Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Galerie de photos   Vidéothèque  
Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
La compagnie pétrolière : La coalition d'agression saisit d'un navire diesel
[Mercredi 05 Octobre 2022]
Le procureur général ordonne la libération de 585 prisonniers à Hodeidah à l'occasion de l'anniversaire du Prophète
[Mardi 04 Octobre 2022]
Le Comité économique suprême publie une déclaration concernant l'envoi de messages aux entreprises impliquées dans le pillage de la richesse souveraine
[Mardi 04 Octobre 2022]
Le président du Conseil judiciaire appelle à redoubler d'efforts pour régler les différends
[Mardi 04 Octobre 2022]
Le ministre de la Santé visite le jardin d'enfants Al-Shuhada à Taiz
[Mardi 04 Octobre 2022]
 
  Enquêtes et reportages
Sanaa anticipe l'anniversaire de l'anniversaire du Prophète du Monde avec des célébrations et des préparatifs à grande échelle : rapport
[Samedi 24 Septembre 2022]
La révolution de l'imam Zayd contre le terrorisme de l'État omeyyade : rapport
[Samedi 03 Septembre 2022]
Les dotations religieuses (Waqf) de la capitale Sanaa... Mise à niveau des travaux de dotation : rapport
[Vendredi 02 Septembre 2022]
​Umqa, Hozan à Haraz.. Efforts et initiatives positifs pour soutenir la révolution du café : rapport
[Vendredi 02 Septembre 2022]
Ils ont dit à propos de l'Imam Hussein, que la paix soit sur lui (Citations de grands et historiques personnalités au Monde à travers les âges): rapport
[Jeudi 11 Ao˚t 2022]
 
  L‘agression Américain saoudienne
La compagnie pétrolière : La coalition d'agression saisit d'un navire diesel
[Mercredi 05 Octobre 2022]
56 violations des forces d'agression ont été enregistrées à Hodeïda au cours des dernières 24 heures
[Mardi 04 Octobre 2022]
L'agression commit 95 violations à Hodeïda au cours des dernières 24 heures
[Dimanche 02 Octobre 2022]
Les forces d'agression ont commis 170 violations de l'armistice au cours des dernières 24 heures
[Dimanche 02 Octobre 2022]
Les forces d'agression ont commis 122 violations d'armistice au cours des dernières 24 heures
[Samedi 01 Octobre 2022]
 
  Société civile
Le ministère des Affaires des expatriés discute du plan de vision national pour l'année 1444 de l'Hégire
[Dimanche 25 Septembre 2022]
Réunion au Conseil de la Choura pour discuter des problèmes des femmes
[Mercredi 07 Septembre 2022]
Le chef de l'ANSCC appelle les médias à contrer les rumeurs dans le traitement des affaires de corruption
[Mardi 06 Septembre 2022]
Le Croissant-Rouge à Ibb distribue du matériel pour les abris touchés par les inondations
[Dimanche 04 Septembre 2022]
Discussion des interventions du CICR à Amran
[Mercredi 24 Ao˚t 2022]
  Enquêtes et reportages
La révolution de l'imam Zayd contre le terrorisme de l'État omeyyade : rapport
La révolution de l'imam Zayd contre le terrorisme de l'État omeyyade : rapport
La révolution de l'imam Zayd contre le terrorisme de l'État omeyyade : rapport
[03/Septembre/2022]

SANAA, 3 Sept. (Saba) - L'arbre de la liberté doit avoir du sang pur et pur qu'il nourrit, et pour ce noble et noble objectif, les gens de la Maison de la Prophétie se sont voués à la cause de la même épine. Ils ont défendu l'œuf de l'Islam à travers les âges, et pour cela ils ont rencontré toutes sortes de meurtres, d'abus, de tortures et de disparitions dans la plus sombre des prisons, l'exil et le déplacement dans les déserts, les déserts et les villes, et ils ont versé leur sang sur les champs de bataille avec la satisfaction de leur cœur, rassurant leurs consciences, et ils ont serré la main à la mort avec une grande vaillance, et ils l'ont reçue avec une belle patience, qui élève en L'âme est pleine d'admiration, de révérence et de glorification, et il y a en elle des couleurs de respect, d'appréciation et de vénération.

Et leurs ennemis ont été extravagants en les combattant, effaçant leur souvenir et effaçant leurs vertus, les affligeant de tortures et déversant sur eux toutes sortes de tourments, et ils n'ont rien observé à leur sujet, sauf pour la protection, ignorant délibérément la parole du Tout-Puissant : « Dis : Je ne te demande rien pour cela que l'amour de la parenté.

