. Les bombardements affectent tout.



Une évaluation du Centre satellite des Nations Unies, couvrant seulement les 50 premiers jours de l'offensive, a révélé qu'environ 18 pour cent des bâtiments à Gaza avaient déjà été détruits ou endommagés.



L'agression a également affecté le patrimoine ancien de Gaza, qui est un réseau de couloirs étroits qui prospéraient avec les commerçants du marché et les marchands d'or avant l'agression sioniste.



C’est pourquoi l’Organisation des Nations Unies pour la culture et la science (UNESCO) a déclaré : Elle est profondément préoccupée, soulignant que « les biens culturels sont des infrastructures civiles et qu’ils ne peuvent donc pas être ciblés ou utilisés à des fins militaires ».



Un rapport de l'Agence France-Presse publié plus tôt confirme que la principale bataille à laquelle sont confrontés les habitants de Gaza « est simplement la survie ».



Des témoins oculaires, notamment des journalistes et des employés de l'ONU, ont pu voir « des charniers creusés dans les vergers, les cours d'hôpitaux et même sur le terrain de football. » De plus, « les corps récupérés dans les bâtiments effondrés ont été transportés par des bulldozers et entassés dans les morgues des hôpitaux. »



Les 36 hôpitaux de Gaza ont été mis hors service à la suite des bombardements et de l'occupation par les forces ennemies. Les autres fonctionnent partiellement, selon les derniers chiffres des Nations Unies, de sorte que "les perspectives sont sombres pour les patients qui dépassent les 60 000", selon le rapport.



L’Organisation mondiale de la santé a décrit les hôpitaux comme « des endroits où il y a du sang sur le sol et du chaos » où les chirurgiens effectuent des opérations chirurgicales sans anesthésie et à la lumière de leurs smartphones.



Dans un autre contexte, les médias et les sources bien informées évoquent la possibilité d'une avancée décisive dans les négociations de Paris entre le mouvement de résistance islamique « Hamas » et l'ennemi sioniste. L'Agence France-Presse a cité une source du mouvement « Hamas » disant : Le « nouveau plan » désormais cristallisé comprend un cessez-le-feu pour une période de six semaines, au cours de laquelle entre 35 et 40 détenus sionistes dans la bande de Gaza seront libérés, en échange de la libération par l'ennemi sioniste des prisonniers palestiniens des prisons sionistes, dont le nombre varie de 200 à 300 Palestiniens.



Vendredi, des sources bien informées du mouvement Hamas ont estimé que la position flexible du mouvement sur les questions discutées jeudi par sa délégation au Caire était à l'origine du nouveau départ des négociations menées par le chef du mouvement, Ismail Haniyeh, avec le directeur des renseignements égyptiens, Abbas Kamel.



Cela arrive à un moment où l’armée ennemie sioniste menace d’une agression attendue contre Rafah après que l’armée ennemie a présenté au Conseil de guerre sioniste son plan d’évacuation des civils palestiniens de Rafah.
Sanaa - Saba : Abdul Aziz Al-Hazi

Traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Jeudi 25 Avril 2024 12:02:40 +0300