Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Discussion du mécanisme d'amélioration du secteur agricole à Shars et Hajjah
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Al-Qasimi : Les activités de la Journée nationale du café au Yémen comprennent la plantation de 2 millions de plants de café
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Un stand à Ras Issa à Hodeidah, met l'accent sur la poursuite du mouvement et la solidarité avec la Palestine
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Discussion sur les interventions du Comité international de la Croix-Rouge à Hajjah
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Un événement à Lahj marque la mémoire du martyr Al-Samad
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
 
  Enquêtes et reportages
Le Yémen gagne pour l’humanité en dissuadant l’Amérique et la Grande-Bretagne dans les mers Rouge et Arabe
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Avec la poursuite de l’agression contre Gaza, l’économie sioniste s’effondre et continue de saigner
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Après les menaces de l'ennemi d'attaquer Rafah, les forces de la résistance s'engagent à répondre au plus haut niveau
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Un projet de résolution de l'ONU devant le Conseil de sécurité exigeant un cessez-le-feu à Gaza, présenté par l'Algérie, et Washington menace d'y faire obstacle
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Correspondant de Saba à Gaza : L'ennemi sioniste continue de commettre le crime d'affamer les Palestiniens dans le nord de la bande de Gaza
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
 
  L‘agression Américain saoudienne
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 21 février
[Mercredi 21 FÈvrier 2024]
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 20 février
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
L'agression américano-britannique lance un raid sur la zone d'Al-Jabbana dans la ville de Hodeida
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Quatre citoyens ont été blessés lorsqu'un objet laissé par l'agression a explosé dans le district de Sirwah à Marib
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 19 février
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
  Enquêtes et reportages
« déluge d'Al-Aqsa »… une trêve humanitaire mêlée au goût de la victoire… et aux destructions massives causées par le terrorisme sioniste à Gaza
« déluge d'Al-Aqsa »… une trêve humanitaire mêlée au goût de la victoire… et aux destructions massives causées par le terrorisme sioniste à Gaza
« déluge d'Al-Aqsa »… une trêve humanitaire mêlée au goût de la victoire… et aux destructions massives causées par le terrorisme sioniste à Gaza
[27/Novembre/2023]

SANAA Novembre 27.2023 (Saba) – Alors que l’agression sioniste-américaine contre la bande de Gaza entre dans son 51ème jour consécutif, et coïncidant avec le troisième jour de la trêve humanitaire temporaire mêlée au goût de victoire marqué par la résistance palestinienne le 7 octobre dernier. ... l'ampleur des destructions massives causées par le terrorisme sioniste dans la bande de Gaza est révélée au monde entier.



Avec l'arrêt des raids aériens sionistes-américains et les violations continues de l'ennemi sioniste en tirant sur la périphérie est de Gaza et le vol de ses avions de reconnaissance, les Palestiniens attendent la libération du troisième groupe de prisonniers au sein de la bande de Gaza. cadre de l’accord d’échange partiel dans lequel la résistance palestinienne a imposé ses conditions avec force.



La « trêve humanitaire », qui ne dure que quatre jours, a été conclue grâce à la médiation qatarie-égyptienne à Gaza et a retenu l'attention des réseaux sociaux du monde arabe et islamique, de ses environs jusqu'au Golfe, et est devenue le sujet de discussion des militants. , les twitteurs et les blogueurs du monde entier, après 48 jours de terrorisme, les massacres sionistes et sanglants qui ont ciblé Gaza, qui n'ont conduit à aucun effondrement de la bande de Gaza.



La trêve humanitaire comprenait un accord partiel d'échange de prisonniers et de détenus entre le mouvement Hamas et l'entité sioniste ennemie, selon lequel 50 détenus sionistes seraient libérés en échange de 150 prisonniers palestiniens, ce que le mouvement Hamas avait proposé le premier jour de la guerre, alors que les sionistes l'ont catégoriquement rejeté, et c'est ce qui a poussé beaucoup à considérer que cet accord représente une victoire du Hamas dans la guerre, ou qu'il est le début de la victoire et le début de la réalisation des objectifs souhaités par les Palestiniens.



Immédiatement après l'annonce de la trêve, les hashtags « #Humanitarian_truce » et « #Gaza_wins » et d'autres se sont répandus sur les réseaux sociaux, et la trêve et ses détails sont rapidement devenus un sujet de controverse et de conversation sur diverses plateformes, tandis que beaucoup se sont rendus sur célébrer la cessation des combats et remercier et féliciter l'État du Qatar pour les efforts qu'il a déployés pour parvenir à cet accord.



Dans ce contexte, de nombreuses institutions palestiniennes de défense des droits de l'homme ont confirmé qu'avec la trêve humanitaire temporaire, une partie des destructions massives causées par la machine de guerre terroriste sioniste-américaine a été révélée dans les maisons, les biens civils et les infrastructures, à un moment où la situation catastrophique Les répercussions humanitaires de l'agression et du siège strict imposé depuis le début de l'agression se poursuivent.