Mais ces pervers comprenaient l'affection comme un feu qui brûle, des flèches qui déchirent et des épées qui coupent, alors ils ont violé le sanctuaire du message, et ont tué les fils de la prophétie avec une violence qui n'était pas entachée de douceur, et une cruauté qui ne se mélangeait pas avec miséricorde, tout comme les tueurs de prophètes et les pervers des horizons sionistes impurs et leurs esclaves arabes contre les Arabes s'acharnent contre les Palestiniens de la péninsule arabique, les Yéménites et les Bahreïnis.

Le sang des offrandes de la Maison du Prophète a soufflé des fontaines de miséricorde et d'affection dans le cœur des gens, et a semé le regret, le remords et les soupirs dans leur poitrine, et a rempli les régions de leur âme de chagrin.

Malgré cela, ils les ont remis au geôlier et à l'épéiste, pourquoi ?



Parce que l'épée du mensonge est suspendue au cou des gens, et la majorité d'entre eux craignent pour leur monde mortel, leur amour pour ce monde et leur haine pour la mort de la dignité.



Néanmoins, les gladiateurs de la pure progéniture sont devenus un nouveau dit, des nouvelles circulaient, des histoires racontées et des contes dans lesquels les faibles trouvent satisfaction de leurs émotions, un remède à leurs sentiments, un réveil de leurs consciences vivantes qui rejettent l'injustice et rejettent l'oppression, et un carburant pour les révolutions de libération de la tyrannie, de la tyrannie et de la terreur, et de la tyrannie des régimes et de la tyrannie des membres Yéménites face à la tyrannie saoudo-émiratie, et des forces libres et vivantes face aux projets de normalisation et d'hybridation, n'est qu'une de ces révolutions bénies.



Combien avons-nous besoin aujourd'hui de reconsidérer le bilan des révolutions des imams de guidance, afin d'en tirer les facteurs de constance, de patience, de constance, de force et l'icône de la victoire.



Dans l'histoire des révolutions, avant le déclenchement de la révolution, il est nécessaire de définir les buts qu'elle cherche à atteindre, et les principes qui se fondent sur elle, afin de l'aider à unir et fédérer la classe révolutionnaire et la pousser à travailler pour réaliser les espoirs, les aspirations et les aspirations de ses peuples et nations, tandis que les révolutions des Imams de la Maison du Prophète et les révolutions islamiques en général étaient uniques en ce que leur motif Son obligation est d'ordonner le bien et d'interdire le mal, de soutenir les opprimés , sauver les opprimés, accomplir la volonté de leurs peuples et de leurs nations, et leurs exigences de vérité, de justice, de liberté, d'égalité et d'une vie décente, dans le cadre de la foi islamique et sur la base de l'amour humain et de la fraternité islamique.



Ceci est le résumé des principes révolutionnaires d'Ahl al-Bayt, et le résumé des objectifs de leurs révolutions, qui étaient inclus dans leurs théories de la justice, du monothéisme, de la promesse et de la menace, enjoignant le bien et interdisant le mal, et les prophéties, et ils les appelaient dans leurs livres, lettres et textes de serment d'allégeance, qu'ils prenaient à leurs partisans et sympathisants.



Et d'eux nous savons avec certitude que leurs révolutions ont eu lieu pendant les époques d'injustice et d'égarement, dans lesquelles il est obligatoire d'ordonner le bien et d'interdire le mal, car ils ne croient pas en l'autorité qui signifie domination et imposition, mais plutôt en l'autorité qui signifie remplir des devoirs et assumer des responsabilités, et c'est pourquoi leurs révolutions méprisent le racisme, le sectarisme et le nationalisme, Et le régionalisme, le matérialisme et d'autres idées pré-islamiques et matérialistes contre lesquelles les gens luttent aujourd'hui.



Et que l'objectif de tous les révolutionnaires de la Maison du Prophète, à commencer par Sayyed Hussein bin Ali et se terminant par Hussein bin Badr Al-Din, est un, et leur approche est une, qui est la charité de la nation, et ils recherchent son bonheur, et réaliser ce qui lui garantit la justice, la sécurité, la sûreté et la dignité, et l'immuniser contre l'épidémie de discorde et de désaccord et les percées injustes qui conduisent à des cercles de conflits et de combats.



Pour cette raison, ils ont offert une grande caravane d'offrandes d'amour divines, afin que le phare de l'Islam reste haut, élevé, lumineux dans l'univers avec les lumières de la miséricorde dédiées au Jour du Jugement. hérésies tyranniques et tyranniques.



