Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Une présentation populaire pour les diplômés des cours ouverts dans le district d'Al-Sawmaa à Al-Bayda
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
Les forces armées mènent des opérations militaires contre des navires américains et des sites sionistes
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
Défilé militaire populaire pour les diplômés des cours ouverts aux inondations d'Al-Aqsa dans la province de Raymah
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
Discussion sur la mise en œuvre des projets du UNEPS et des travaux publics à Amran
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
Le Conseil des ministres approuve le projet de stratégie générale pour le développement des médias yéménites
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
 
  Enquêtes et reportages
Avec la poursuite de l’agression contre Gaza, l’économie sioniste s’effondre et continue de saigner
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Après les menaces de l'ennemi d'attaquer Rafah, les forces de la résistance s'engagent à répondre au plus haut niveau
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Un projet de résolution de l'ONU devant le Conseil de sécurité exigeant un cessez-le-feu à Gaza, présenté par l'Algérie, et Washington menace d'y faire obstacle
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Correspondant de Saba à Gaza : L'ennemi sioniste continue de commettre le crime d'affamer les Palestiniens dans le nord de la bande de Gaza
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
L’Amérique et le terrorisme… les deux faces d’une même médaille
[Dimanche 18 FÈvrier 2024]
 
  L‘agression Américain saoudienne
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 20 février
[Mardi 20 FÈvrier 2024]
L'agression américano-britannique lance un raid sur la zone d'Al-Jabbana dans la ville de Hodeida
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Quatre citoyens ont été blessés lorsqu'un objet laissé par l'agression a explosé dans le district de Sirwah à Marib
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 19 février
[Lundi 19 FÈvrier 2024]
Crimes de l'agression américano-saoudienne ce jour-là, le 18 février
[Dimanche 18 FÈvrier 2024]
  Enquêtes et reportages
Centre Martyr Al-Samad à Hodeidah.. Une lueur d'espoir pour mettre fin aux souffrances des insuffisants rénaux: rapport
Centre Martyr Al-Samad à Hodeidah.. Une lueur d'espoir pour mettre fin aux souffrances des insuffisants rénaux: rapport
Centre Martyr Al-Samad à Hodeidah.. Une lueur d'espoir pour mettre fin aux souffrances des insuffisants rénaux: rapport
[06/Mars/2023]

SANAA Mars 06. 2023 (Saba) – Les centres de dialyse du gouvernorat d'Al Hudaydah sont bondés de milliers de patients qui attendent leur tour pour obtenir des séances de dialyse lors d'un voyage qui peut durer quelques jours afin de survivre.



Des centaines de patients venant des districts d'Al-Hodeidah et des gouvernorats de Hajjah, Al-Mahweet, Raymah et Dhamar se pressent devant les portes des centres de lavage en raison du manque d'équipements et de solutions et de l'incapacité des centres à accueillir du fait du soutien limité des organisations pour répondre aux exigences de prestation de services sur une base régulière selon les niveaux de qualité requis.



Ces centres reçoivent quotidiennement un grand nombre de personnes souffrant d'insuffisance rénale, pour demander une dialyse via un appareil qui purifie le sang, et la séance dure entre 3 et 5 heures, et le patient a besoin de trois séances de dialyse par semaine, mais la situation imposée par le L'agression US-sioniste-saoudienne et le siège ont exacerbé la souffrance des centres, qui peuvent difficilement assurer deux séances de lavage pour chaque patient.



Le noeud du problème :



Les patients sont répartis entre sept centres de dialyse du gouvernorat de Zabid, Al-Qanaws, Bajel, Beit Al-Faqih et Jabal Ras. Le plus grand de ces centres est l'ancien centre des travailleurs de la ville, qui contient 20 appareils, qui sont semi-fonctionnels après la fin de leur durée de vie, et dans une infrastructure délabrée qui menace l'effondrement du bâtiment du centre.



L'ancien centre de dialyse est bondé de patients de plusieurs gouvernorats, à un moment où il manque d'entretien et souffre de nombreux problèmes de capacité et d'équipement, car il est incapable d'accueillir des patients dont le nombre double chaque semaine, en plus des nombreux défis auxquels il est confronté quotidien qui menacent de le fermer, comme l'épuisement de ses solutions thérapeutiques.



