Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Discussion sur les activités et les projets de l'Organisation islamique de secours à Dhamar
[Lundi 22 Avril 2024]
La réunion discute du plan stratégique quinquennal de l'Autorité de l'eau de la capitale Sana'a
[Lundi 22 Avril 2024]
Le ministère de l'Éducation et des Communications lance une plateforme en ligne pour les cours d'été
[Lundi 22 Avril 2024]
Le gouverneur d'Al Mahwit examine le niveau de services à l'hôpital Shibam Kawkaban
[Lundi 22 Avril 2024]
Le Conseil de la magistrature examine le rapport sur le niveau de discipline dans les poursuites pénales
[Lundi 22 Avril 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Le veto américain... une malédiction et une honte pour l'histoire moderne et contemporaine de l'Amérique
[Lundi 22 Avril 2024]
Médias occidentaux : indépendance, neutralité et éthique professionnelle « des slogans qui échouent au premier test »
[Dimanche 21 Avril 2024]
En avortant l’adhésion de la Palestine aux Nations Unies, l’Amérique prouve qu’elle est le plus grand ennemi de la paix mondiale
[Dimanche 21 Avril 2024]
Cours d'été au secrétariat de la capitale... premiers préparatifs pour construire une génération armée du Coran
[Vendredi 19 Avril 2024]
La bataille du « déluge d’Al-Aqsa » a fait du Yémen un personnage difficile dans son environnement régional et international
[Jeudi 18 Avril 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Un enfant a été tué lorsqu'une bombe laissée par l'agression a explosé dans le district de Sarwah à Ma'rib
[Samedi 20 Avril 2024]
Un citoyen a été tué par un bombardement d'artillerie saoudienne à Munabbih, Saada
[Mardi 16 Avril 2024]
Blessure D'un civil lors d'une frappe aérienne de L'agression américano-britannique à Hodeidah
[Mardi 09 Avril 2024]
L'agression américano-britannique lance un raid sur la direction d'Al-Duraimi à Hodeidah
[Lundi 01 Avril 2024]
Cinq citoyens ont été blessés par une frappe de drone appartenant aux mercenaires de l'agression de Taëz
[Jeudi 28 Mars 2024]
  Internationale
Euro-Med : d’horribles pertes humaines et les plus grandes vagues de déplacements au monde au Soudan
Euro-Med : d’horribles pertes humaines et les plus grandes vagues de déplacements au monde au Soudan
Euro-Med : d’horribles pertes humaines et les plus grandes vagues de déplacements au monde au Soudan
[22/FÈvrier/2024]

GAZA Février 22. 2024 (Saba) - L'Observatoire Euro-méditerranéen des Droits de l'Homme a appelé hier à la nécessité de mettre un terme immédiat au conflit sanglant au Soudan, qui est entré dans son dixième mois à la lumière de la détérioration tragique de la situation humanitaire et de l'incapacité de la communauté internationale à protéger les civils. , ce qui a entraîné d’horribles pertes humaines et les plus grandes vagues de déplacements internes au monde.



L'Observatoire euro-méditerranéen a souligné que des mesures décisives doivent être prises par toutes les parties internationales pour mettre fin au conflit pour le pouvoir et l'influence au Soudan, indiquant qu'environ dix millions et sept cent mille personnes ont été forcées de quitter leurs foyers - dont environ neuf millions de personnes déplacées à l'intérieur. Soudan et un million et sept cent mille personnes qui ont trouvé refuge dans les pays voisins - à la lumière d'une situation humanitaire catastrophique et de la destruction des infrastructures vitales de base, notamment des hôpitaux, des centres médicaux, des écoles et des routes, en plus des services d'électricité, d'eau et de communication.



Les Nations Unies ont établi qu'environ 25 millions de personnes au Soudan - dont 14 millions d'enfants - ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, tandis que 65 % de la population a perdu la possibilité d'accéder aux services de santé après que 70 à 80 % des hôpitaux situés dans le conflit certaines zones ont été mises hors service, compte tenu des soupçons selon lesquels il y aurait eu 10 500 cas de choléra, entraînant 292 décès, et de l'apparition d'un certain nombre d'autres épidémies telles que le paludisme.



L'Observatoire euro-méditerranéen a déclaré que 37% de la population soudanaise (environ 18 millions de personnes) est entrée dans une phase d'insécurité alimentaire aiguë, confrontée à chaque instant à la mort en raison des bombardements aveugles et des violations généralisées sur le terrain, y compris les pillages et les viols.



Euro-Med a souligné que la détérioration des conditions humanitaires est la responsabilité des parties en conflit qui continuent de violer les règles du droit humanitaire international, bien qu'elles aient toujours déclaré qu'elles s'efforçaient de demander des comptes à ceux qui violent ces règles, sans aucune mesure pratique sur le terrain. sol.



Pour sa part, le directeur du bureau régional de l'Observatoire euro-méditerranéen au Liban, Mohamed Al-Maghbat, a déclaré : « Il est clair que les deux parties au conflit au Soudan ne prennent pas en compte, dans leurs actions militaires, les civils. les individus et les biens civils, au mépris du principe de distinction entre ce qui est civil et ce qui est militaire et du principe de proportionnalité entre l'objectif militaire. » « L'enquêteur d'une opération et l'intérêt civil qui doit bénéficier d'une protection plus élevée que les objectifs militaires. »



Il a ajouté : « Après dix mois d'opérations militaires, nous avons atteint une grave crise humanitaire, et il y a une grave pénurie de nourriture et de produits de première nécessité, alors que la plupart des hôpitaux et des centres médicaux ont cessé de fonctionner, tandis que des millions de personnes déplacées et plus de un million de réfugiés restent hors des frontières, tout cela au nom d'un conflit autour des frontières. » Autorité entre partis militaires.



Al-Maghbat a souligné que la solution à la crise sanglante au Soudan réside dans la nécessité pour les deux parties au conflit de respecter la volonté du peuple soudanais, qui s'est prononcé en 2019 pour exiger un régime démocratique à travers des élections libres et équitables au cours desquelles il choisit ses représentants. de manière à garantir le transfert pacifique du pouvoir et à garantir leurs besoins.



Depuis le début du conflit actuel en avril 2023 au Soudan, de nombreux crimes ont été documentés commis par les deux parties au conflit, pouvant constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité selon le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, qui a limité juridiction concernant les conflits à l’intérieur du Soudan.



Selon le Centre européen de coordination des réactions d'urgence, ces crimes comprenaient l'enlèvement et l'esclavage sexuel de filles mineures dans la région du Grand Khartoum, tandis qu'au moins 842 civils ont été victimes de disparition forcée depuis le début du conflit et la détention d'au moins huit des enfants par les Forces de soutien rapide au Darfour occidental ont été documentés.



L'Observatoire Euro-méditerranéen des Droits de l'Homme a appelé les parties au conflit à mettre fin aux violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme, à punir les auteurs de ces violations, à obtenir justice pour les victimes et à garantir des couloirs sûrs et humanitaires pour que l'aide puisse parvenir. civils, outre la nécessité de mettre un terme aux actions militaires et de respecter la volonté du peuple soudanais.



Euro-Med a exhorté la communauté internationale à jouer un rôle plus important pour mettre fin au conflit armé au Soudan et protéger les civils contre les violations et les attaques, en plus d'une action efficace pour répondre aux besoins humanitaires du peuple soudanais jusqu'à ce que la vie revienne à la normale.



A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Lundi 22 Avril 2024 21:34:44 +0300