Le mois sacré de Muharram a été témoin de deux des révolutions des Ahl al-Bayt. La première a été dirigée par l'Imam Hussein bin Ali bin Abi Talib, la paix soit sur lui, et s'est terminée par son martyre au pays de Karbala le 10 Muharram dans l’année 61 AH. Ibn Abi Talib, que la paix de Dieu soit sur lui, et cela s'est terminé par son martyre au pays de Kufa le vingt-cinquième de Muharram en l'an 122 AH, et entre eux leurs deux révolutions ont réussi à renverser la légitimité des régimes autoritaires, secouant leur entité, et exposant le mensonge des journaux conspirant contre la vérité, la liberté et la justice, à partir d'une large cinquième colonne, ce qui était et est toujours l'un des facteurs destructeurs et inquiétants les plus importants pour la nation islamique depuis l'aube du message doué, jusqu'au jour du peuple.





Qui est Zaid ben Ali ?



Il s'agit de Zaid bin Ali Al-Sajjad, Zain Al-Abidin bin Al-Hussein, Al-Sibt bin Ali, Al-Wasi bin Abi Talib, Cheikh de Batha.



Il est né à Médine en l'an 75 AH correspondant à 694 AD, et il a été martyrisé à Kufa le vendredi 25 Muharram 122 AH correspondant au 30 décembre 739 AD, et son âge ne dépassait pas 47 ans.



Lui et ses pères n'ont pas besoin d'être présentés, car ils sont plus de mois que le soleil au quatrième jour.



Son grand-père : le martyr de Karbala, al-Husayn ibn Ali, le petit-fils du Messager de Dieu et l'un des maîtres de la jeunesse du Paradis.



Et son père : « Ali ibn al-Husayn. » Le Messager de Dieu, que la prière et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, a dit à son sujet : « Si au Jour de la Résurrection un appelant appelle : Que le maître de la les fidèles se lèvent, ainsi Ali ibn al-Husayn se lèvera.



Et sa mère: une esclave sindhi nommée "Jida", qui se distinguait par sa religion, sa morale, ses manières et sa modestie. Al-Mukhtar bin Abi Ubaidah Al-Thaqafi l'a achetée et a dit: Je ne vois personne qui te mérite plus que Ali bin Al-Hussein, et en cela aussi il est rapporté sous l'autorité d'Ali bin Al-Hussein, que la paix soit sur eux, qu'il est devenu un jour, alors il a dit à ses compagnons : J'ai vu le Messager de Dieu, que Dieu que la prière et la paix soient sur lui et sa famille, cette nuit-là, alors il m'a pris la main et m'a admis au Paradis. Alors Hawraa m'a épousé, et j'ai eu des rapports sexuels avec elle et elle a raccroché. Alors le Messager de Dieu, que les prières de Dieu et que la paix soit sur lui et sa famille, m'a crié: O Ali, empoisonne l'enfant né d'elle avec Zaid, dès que le lendemain est venu jusqu'à ce qu'il envoie L'élu à Umm Zaid (Mère).

Et quand l'Imam Zaid est né, son père l'a amené au peuple en disant: "Ceci est l'interprétation de ma vision d'avant que mon Seigneur l'ait rendue vraie."

Et quand la bonne nouvelle a été offerte à Zain al-Abidin, que la paix de Dieu soit sur lui, avec ce nouveau-né béni, il a prié deux rak'a en signe de gratitude envers Dieu, puis il l'a ouvert et il est sorti au début de la prière ligne: "Et ne pensez pas que ceux qui ont été tués dans le sentier de Dieu soient morts, mais plutôt ils sont vivants avec leur Seigneur, pourvus de nourriture." Puis il se leva et s'inclina, le prit pour la troisième fois et l'ouvrit, alors il est sorti au début de la ligne: "Dieu a acheté aux croyants eux-mêmes qu'ils auront le paradis pour combattre." Dans la cause de Dieu, ils tuent et sont tués, une promesse légitime qui lui est faite dans la Torah et l'Evangile, et quiconque remplit son alliance de Dieu, alors réjouissez-vous de votre vente à laquelle vous avez prêté allégeance, et c'est la grande victoire. Il est Zayd, et il est l'un des martyrs.

L'Imam Zaid était un élève de son père et de son frère aîné, l'Imam Muhammad al-Baqir, que la paix soit sur lui, et a été appelé à Médine l'Allié du Coran, en raison de ses nombreuses retraites méditatives avec le Livre de Dieu, et parce qu'il, que les prières de Dieu soient sur lui, n'a été que réconforté par lui, et en cela l'Imam Zaid dit: "J'étais seul avec le Livre de Dieu Tout-Puissant. Je l'ai lu et médité pendant treize ans."

