Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Veillées dans la ville de Dhamar en solidarité avec le peuple palestinien
[Lundi 15 Juillet 2024]
Dar Al-Iftaa : Toutes les pages ou comptes sur les réseaux sociaux portant le nom ou la description du Mufti sont faux et falsifiés
[Lundi 15 Juillet 2024]
Marche et manœuvre pour les diplômés des cours sur le Déluge d'Al-Aqsa dans le district de Hazm Al-Udayn à Ibb
[Lundi 15 Juillet 2024]
Stand dans le district d'Al-Maghlaf à Hodeidah pour déléguer et soutenir les dirigeants et bénir les réalisations sécuritaires
[Lundi 15 Juillet 2024]
Discussion du plan et du budget pour l'année 1446 AH à Dhalea
[Lundi 15 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
La fermeté de la résistance palestinienne, et la survie sur le terrain ont dissipé les illusions de l'ennemi sioniste.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Aveur sortie exceptionnelle dans la capitale Sanaa et dans les gouvernorats, les yéménites confirme leur détermination à soutenir Gaza, malgré la volonté de tous.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Négociations du Caire… la résistance palestinienne fait preuve d’une « grande flexibilité » et l’ennemi sioniste « tergiverse»
[Vendredi 12 Juillet 2024]
L'escalade économique de l'Arabie Saoudite et de ses mercenaires est une tentative de saper la stabilité dans les provinces libres
[Mercredi 10 Juillet 2024]
Le chef de la révolution définit les caractéristiques de la prochaine phase de changements radicaux dans le gouvernement et les institutions de l'État
[Mardi 09 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
L'avion d'agression américano-britannique a lancé quatre raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Vendredi 28 Juin 2024]
  Enquêtes et reportages
Tanomah .. le crime le plus odieux et le plus sanglant du régime saoudien: rapport
Tanomah .. le crime le plus odieux et le plus sanglant du régime saoudien: rapport
Tanomah .. le crime le plus odieux et le plus sanglant du régime saoudien: rapport
[Jeudi, 08 Juin 2023 12:09:49 +0300]

SANAA Juin 08. 2023 (Saba) - Crimes odieux commis par le régime saoudien contre le peuple yéménite, passés et présents, les Yéménites se souviennent encore de leurs tragédies malgré le passage des années depuis que certains d'entre eux ont été commis et plus d'un siècle plus précisément depuis le massacre de Tanomah.



Le samedi 17 Dhu al-Qidah 1341 AH, le régime d'Al Saud a commis le massacre de Tanomah contre les pèlerins yéménites, au cours duquel plus de trois mille Yéménites ont été tués alors qu'ils se rendaient à la Maison sacrée de Dieu pour accomplir les rituels du Hajj, selon les sources historiques.



Le massacre de Tanomah n'était pas le seul, mais il a été suivi d'une série de crimes menant aux massacres brutaux et horribles au cours des huit dernières années d'agression saoudienne avec le soutien américain, britannique et sioniste 'israélien'.



Des sources dans les livres d'histoire, dont le livre "L'abandon du savoir et ses bastions au Yémen" du juge Ismail bin Ali Al-Akwa, suggèrent que des soldats saoudiens et des groupes takfiri armés dirigés par le sultan Bajad Al-Otaibi ont tiré sur des pèlerins yéménites à Wadi Tanuma, bien qu'ils sachent que les Yéménites, comme les autres pèlerins, ne possèdent aucune arme.



Le massacre de Tanomah, qui a été le premier crime commis par le régime d'Al Saoud contre le peuple yéménite, n'a pas reçu une couverture médiatique et une mise en lumière suffisantes par l'opinion arabe et internationale en raison de la dissimulation par le régime saoudien des effets de son crime, et malgré cela , les Yéménites ne l'oublieront pas, peu importe le temps que cela prendra.



Les avis variaient et différaient sur le massacre de Tanomah, mais tout le monde reconnaît sa brutalité et peut être appelé le massacre du XXe siècle, ce qui l'a rendu immortel dans l'esprit des Yéménites, qui s'en souviennent chaque année pendant la saison du Hajj en organisant des séminaires et des conférences qui faire la lumière sur ses causes et ses répercussions.



Chaque année, de nouvelles informations sur le massacre sont révélées, que ce soit en termes de préparation et de planification par le régime saoudien, ou en termes de lieu et de moment où il a eu lieu et de l'ampleur de l'odieux de ce crime, que les forces de l'hégémonie mondiale et l'arrogance ont contribué à l'engagement.



À l'occasion du 103e anniversaire, le massacre de Tanomah confirme la haine profonde du régime saoudien contre le peuple, la terre et le peuple yéménites, et cela est évident dans le lancement de l'agression depuis 2015 après JC avec une coalition internationale qui a traversé toutes les frontières dans sa laideur, pas pour autre chose qu'un service au sionisme mondial.



L'approche sanglante sur laquelle le régime saoudien a été fondé avec le soutien colonial depuis le soi-disant premier État saoudien est une approche continue, conduisant au comportement hideux et horrible d'ISIS que la famille Al Saud et son autorité poursuivent jusqu'à aujourd'hui.



