Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
L'avion d'agression américano-britannique a lancé trois raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Jeudi 18 Juillet 2024]
Le ministre des Affaires étrangères présente ses condoléances à son homologue omanais pour les victimes de la fusillade
[Mercredi 17 Juillet 2024]
Le ministère des Affaires étrangères condamne le ciblage d'une base militaire au Pakistan
[Mercredi 17 Juillet 2024]
Activités des femmes à Hodeida pour commémorer l'Achoura
[Mercredi 17 Juillet 2024]
Une réunion présidée par Maqbouli discute du plan du secteur des transports pour l'année 1446 dans le cadre de la vision nationale
[Mercredi 17 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Pour la première fois... l'ennemi sioniste se trouve impuissant face à la résistance palestinienne à Gaza et aux fronts de soutien.
[Mercredi 17 Juillet 2024]
La résistance palestinienne gagne pour Jérusalem et Al-Aqsa en l’absence de positions arabes et musulmanes
[Mercredi 17 Juillet 2024]
Malgré la signature de la Convention contre la torture, l'ennemi sioniste continue de torturer les prisonniers palestiniens
[Lundi 15 Juillet 2024]
Malgré les massacres sionistes à Gaza, les négociations de trêve entre le Hamas et l'ennemi se poursuivent
[Lundi 15 Juillet 2024]
L'ennemi sioniste continue ses massacres barbares... et la résistance répond par des opérations qualitatives
[Lundi 15 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Un citoyen a été tué par les tirs de l'ennemi saoudien à Saada
[Mardi 16 Juillet 2024]
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
  Enquêtes et reportages
L’entité usurpatrice et l’Amérique… un véritable partenariat dans les massacres, le génocide et les crimes de guerre à Gaza
L’entité usurpatrice et l’Amérique… un véritable partenariat dans les massacres, le génocide et les crimes de guerre à Gaza
L’entité usurpatrice et l’Amérique… un véritable partenariat dans les massacres, le génocide et les crimes de guerre à Gaza
[Mardi, 07 Novembre 2023 11:09:08 +0300]

SANAA Novembre 07. 2023 (Saba) – Les États-Unis d’Amérique et l’Occident soutiennent ouvertement l’entité ennemie sioniste politiquement, économiquement, militairement, dans les médias et dans toutes les instances internationales lors de la récente agression contre la bande de Gaza, qui est considérée comme une participation réelle aux crimes horribles, aux massacres et au génocide. qui n'ont pas été laissés pour compte dans la bande de Gaza assiégée.

Des hommes politiques, des experts, des observateurs et des militants du monde entier critiquent la duplicité évidente de la politique de Washington concernant les massacres commis par l'entité ennemie sioniste contre les civils palestiniens à Gaza.

Certains observateurs estiment que toute cette horreur qui se déroule sous les yeux du monde entier dans la bande de Gaza ne se serait pas produite si ceux qui sont piégés à l'intérieur de la bande étaient d'une origine ethnique différente, proche de l'Amérique ou de l'Occident, ou si si Washington y avait des intérêts.

Aujourd’hui, le monde observe ce que fait l’administration du président américain Joe Biden en fournissant toutes les formes de soutien et de participation réelle à l’entité usurpatrice dans les massacres qui ont lieu à Gaza, tandis que le ministère américain de la Défense a annoncé qu’il ne mettrait pas d’accord sur la situation. la fin ou les restrictions sur ce que l'entité occupante fera avec les armes américaines qui sont arrivées par expéditions successives et massives depuis le début de la guerre, l'agression du 7 octobre dernier.

Les horribles massacres commis par les machines de guerre et les bombes américaines à Gaza ont révélé au monde entier le vrai visage des États-Unis, qui est celui d'un autre meurtrier, loin du faux masque de démocratie et de défense des libertés qu'ils tentent de maintenir. pour cacher sa laideur.

Les déclarations du secrétaire d'État américain Anthony Blinken et celles de Joe Biden avant lui soutiennent le droit de l'entité usurpatrice des territoires palestiniens à se défendre contre le Hamas, mais en réalité elles contredisent le droit de légitime défense. conformément à la Charte des Nations Unies.

Les analystes politiques ont commenté les déclarations de Blinken, qu'il a faites en marge de sa rencontre avec un certain nombre de ministres arabes des Affaires étrangères sur la question de Gaza, selon lesquelles « le monde entier, y compris les Nations Unies et toutes les organisations humanitaires, voit l'inévitabilité d'un cessez-le-feu ». à Gaza, à l'exception de l'entité ennemie sioniste et des États-Unis, qui voient l'élimination du Hamas prime sur la possibilité de sacrifier la vie de milliers de civils, dans une interprétation qui contredit le droit de légitime défense conformément à la Charte des Nations Unies et en violation flagrante des dispositions du droit international humanitaire.

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a confirmé que « l’administration américaine et les pays occidentaux couvrent l’agression ».