Et lui, que la paix de Dieu soit sur lui, a été le premier à écrire un livre dans l'interprétation du Coran à propos de l'époque du Messager de Dieu, que la prière et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille et des chapitres, « Al-Majmo' Al-Hadith et Fiqh. » Parmi ses livres, que la paix de Dieu soit sur lui, se trouvent : Le Livre de la Foi, le Livre de Réfutation sur la Murji'ah, le Livre des Sermons et de l'Unité, le Livre des Protestations en Peu et en Beaucoup, le Livre des Vertus du Commandeur des Fidèles, le Livre du Message dans l'Affirmation de la Volonté, le Livre de Safwa, et le Livre d'Interprétation d'un Verset. livre des débats, le livre des exhortations et de la sagesse, le livre des rituels du Hajj et de la Omra...etc.

Il était respecté et apprécié de ses contemporains, parmi les imams, les savants et les gens vertueux d'Ahl al-Bayt, et il occupait une place élevée parmi les imams des quatre écoles sunnites.

C'est drôle ce qui est rapporté que l'imam Zaid, que la paix soit sur lui, a demandé à son frère Muhammad al-Baqir, que la paix soit sur lui, un livre pour leur grand-père, l'imam Ali bin Abi Talib. lui demanda ce qu'il y avait dans le livre, et il répondit par ce qu'il y avait dedans, même s'il ne l'avait pas vu auparavant, alors Al-Baqir, que la paix de Dieu soit sur lui, dit : Mon père et ma mère, mon frère, vous et Dieu tissez seuls - l'unicité de votre époque - la bénédiction de Dieu sur la mère qui vous a donné naissance, elle a donné naissance Là où elle vous a amené semblable à vos ancêtres, que la paix soit sur eux.

Al-Baqir, que la paix soit sur lui, a également dit de son autorité: Par Dieu, mon frère a reçu la connaissance du monde, alors ils lui ont demandé, car il sait ce que nous ne savons pas, ... Zaid a été donné beaucoup de connaissances.

Et son neveu Jaafar bin Muhammad, que la paix soit sur eux, a dit de lui : Zaid était le plus savant d'entre nous, nous avons récité, et il nous a rapprochés de la parenté.

Abu Al-Jarud a dit : Je suis venu à Médine, et chaque fois que j'ai posé des questions sur Zaid bin Ali, que la paix soit sur eux, on m'a dit qu'il était un allié du Coran.

Sufyan Al-Thawri a déclaré: Zaid bin Ali a pris la place d'Al-Hussein bin Ali, et il était le plus au courant de la création de Dieu dans le Livre de Dieu.

L'Imam Abu Hanifa al-Numan a dit: J'ai vu Zaid bin Ali comme j'ai vu sa famille, et je n'ai pas vu à son époque plus compétent que lui, et je ne le savais pas, ni n'a-t-il été rapide à répondre, ni n'a-t-il été clair dans ses paroles, c'était un partenaire coupé.

Abou Ishaq al-Subai a dit : Je n'ai pas vu Zayd ibn Ali plus savant, ou meilleur, ou plus éloquent, parmi les Ahl al-Bayt.

Al-Shabi a déclaré: Aucune femme n'est née meilleure que Zaid bin Ali, ni plus courageuse, ni ascète.

Khalid bin Safwan a déclaré : L'éloquence, la rhétorique, l'ascèse et le culte ont pris fin de Banu Hashim à Zaid bin Ali.



Ibn Anba a dit : Ses vertus sont trop grandes pour être comptées, et ses vertus sont trop grandes pour être décrites.



Il est rapporté que le Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, reçut la bonne nouvelle d'un ressuscité parmi les Ahl al-Bayt parmi les fils d'al-Husayn, dont le nom était Zaid. Bin Haritha, .. Puis il a dit: "Viens près de moi, Zaid, que Dieu t'augmente en amour avec moi, car tu as été nommé le bien-aimé de mon fils."



Il a été rapporté de lui, que la prière et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, qu'il a dit : « Un homme de ma famille sera tué et crucifié, et aucun œil ne verra le paradis qui a vu ses parties intimes.



Un groupe était avec l'imam al-Sajjad, alors il a appelé Zayd, alors il est tombé sur son visage - a trébuché et est tombé - et a commencé à essuyer le sang de son visage, en disant: "Je cherche refuge auprès de Dieu pour ne pas être crucifié en balayant, quiconque délibérément regarde ses parties intimes, que Dieu bénisse son visage avec le feu."



Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui, a prononcé un jour un sermon sur la chaire de Kufa, et il a mentionné des choses et des tentations, jusqu'à ce qu'il dise : "Alors Hisham a régné pendant dix-neuf ans, et il a été enterré dans le pays de Rusafa, sur lequel le feu était ouvert. Mon fils sera crucifié par le balayeur de Kufa, Zaid au plus haut point culminant des plus hauts rangs, et si Zaid est tué, selon la tradition de son père, alors Al-Waleed est un méchant, misérable, malheureux. Pharaon.



Parmi ses enfants, que la paix de Dieu soit sur lui, se trouvaient : Yahya, Jésus, Muhammad et al-Husayn, et il était surnommé Abu al-Husayn.