Le plus dangereux est la panne des machines à laver et la difficulté de les entretenir compte tenu du siège qui sévit depuis des années dans le pays.Le centre a fait face à plusieurs reprises à des dangers qui ont failli conduire à sa fermeture, et des dizaines de des appels de détresse ont été lancés à ce moment-là.



L'essence de la tragédie:



De nombreux patients souffrent beaucoup de voyages depuis des régions éloignées et de longs voyages qui peuvent prendre plus d'une journée pour la même raison, où nous avons vu l'oncle Hassan, qui est âgé, il a pris deux béquilles à ses deux fils pour traverser depuis sa province montagneuse, Raymah , à Hodeidah, il a dû attendre avec ses pieds enflés devant le centre de dialyse un jour Un autre pour obtenir sa séance de secours.



Les médecins disent que l'état de l'oncle Hassan nécessite deux à trois séances par semaine, mais il effectue à peine une ou deux séances, ce qui aggrave son état de santé, car d'autres maladies commencent à envahir son corps épuisé et à lui montrer des symptômes.



Le fils de ce patient raconte : Ce qui épuise le plus son père, c'est le long trajet depuis son village et la longue file d'attente devant la laverie ouvrière de Hodeidah. Il a ajouté : "Après six heures de voyage, j'espère que la séance aura lieu demain matin afin que nous puissions revenir dans la soirée, car notre situation financière ne nous permet pas de payer le loyer d'un logement à Hodeidah".



Solutions disponibles :



Les responsables du centre de dialyse des anciens, dont le personnel médical se mobilise pour assurer plus de 120 séances par jour aux patients, sont conscients que les tentatives de maintien - même si elles ont lieu - ne résoudront pas le problème des patients dont le nombre sont élevés et leurs souffrances se multiplient pour survivre.



La direction de ce centre a commencé à étudier l'idée de l'agrandir parallèlement à ses travaux de maintenance, et ici l'idée s'est une fois de plus heurtée à la faiblesse de l'infrastructure du centre, qui n'était pas à l'origine qualifiée pour ajouter de nouveaux départements médicaux et annexes.



L'avis s'est prononcé, après avoir étudié un certain nombre d'options, sur la priorité d'établir un nouveau centre de dialyse afin de réduire la charge sur le reste des centres et d'éviter les aspects de carences constitutives de son infrastructure et ses possibilités d'expansion et de développement, afin de pour des centaines de patients d'obtenir les séances de dialyse requises.



Et l'autorité locale du gouvernorat d'Hodeidah a commencé les travaux de construction et d'incorporation en finançant le Fonds de soutien aux besoins d'Hodeidah, alors que le Fonds mobilisait sa capacité financière ce jour-là pour préparer le centre, et en août 2022, le président du Conseil politique suprême a inauguré le Centre de dialyse Martyr Al-Samad, qui offre ses services gratuitement.



La création du Centre Martyr Al-Samad est venue comme une réponse de la direction à la situation d'urgence, et malgré son ouverture avant de lui fournir le reste de l'équipement et des capacités nécessaires, la direction du centre et les patients comptent sur les autorités et organisations concernées. , de le doter de toutes les machines à laver pour terminer leur périple douloureux dans le centre ancien.



Le Gouverneur de Hodeidah, Muhammad Ayash Quhaim, a exprimé sa satisfaction quant au succès du projet de création du Martyr Al-Samad Center.



Il a expliqué que surmonter le dilemme de ce que les patients souffrant d'insuffisance rénale souffrent dans le gouvernorat et atteindre le succès souhaité de la création du centre Al-Sammad reste subordonné à la concertation et à la coopération des efforts de chacun pour répondre à ses besoins restants, représentés par la fourniture de dialyse. appareils dans la limite requise.



Qahim a souligné que l'autorité locale du gouvernorat fera plus d'efforts pour changer la situation actuelle des centres de dialyse, que les patients craignent d'arrêter en raison de l'agression et du siège 'US-israélien-saoudien-émirati' en raison du manque de matériel médical et thérapeutique et de fournitures pour les séances de dialyse, ce qui double leur douleur.



À son tour, le directeur des centres de dialyse de Hodeidah, le Dr Ayman Al-Kamal, a confirmé : « L'objectif de la création du Centre Martyr Al-Samad est de réduire la pression sur les centres de Hodeidah et la souffrance des patients, car le l'ancien centre est surpeuplé et ne peut pas accueillir le grand nombre de patients."