Le voyageur et historien syrien Nazih Moayed Al-Azm, qui a visité le Yémen en 1927, a mentionné dans son livre "Un voyage dans l'heureuse péninsule arabique" que le nombre de martyrs du massacre de Tanumah variait entre cinq mille et six mille Yéménites, tandis que une statistique précise a été rapportée par Yahya bin Ali Al-Dari dans un manuscrit de la mosquée. Al-Kabir à Sanaa, que le savant Ahmed Al-Washli est arrivé de La Mecque et a mentionné que le nombre de pèlerins qui ont été tués dans la Tanumah massacre était de 3 105 pèlerins.



Divers séminaires ont été consacrés à parler du massacre de Tanumah, de ses répercussions et de ses causes, par des chercheurs dans les domaines politique, intellectuel, militaire et social.



Où le chef du bloc des partis politiques contre l'agression, l'ingénieur Lutf Al-Jarmozi, a abordé dans un document de travail soumis à un symposium intitulé "Le massacre de Tanomah... L'effusion de sang et les sources du terrorisme", les scènes et les preuves du massacre et les changements politiques dans la région au cours de la période au cours de laquelle ils ont eu lieu, y compris la fin de la domination ottomane et l'occupation de la Palestine et le rôle de la Grande-Bretagne dans ces transformations, en particulier le fait qu'elles ont permis à la Maison des Saoud de s'emparer du Hijaz et de la préparation et mise en œuvre conjointe du massacre des Yéménites à Tanomah.



Il a évoqué les dimensions politiques, idéologiques et économiques du massacre de Tanomah, la mise en œuvre de la politique britannique du régime saoudien dans le monde arabe et l'établissement de l'idéologie wahhabite basée sur le principe de l'expiation et la licéité du sang, et son rôle dans vider le Hajj de son contenu et empêcher les musulmans d'accomplir ce devoir.



L'ingénieur Al Jarmozi a raconté des stations et des preuves historiques de nombreux massacres commis par le régime d'Al Saoud dans la région arabe dans le cadre de la mise en œuvre du projet wahhabite britannique.

Alors que le chercheur en affaires militaires, le général de brigade P.S.C. Abed Al-Thawr, a confirmé que le massacre de Tanomah est un crime contre l'humanité imprescriptible, pointant l'ouverture du dossier du massacre de Tanomah pour la première fois dans le l'histoire moderne du Yémen, comme un crime majeur commis contre les pèlerins yéménites.



Il a appelé les autorités judiciaires à ouvrir un dossier de justice devant les tribunaux internationaux et les autorités judiciaires du monde pour tenir le régime saoudien responsable et poursuivre les crimes qu'il a commis contre le peuple yéménite, passés et présents.



Pour sa part, le professeur d'histoire moderne et contemporaine du Yémen à l'Université de Sanaa, le Dr Fouad Al-Shami, a déclaré que le massacre de Tanomah était absent des références et des sources yéménites et arabes, y compris la mémoire des Yéménites, à l'exception de la mémoire des familles des victimes, qui gardent un souvenir douloureux du crime qui leur est arrivé.



Il a souligné que le régime saoudien tenait à faire disparaître ce massacre et non à le provoquer en utilisant tous les moyens et méthodes, y compris en contenant de nombreux historiens, chercheurs et écrivains arabes et étrangers, en versant des sommes d'argent et en leur accordant des cadeaux et des privilèges dans le but de les empêcher de faire face à ce crime et de pratiquer la politique d'intimidation et d'intimidation à leur encontre.



Le Dr Al-Shami a souligné que la politique saoudienne avait joué un rôle majeur dans l'obscurcissement du grand massacre de pèlerins "Tanomah" à tous les niveaux, ce qui oblige les chercheurs, les historiens et les écrivains à révéler les faits cachés et à restaurer la mémoire yéménite pour parvenir à la vérité sur ce que s'est passé à Tanomah.



Lors du massacre de Tanomah, bon nombre des meilleurs érudits et vénérables érudits du Yémen qui étaient en route dans le cadre d'un convoi de pèlerins yéménites pour l'année 1341 après JC ont été martyrisés à la Maison sacrée de Dieu pour accomplir les rituels du Hajj.



Le chercheur et historien Hammoud al-Ahnoumi, auteur du livre "Le massacre des grands pèlerins à Tanomah et Sadwan", parle du massacre en disant : "Les meilleurs savants du Yémen sont morts dans ce massacre. Et Hajj Hussein Al-Qurayti, le père du cheikh, le récitant Muhammad Hussein Al-Qurayti, et Hajj Muhammad Musleh Al-Wishah, l'un des habitants de Sanaa.



Le massacre de Tanomah restera un témoin vivant de l'effusion de sang du régime saoudien contre le peuple yéménite pendant plus d'un siècle, qui n'était pas le dernier des crimes, mais a été le plus odieux, et de l'agression et de la guerre d'extermination contre les Yéménites qui ont suivi était le plus horrible de l'histoire contemporaine.



A.A.A.



resource : saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Lundi 15 Juillet 2024 08:06:50 +0300