Objectifs de la révolution :



L'imam Zayd a vécu à l'époque de l'État omeyyade et a été témoin de tous ses crimes contre la nation islamique, tels que répandre la division et battre les musulmans les uns contre les autres, la persécution, le meurtre, la torture, l'emprisonnement, le déplacement, l'exil de ceux qui s'opposent à leur oppression, l'absurdité et la corruption, et leur persistance à professer des péchés, à effacer les caractéristiques de la religion, à déformer les enseignements islamiques, à établir un état de promiscuité et à combattre la Maison de la Prophétie.



Les récits historiques montrent que l'ère du roi omeyyade Hisham bin Abd al-Malik - dont le règne s'est étendu de Shawwal 105 à Rabi` 125 AH - a été l'une des époques les plus importantes au cours desquelles la persécution a émergé. île reculée et chaude de Dahlak, qui se situe à l'entrée de la Mer Rouge et est aujourd'hui suivie par l'Erythrée. .



Après la mort de l'imam Zain al-Abidin, Hisham ibn Abd al-Malik a mis l'imam Zaid sur la liste des imams ciblés d'Ahl al-Bayt comme les plus qualifiés et les plus efficaces pour diriger les musulmans, parallèlement à la surveillance des Omeyyades des espions pour des mouvements sans précédent des chiites en Irak et au Khurasan, et avec cela ont commencé les craintes d'Hisham que les chiites communiquent avec l'imam Zaid, et son serment d'allégeance au califat, en raison de son prestige parmi les chiites et les imams des quatre écoles sunnites , le roi omeyyade a décidé de resserrer le contrôle sur l'imam et a mené contre lui les pires guerres psychologiques, économiques et politiques, pour le mettre en avant et prêcher pour lui-même, afin de pouvoir l'éliminer.



Hisham a dirigé son ouvrier à Médine, "Khalid bin Abdul-Malik bin Al-Harith bin Al-Hakam", pour attiser la sédition et la discorde entre l'imam et ses cousins, et l'a poussé à le quitter pour l'Irak, et en Irak les directives étaient Publié.



Le Hamaniyyah du gouverneur de Kufa, "Youssef bin Omar bin Muhammad Al-Thaqafi" en limitant l'imam et en lui demandant de l'argent que Khalid bin Abdullah Al-Qasry aurait déposé auprès de lui, et Khaled n'avait pas d'argent avec l'imam, mais voulait l'humilier par ordre d'Hisham.





L'imam n'a eu d'autre choix que d'aller au Levant pour rencontrer Hisham face à face, alors Hisham l'imam a révélé l'hostilité et l'a sorti en disgrâce.L'imam a prononcé son célèbre dicton: "Celui qui aime la vie vit humilié".



Parmi les narrateurs rapportés par les narrateurs, il y a l'entrée de l'imam à Hisham et dans son assemblée un Juif insulte le Messager de Dieu, alors l'imam l'a réprimandé, alors Hisham a dit: O Zaid, ne fais pas de mal à notre assis.



L'imam est allé en Irak, et de là il voulait retourner dans la ville de son grand-père, le Messager de Dieu, alors les gens de Kufa l'ont rejoint et ont insisté pour qu'il reste, et ils lui ont dit : Où vas-tu, que Dieu ait pitié de vous avec cent mille épées, et ils lui ont donné des alliances et des alliances sur la réputation et l'obéissance, et les érudits et les juristes lui ont prêté allégeance, et son bureau comprenait 15 000 combattants. les habitants de Mada'in, Basra, Wasit, Mossoul, Khurasan, Rayy et Gorgan.



L'appel de l'imam à Kufa, prêtant serment d'allégeance et préparant la révolution a duré 11 mois, au cours desquels il a clairement défini les objectifs de sa révolution, dont le premier est la libération de la nation islamique du terrorisme, de la terreur, de l'absurdité et de la corruption. de l'état de Banu Umayyah, supprimant l'injustice des épaules du peuple, répandant la justice parmi eux, les ramenant au Livre de Dieu et à la Sunnah de Son Messager, et réformant la condition misérable que la nation de son grand-père, le Messager de Dieu, a atteint:



"Ô peuple, je vous invite au Livre de Dieu, la Sunnah de Son Prophète, pour combattre les oppresseurs, défendre les faibles, diviser les rangs parmi son peuple, redresser les griefs et soutenir les Ahl al-Bayt contre ceux qui nous préparent la guerre, font revivre les Sunna et anéantissent les hérésies.



"Je ne peux pas rester silencieux, puisque le Livre de Dieu a été créé, et vous serez jugés comme des tyrans et des tyrans."