Il a expliqué que la première phase du centre a été ouverte avec 12 appareils de dialyse pour soulager la souffrance des patients, et il a déclaré : « Nous comptons sur la direction et les autorités compétentes pour soutenir le centre avec plus de 40 appareils de dialyse pour réduire les problème dans l'ancien centre et transférer les patients vers le nouveau centre."



L'autorité locale de Hodeidah, directement suivie par le Conseil politique suprême, était pleinement consciente de l'étendue des souffrances auxquelles sont confrontés les patients souffrant d'insuffisance rénale, déclare Kamal, ajoutant : « Nous travaillerons avec les dirigeants de la province dans le à l'avenir de rechercher des financements pour établir des centres et des succursales dans des régions éloignées afin d'économiser des efforts et du temps pour les patients qui parcourent de longues distances. » Long pour les séances de lessive.



Sur l'augmentation du nombre de personnes souffrant d'insuffisance rénale, Kamal a déclaré que la plupart des patients venaient des gouvernorats voisins, mais il est plus facile d'atteindre Hodeidah que de se rendre dans les villes de Hajjah ou de Mahweet et dans le reste des gouvernorats, ce qui fait supporter aux centres de dialyse un fardeau qui dépasse sa capacité d'absorption.



Le directeur des centres de dialyse a apprécié la réponse de la direction révolutionnaire, du Conseil politique suprême, du gouvernement, du ministre des Finances, du gouverneur de Hodeidah et du Fonds de soutien de Hodeidah, pour créer le centre Martyr Al-Samad pour couvrir le déficit. et des lacunes dans la prestation de services de dialyse aux patients.



Témoignages de patients :



L'un des patients dialysés qui utilisaient l'ancien centre a résumé ses souffrances antérieures en disant : « C'était fatiguant », car il a dû attendre au moins deux jours pour obtenir une séance qui le maintiendrait en vie.



De sa souffrance, ce patient nous met devant une image claire de la situation dans laquelle il se trouve aujourd'hui, en disant : "Maintenant avec le nouveau centre, Dieu soit loué, j'arrive à l'heure convenue et je reçois la séance de traitement immédiatement." Cependant, ce patient n'a pas encore oublié les souvenirs de l'ancien centre en disant : "Je me souviens de la situation, j'ai subi de grandes souffrances, parfois j'ai dû abandonner la séance et rentrer chez moi à cause de l'encombrement".



Un autre patient, qui est sur la chaise de traitement, dit : « Dieu soit loué, dans le nouveau centre nous avons ressenti une grande amélioration, il me suffit d'atteindre la chaise sans aucun problème. » Il a ajouté : « Le centre a soulagé le souffrances antérieures pour nous. Nous ne sommes entrés que lorsque nos corps étaient gonflés par la douleur.



12 des patients qui recevaient des séances de lavage au cours de la première période au Centre Martyr Al-Samad, qui propose 36 séances par jour, actuellement en conjonction avec l'achèvement de certains travaux de construction de ses installations, ont remercié la direction qui a prêté attention à leur souffrant, l'un d'eux dit : « J'espère qu'ils continueront des projets de ce genre qui soulagent les patients. » Que Dieu leur accorde le succès et les récompense par le bien.



Une lueur d'espoir :



Comme la création du Centre Martyr Al-Samad pour le traitement des patients rénaux, une lueur d'espoir pour qu'il soit le plus grand dans son domaine, et les autorités cherchent à le convertir en un centre de fragmentation des calculs et de transplantation rénale. à l'avenir, car il fonctionne actuellement avec une partie de sa capacité, mais il est équipé de laboratoires de pointe, d'une usine de dessalement de l'eau, d'une production d'eau distillée et d'équipements modernes.



Alors que plus d'un millier de patients affluent vers les sept centres de dialyse du gouvernorat d'Al Hudaydah, la majorité d'entre eux attendent la décision de transférer toutes les séances de dialyse de l'ancien centre au centre Martyr Al Samad, pour être une raison de la retour à la vie de centaines de patients qui souffrent de la pire crise humanitaire au monde à la suite de l'agression et du blocus du Yémen il y a huit ans.

Hodeidah - Saba : - Rapport : Jamil Al-Qashem



Traduit par



A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mardi 20 FÈvrier 2024 20:29:08 +0300