Le Centre palestinien pour les droits de l'homme, le Centre Al Mezan et Al-Haq ont déclaré dans un communiqué commun : « Les premières vues des endroits que leurs équipes ont pu visiter dans les quartiers ciblés dans le sud de la vallée de Gaza, en plus des photos et des clips vidéo qui ont pu être visionnés sur une partie des destructions dans le gouvernorat de Gaza. » Et dans son nord, cela reflète un niveau de destruction systématique sans précédent, qui a également touché de nombreux monuments historiques et patrimoniaux à Gaza, en plus des établissements d'enseignement. .



Elle a souligné que les observations dans la ville de Khuza’a, à l’est de Khan Yunis, par exemple, ont montré une destruction généralisée des maisons, des mosquées et des rues, et cela s’est répété dans de nombreuses zones où des communautés résidentielles entières ont disparu.



Selon la déclaration commune, des clips vidéo filmés par des citoyens et des journalistes palestiniens dans la ville de Gaza et dans les villes du gouvernorat du Nord, y compris dans les zones où les forces ennemies sionistes ont pénétré et sont encore stationnées à ce jour, montraient des opérations de destruction très étendues qui étaient clairement visant à la destruction et n’exprimait pas une nécessité liée aux opérations militaires selon la règle de nécessité et de proportionnalité.

Concernant la défaite de l'ennemi sioniste, le journaliste et écrivain palestinien Yasser Al-Zaatarah a commenté dans une série de tweets, disant : « En ce qui concerne encore une fois la situation de l'ennemi... vous ne trouvez que de la confusion dans leurs analyses... beaucoup de questions et aucun problème résolu. réponses... certains d'entre eux donnent un avis et la plupart posent seulement les questions d'aujourd'hui sur... l'accord et la possibilité de le prolonger sous la pression américaine, et dans le but de libérer d'autres prisonniers... et sur le dilemme de le Sud, et les questions suivantes et les conséquences de chaque option... nous sommes un cauchemar qui les hantera jusqu'à ce qu'il les anéantisse.»



Al-Zaatarah a ajouté dans un deuxième tweet : "Ce n'est pas une guerre comme toutes les guerres. Ce sont juste des massacres frénétiques contre des innocents et des biens. La raison en est que c'est avec (une entité) qui a été atteinte de la rage. Avec un groupe de croyants, il pensait les avoir mis à genoux pendant le siège. Un coup terrible lui fut porté, lui faisant sentir que la fin était proche, mais sa frénésie ne l'empêchera pas.



Tandis que le militant palestinien Ahmed Yahya commentait : « La trêve n’a été approuvée par l’ennemi qu’après la défaite et la défaite face aux attaques des lions… La trêve signifie la fin du criminel de guerre Netanyahu, si Dieu le veut. »



Le radiodiffuseur Al Jazeera Ahmed Mansour a écrit dans un tweet : "Les régimes qui ont hypothéqué leur avenir sur "Israël" vivent dans une atmosphère d'humiliation, de défaite et de défaite. Ils n'étaient pas doués pour lire la réalité et anticiper l'avenir, alors Dieu les a sciemment égarés. Ils ont lié leur sort à « Israël », bien que les « Israéliens » eux-mêmes parlent de la malédiction de la huitième décennie, et depuis cinq ans, ils souffrent de discorde interne, de conflit et d’instabilité, et maintenant ils sont subir une défaite militaire, politique et économique historique, et ce qui arrive à « Israël » leur arrivera (donc faites attention, ô gens perspicaces). »



La trêve humanitaire est évoquée politiquement car elle représente le premier accord conclu pour arrêter la guerre, même temporairement, et est considérée comme une avancée importante dans l'escalade sioniste suite à l'opération « déluge d'Al-Aqsa ». Le résultat politique de deux choses fondamentales : la première est la fermeté de la résistance palestinienne et sa fermeté face à l'armée ennemie sioniste. Le soutien américain sans précédent, qui a lamentablement échoué à obtenir un résultat militaire sur le terrain pendant six semaines de guerre, la guerre, et la seconde concerne les pressions internes et externes sur le gouvernement Netanyahu, avec lequel il a été contraint d’accepter à contrecœur l’accord d’échange et de trêve.



Il convient de mentionner que le bilan de l'agression sioniste-américaine contre Gaza depuis le 7 octobre dernier a dépassé les 15 000 martyrs, dont plus de 6 150 enfants et 4 000 femmes. Le nombre de personnes disparues a atteint plus de 7 000 personnes disparues. plus de 36 000 blessés, dont 75 sur 100 sont des enfants et des femmes.



D'autre part, l'ennemi sioniste a subi de très lourdes pertes humaines, matérielles et économiques, puisque son bilan, selon ce qui a été annoncé, ne dépassait que la barre des 2 000, y compris les soldats morts, capturés et disparus et les troupeaux de colons, tandis que le nombre de morts parmi ses blessés a dépassé la barre des 8 000. Quant à ce qui est caché, il est certes plus grand, mais l'ennemi Il est arrogant et cache ses pertes pour que son front intérieur ne s'effondre pas.

Sanaa - Sheba : Marzah Al-Asal
traduit par

A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mercredi 21 FÈvrier 2024 14:30:51 +0300