"Louange à Dieu qui a perfectionné ma religion pour moi, et par Dieu, je ne suis pas content d'avoir rencontré Muhammad, que Dieu le bénisse ainsi que sa famille et leur accorde la paix, et n'a pas ordonné le bien à son peuple, ni interdit du mal, et par Dieu, je m'en fous si je suis le Livre de Dieu et la Sunnah de Son Prophète qu'un feu est allumé pour moi, alors j'ai été jeté dedans, puis je suis devenu Après cela, à la merci de Dieu, et Dieu ne m'aide pas, sauf qu'il est dans le compagnon suprême, avec Muhammad, Ali, Fatimah, al-Hasan et al-Husayn, et il juge. Ne voyez-vous pas ce Coran parmi vous ? Il a été apporté par Muhammad, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, et nous sommes ses fils. Que Dieu soit sur vous.



Et Abdullah bin Muslim bin Babak a raconté, il a dit: Nous sommes sortis avec Zaid bin Ali à La Mecque, et quand il était minuit et que le lustre s'était nivelé, il a dit: "O Babak, ne vois-tu pas ce lustre à quelle distance il est , pensez-vous que quelqu'un peut l'obtenir ? »



J’ai dis non.



Il a dit : « Par Dieu, je souhaite que mes mains y soient attachées, afin que je tombe par terre, ou partout où je tombe, et qu'ensuite je sois coupé, morceau par morceau, et que Dieu règle l'affaire de la nation. de Muhammad, que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui et sa famille.



Et lui, que la paix soit sur lui, dit : Par Dieu, si j'avais connu la satisfaction de Dieu, le Puissant et le Sublime, que j'allumerais un feu de mes propres mains, de sorte que s'il s'allumait je me jetais dedans, je l’aurais fait.



Oui, son souci, que la paix de Dieu soit sur lui, était de réformer la nation de son grand-père, le Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui et sa famille, et de la ramener au Hajj blanc et à la glorieuse charia Son grand-père al-Husayn, la paix soit sur lui, n'a-t-il pas dit devant lui :



"Si la religion de Muhammad n'était pas droite ... sauf en me tuant avec des épées, prenez-moi."



L'imam Zayd s'est prononcé contre la terreur, la domination, la tyrannie et la tyrannie de l'État omeyyade dans un groupe de croyants qui connaissaient la réalité de la nécessité du changement, leur nombre ne dépassait pas les combattants 500. Et les sceptiques représentés à cette époque sont tombés dans un cinquième colonne, qui s'élevait à environ 40 000 retardataires, et dans le roman de 100 000, parmi eux, malheureusement, environ 5 000 universitaires, lecteurs et personnes perspicaces.



Et parce que l'Imam Zayd, que la paix soit sur lui, appelait à l'établissement de la vérité, à la suppression du mensonge et au soutien des opprimés, cela a fait de lui l'objet de la colère de la Rafidah, qui l'a abandonné dans les circonstances les plus sombres, tout comme ce qui se passe aujourd'hui dans l'abandon honteux d'une longue liste de dirigeants arabes et musulmans de la cause palestinienne et du peuple palestinien opprimé, un silence honteux sur les crimes de l'alliance sioniste arabe au Yémen.



Et quel paradoxe honteux entre les serviteurs de ce monde et les justes serviteurs de Dieu, après le Diwan de l'Imam Zaid, la paix soit sur lui, a compté 100 000 de leurs livres d'allégeance à la réputation d'obéissance, seulement 218 personnes en ont été sauvées , pour faire face à 12 000 combattants le tyran omeyyade Hisham bin Abdul-Malik, et il a été dit 15 000 puissants et tyranniques , dont 2 300 archers professionnels, qui ont été amenés par Hisham du Sindh, et sans eux les Omeyyades n'auraient pas pu éliminer l'Imam .



Les Rejetistes ne se sont pas contentés d'abandonner l'Imam au moment de la confrontation, mais ont également déchaîné leurs langues puissantes, alors ils ont tissé des histoires et calomnié son Imamat, et l'invalidité de sa sortie, citant des arguments fragiles, et il n'est pas surprenant qu'ils ne sont qu'un écho des Kharijites de Siffin.



Révolution:



Jaafar bin Muhammad, que la paix soit sur eux deux, a déclaré: "La même chose est l'apparition de mon oncle Zaid, l'émergence du Messager de Dieu, que Dieu le bénisse ainsi que sa famille et leur accorde la paix, le jour de Badr."