Dans des déclarations ultérieures, Haniyeh a souligné que « les peuples du monde ont pris la parole. La liberté appartient à la Palestine, la résistance est légitime et l'occupation prendra fin ».

L’administration Biden s’efforce de perturber les projets de résolution du Conseil de sécurité appelant à un cessez-le-feu pour des raisons humanitaires.

Washington a présenté un projet de résolution au Conseil de sécurité confirmant le soutien de Washington à l’entité ennemie sioniste et évitant d’appeler à un cessez-le-feu après avoir utilisé son veto contre un texte rédigé par le Brésil mercredi 18 octobre appelant à une trêve humanitaire.

Samedi 21 octobre, les États-Unis ont proposé au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution qui considère comme établi le droit de l'entité usurpatrice à se défendre, mais appelle en même temps à la protection des civils.

Cette étape, selon les observateurs, représente une nouvelle tentative de Washington de confirmer sa position et son soutien absolu à l’entité ennemie sioniste, d’autant plus que le texte du projet commence par affirmer le droit d’Israël à se défendre.

Les observateurs voient émerger le terme « protection des civils ». Le projet de résolution le confirme, mais ajoute l'expression « ceux qui tentent de survivre par leurs propres moyens », qui donne le feu vert à l'approbation américaine pour déplacer les populations du De la bande de Gaza au Sinaï selon les plans sionistes.

L’objectif du projet de résolution américain, qui s’est rangé du côté d’un camp aux dépens de l’autre, était de contrecarrer un projet de résolution russe sur la même question appelant à un cessez-le-feu immédiat.

Auparavant, le Brésil avait présenté un projet de résolution qui « condamne sans équivoque toutes les formes de violence contre les civils et appelle à la libération immédiate et inconditionnelle des otages ». Mais Washington a empêché son adoption.

Pour sa part, l'envoyé russe auprès des Nations Unies, Vasily Nebenzia, a accusé "les États-Unis d'hypocrisie et de non-respect des principes du Conseil de sécurité".

Dans un contexte connexe, les responsables des agences onusiennes réclament depuis environ un mois un cessez-le-feu dans la bande de Gaza pour des raisons humanitaires et l'entrée de l'aide médicale et alimentaire dans la bande.

Les responsables des principales agences de l'ONU ont publié une déclaration commune dans laquelle ils ont exprimé leur indignation face au nombre de victimes civiles à Gaza, appelant à un "cessez-le-feu humanitaire immédiat dans la guerre contre Gaza".

"Depuis près d'un mois, le monde observe la situation dans les territoires palestiniens occupés avec choc et horreur face au nombre croissant de vies perdues et détruites", ont écrit les chefs des agences de l'ONU.

Les responsables de 18 organisations, dont l'UNICEF, le Programme alimentaire mondial et l'Organisation mondiale de la santé, ont exprimé leurs regrets face au nombre de martyrs de l'agression sioniste depuis le début de l'agression le 7 octobre dernier.

À Gaza, « une population entière est assiégée et attaquée, privée d’accès aux biens nécessaires à sa survie, et les habitants sont bombardés dans leurs maisons, abris, hôpitaux et lieux de culte », ont déclaré les responsables de l’agence dans un communiqué. est inacceptable. »

Ils ont ajouté que davantage de nourriture, d'eau, de médicaments et de carburant doivent être autorisés à entrer dans la bande de Gaza pour aider la population. "Nous avons besoin d'un cessez-le-feu immédiat pour des raisons humanitaires. 30 jours se sont écoulés. Assez, c'est assez. Cela doit cesser maintenant", ont-ils écrit dans le communiqué.

Save the Children a également appelé à un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Le ministère palestinien de la Santé dans la bande de Gaza a révélé samedi que l'entité ennemie sioniste tue deux enfants et en blesse dix toutes les dix minutes au cours de son agression en cours contre la bande de Gaza.

Elle a déclaré : "L'occupation a tué 3 900 enfants et blessé 8 067 enfants avec diverses blessures depuis le début de l'agression contre la bande de Gaza".

Elle a souligné que 1.250 enfants sont toujours portés disparus sous les décombres à cause des bombardements sionistes depuis le début de l'agression contre la bande de Gaza.

L’agression sioniste-américaine contre Gaza est entrée dans son 31e jour depuis le début de l’agression le 7 octobre dernier, alors que l’ennemi sioniste continue de bombarder la bande de Gaza, à la lumière des craintes internationales d’une expansion du conflit au Moyen-Orient.

Dans un décompte non définitif, le ministère palestinien de la Santé a annoncé que le nombre de martyrs et de blessés palestiniens suite à l'agression en cours contre la bande de Gaza s'élevait à plus de dix mille martyrs et plus de 24 mille blessés, soit plus de deux -dont les tiers étaient des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Sanaa - Saba : Abdul Aziz Al-Hazi





traduit par

A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Jeudi 18 Juillet 2024 14:58:15 +0300