L'Imam, que la paix soit sur lui, a fixé la première nuit du mois de Safar en l'an 122 AH comme date de l'étincelle de la révolution. Et il a crié le slogan du Messager de Dieu dans la bataille d'Uhud : " O Mansur, meurs." La bataille a eu lieu dans les allées de la mosquée de Kufa, et les forces omeyyades ont détenu un grand groupe de compagnons de l'Imam à l'intérieur de la mosquée de Kufa. Ils ont été privés des énergies de la mosquée, et Nasr leur a crié dessus. : "O peuple de Kufa, sortez de l'humiliation de ce monde à la gloire de l'au-delà", mais il n'y a pas de vie pour ceux qui appellent.



Le 25 Muharram 122 AH, l'imam a été touché par une flèche qui a quitté son front, et quand le médecin est venu, il a dit : Si la flèche s'éteint, l'âme de l'imam déborde.



L'imam a souri et a dit: "Reposez-vous pour moi."



L'armée omeyyade lui a demandé d'être mort, et ils ont mis en place pour lui un prix précieux. Le juriste Humaid a dit dans "The Roses Gardens": Quand il est mort, ses compagnons, que la paix soit sur lui, n'étaient pas d'accord sur son enterrement, puis ils ont accepté qu'ils détourneraient une rivière de son cours, puis ils ont creusé pour lui et l'ont enterré, et ils ont puisé de l'eau à cet endroit. Et il y avait avec eux cette nuit-là un garçon de Sindhi, et quand le matin est venu, il a crié au appelant de Yusuf bin Omar: Celui qui a pointé la tombe de Zaid, il avait tel ou tel argent, alors ce garçon les lui a montrés, alors ils l'ont extrait, lui ont coupé la tête et l'ont dirigée vers Hisham, et ont crucifié son corps avec un balayeur .



Le "knasa" est un endroit du marché de Kufa dédié aux ordures, et l'étrange paradoxe est que l'imam Ali bin Abi Talib, que la paix soit sur lui, a équipé son armée à cet endroit et a marché avec elle sur deux rangs, et après lui l'imam Hussein bin Ali a préparé son armée au même endroit et a marché avec elle vers Kerbala, ce qui signifie que la crucifixion de l'imam Zayd à ce poste n'était pas une coïncidence, mais plutôt un choix délibéré d'objectifs très clairs pour ceux qui sont libre de la maladie du fanatisme.



Après que le chef de l'Imam ait atteint Hisham bin Abd al-Malik, il a ordonné qu'il soit circumambulé dans les pays, jusqu'à ce qu'ils se terminent avec lui sur la tombe du Messager de Dieu, que Dieu le bénisse, lui et sa famille, et ses soldats encerclés avec lui dans la ville du Messager de Dieu pendant 7 jours, et les habitants de la ville ont reçu l'ordre de désavouer l'imam Ali et l'imam Zaid que la paix soit sur eux deux, et il y a ceux qui vont secrètement prendre la tête de l'imam de Médine et transférez-le à la Grande Mosquée en Égypte, et enterrez-le là-bas, et on dit que des lumières y sont vues, et ce que nous avons tendance à faire, c'est de rester à Al-Baqi'.



Et l'imam est resté crucifié pendant un an et des mois, et il a été dit : et des jours, et il a été dit : deux ans, et il a été dit : quatre ans, jusqu'à ce que les bannières d'Abu al-Abbas apparaissent au Khurasan, et il est certain qu'il est resté crucifié jusqu'aux jours d'al-Walid ibn Yazid ibn Abd al-Malik - il a pris le pouvoir à la fin de l'année 125 AH, et pendant son règne l'Imam Yahya est sorti Ibn Zayd, la paix soit sur lui, puis a ordonné Al-Walid et son gouverneur de Kufa, Yusuf bin Omar Al-Thaqafi, pour démonter le corps de l'imam, le brûler, mettre ses cendres dans des bols et les disperser dans les eaux de l'Euphrate, en disant : Par Dieu, les gens de Kufa, je te laisserai le manger dans ta nourriture et le boire dans ton eau.



Parmi ses honneurs, que la paix de Dieu soit sur lui, après son martyre, les tyrans des Banu Umayyah l'ont délibérément crucifié nu, alors Dieu a subjugué ce qui l'empêchait de le révéler lors de sa crucifixion. parties, alors ils ont grimpé et l'ont enlevé, alors son nombril s'est détendu jusqu'à ce qu'il recouvre ses parties intimes jusqu'à son genou, qui ne couvrait pas tout cela.



Notamment : l'odeur du musc est apparue de lui après sa crucifixion, jusqu'à ce qu'un homme dise à un autre : Est-ce ainsi que l'on retrouve l'odeur du crucifié ?



Alors ils entendirent une voix dire : Ainsi est l'odeur des fils des prophètes, qui jugent avec vérité et par elle ils sont justes.



Et quand les versets se sont multipliés alors qu'il était encore vivant, ils l'ont brûlé et l'ont dispersé dans la mer, de sorte qu'il s'est rassemblé à l'endroit comme un croissant de lune. Al-Daylami - l'auteur du livre de règles, a dit : Nous l'avons vu , et l'ami et l'ennemi le voient, incontestés.



L'immortalité de la révolution :



Imam Zaid bin Ali, la paix soit sur eux deux, a été martyrisé sur le champ de bataille, courageux et libre, comme son grand-père Al-Hussein bin Ali, la paix soit sur eux. Il n'était pas satisfait des humbles dans sa religion, et il était il n'était pas satisfait de voir le mensonge s'élever, la vérité et la Sunna réduites, la loi démolie et l'injustice fortifiée son épine, et il n'était pas satisfait de l'épuisement des âmes par la tyrannie, des maladies des cœurs par l'hérésie.



Malgré tout ce que les Omeyyades ont fait, leur mensonge a conduit à la perte. La révolution Husseini a annoncé la disparition de l'État Umayyad Sufyan, tandis que la révolution de l'allié du Coran a conduit à la disparition de l'État Umayyad Marwani, et entre les deux révolutions 61 ans, et entre la révolution Husseini et la migration du Messager de Dieu de La Mecque à Médine Munawwarah a 61 ans, et c'est un grand secret.



Imam Zayd, que la paix soit sur lui, nous a dépeint comment être persécuté, alors nous nous révoltons et triomphons pour une cause, un principe et des principes fermes qui ne sont pas ébranlés par les ouragans, pour incarner pour nous ce que devrait être un croyant missionnaire, dessinant pour nous en lettres de lumière les images les plus merveilleuses de dévotion, de jalousie, de sincérité et d'amour du bien pour tous.



Il s'est levé en martyr pour que nous puissions atteindre les valeurs islamiques authentiques loin de la falsification et de la distorsion. Aujourd'hui, plus que jamais, nous sommes tenus de l'honorer, que la paix de Dieu soit sur lui, à travers le soutien du peuple palestinien opprimé. , et vaillamment dans la lutte contre les graveurs et les opprimés, et face à l'impérialisme de Hulagu, la Maison noire et ses sionistes arabes.



Ce qu'il veut de nous aujourd'hui, c'est ce qu'il a précisé à sa sortie, et ce qu'on entend de lui, c'est la nécessité de retourner aux sources de l'islam, d'en boire les facteurs de force et de victoire, et de s'élever contre les Mongols de l'âge dans la péninsule arabique, et ceux qui ont suivi leur chemin depuis les graveurs et les opprimés et ceux qui ont échangé sur la religion et les problèmes fatidiques de la nation, et brisant les murs yézidis qui nous entouraient Et pour être une main et une description, face aux envahisseurs et aux occupants, et levons la bannière de l'honneur et de la dignité, et rejetons l'humiliation et l'humiliation, et unissons notre langage et notre position contre les Hulagu de la Maison Noire, et tous les agents et traîtres, pour leur dire dans le langage de celui qui fait confiance à Dieu : Arrêtez l'injustice, la tyrannie, la tyrannie et le commerce des problèmes et des douleurs de la nation et de ses rêves.



Que la paix soit sur l'allié du Coran, le jour où il est né, le jour où il a été martyrisé, le jour où sa tombe a été exhumée, le jour où il a été crucifié, et le jour où ses cendres pures ont été brûlées et dispersées dans l'Euphrate de L'Irak et la paix.



L’examinateur :



1 - Imam Yahya bin Al-Hussein Al-Harouni, Le Témoignage, Dar Al-Hikma Al-Yamaniya, première édition 1996.



2 - Allama Ahmed bin Muhammad Al-Sharafi, Perles lumineuses, première partie.



3 - Al-Allama Majdal Al-Din Bin Muhammad Al-Mu'aydi, Al-Tahf Sharh Al-Zulaf, l'auteur, cinquième édition.



4 - Ali Abdul Karim Al-Fadil, Zaydisme, théorie et application, Cooperative Press Workers Association - Amman, première édition 1985.



5- Yahya Al-Fadil, Qui sont les Zaidis, Cooperative Press Workers Association - Amman, troisième édition 1981.



6- Zaid Yahya al-Mahbashi, Une pause pour réfléchir à l'anniversaire du martyre de l'allié du Coran, journal Al-Umma, numéro 235, 4 avril 2002.



Allié du Coran, Lettres enluminées, Al Ummah, numéro 293, 18 mars 2004.



Revolution Ally of the Qur'an and the Orange Revolution, journal Al-Ummah, numéro 325, 10 mars 2005.



7- Ahmed Muhammad Al-Hadi, Histoire islamique, première partie, deuxième édition 2011.



Écrit par Zaid Yahya Al-Mahbashi

Traduit par



A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mercredi 05 Octobre 2022 00:34:23 +0300