Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Mouches électroniques saoudiennes... la diabolisation de la résistance et la légitimation de la normalisation : rapport

Mouches électroniques saoudiennes... la diabolisation de la résistance et la légitimation de la normalisation : rapport

[Mercredi 09 Juin 2021]

SANAA, 9 Juin (Saba) - Les campagnes médiatiques saoudiennes, sceptiques quant à la victoire de la Résistance Palestinienne sur l'occupation ‘israélienne’, entrent dans le dernier round de confrontation dans le cadre de la politique du prince héritier Mohammed ben Salman et sa mouche électronique tentent de Diaboliser la Résistance et de légitimer la normalisation avec l'entité ‘israélienne’ et préparer l'opinion publique du royaume délabré à cela.

 

À la lumière du parti pris déclaré et flagrant des médias saoudiens envers l'entité sioniste, ben Salmane n'a pas trouvé d'obstacle à exploiter les médias du Royaume pour attaquer les factions palestiniennes et promouvoir sa vision de normalisation selon les instructions secrètes émises par la Cour royale dans ce sens.

 

Les instructions de la cour royale étaient conformes aux directives du prince héritier Mohammed bin Salman en diffusant des informations fabriquées dans les médias saoudiens pour remettre en question l'efficacité de la victoire remportée par la résistance palestinienne et se concentrer sur les pertes humaines et matérielles subies par Gaza, en retour renforcer l'image de l'ennemi et justifier ses crimes.

 

Selon des sources saoudiennes, les instructions de la cour royale incluent de minimiser ce qui a été accompli chez les Palestiniens, de retenir tout rapport faisant état de la réussite des factions de la résistance et de ne pas inciter contre l'entité israélienne.

 

L'Arabie saoudite, qui est isolée depuis que ben Salman a pris sa direction, a utilisé ses médias et ses cornes médiatiques pour lancer une attaque féroce et offenser la résistance palestinienne.

 

Dans ce contexte, le journal « Okaz » affilié au régime saoudien a lancé une attaque contre la résistance palestinienne et a qualifié les mouvements de résistance à Gaza de « banques de cadeaux iraniennes », Selon sa demande.

Le journal a publié un rapport dans lequel il a insulté et insulté la résistance, sous le titre : « Le Hamas et le Jihad sont des banques pour les cadeaux iraniens.

 

Le journal montrait une photo d'un enfant marchant et souriant avec la résistance des Brigades Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, lors d'un défilé militaire il y a quelques jours à Gaza, sur laquelle il écrivait : « Laver les larmes des enfants de Gaza.

 

L'écrivain saoudien Badr bin Saud a affirmé dans un article du même journal que "pendant 11 jours, les Palestiniens n'ont rien obtenu, sauf des pertes en vies humaines, qui n'ont pas dépassé dix Israéliens en échange de plus de deux cents Palestiniens".

 

L'écrivain affirme dans son article intitulé "Palestine... et hégémonie iranienne !" Les dirigeants palestiniens se rendront dans le Golfe pour payer la facture d'une « aventure coûteuse ».

 

Les Palestiniens des territoires occupés en 1948 n'ont pas été épargnés par l'attaque de l'écrivain, qui a déclaré à leur sujet qu'ils « rejettent la judaïsation d'Al-Quds (Jérusalem), qu'ils détiennent la citoyenneté ‘israélienne’ et élisent leurs représentants à la Knesset ».

 

Dans un article du journal saoudien Al-Watan, l'écrivain Khaled Al-Aadh a également critiqué les appels à l'aide pour la reconstruction de Gaza, affirmant qu'une telle aide est utilisée pour « réparer ce qui a été déformé par les invasions malhonnêtes et hypocrites ».

 

Ici, les analystes politiques estiment que la déformation ou la diabolisation de la victoire de la résistance palestinienne lancée par les médias saoudiens confirme qu'il s'agit d'une politique systématique dirigée par l'autorité suprême saoudienne, afin de la prendre comme une voie obligatoire de normalisation avec les ennemis ‘israéliens’ et peut-être une alliance avec lui.

 

Les analystes confirment que les campagnes de désinformation hystériques qui sont publiées par les médias saoudiens à l'heure actuelle ne sont qu'une image claire de ce que Ben Salman veut contribuer à la liquidation de la cause palestinienne et lui trouver une justification qui permet la normalisation avec l'entité sioniste.

 

Pour rappel, cette campagne contre les Palestiniens n'a pas commencé aujourd'hui, mais a plutôt résonné depuis que Washington a annoncé le prétendu « accord du siècle » de Trump, au milieu de discussions continues sur la possibilité que l'Arabie saoudite normalise les relations avec l'entité ‘israélienne’.

 

En 2018, la 10 chaîne ‘israélienne’ a rapporté des fuites sur une rencontre entre le prince héritier saoudien et certains chefs de grandes organisations juives à New York, et a déclaré qu'il avait demandé aux Palestiniens d'accepter les colonies qui leur étaient proposées.

 

La chaîne a rapporté que ben Salman a déclaré lors de la réunion tenue le 27 mars que la direction palestinienne avait raté de nombreuses opportunités au cours des quatre dernières décennies et avait rejeté toutes les propositions qui lui étaient présentées.

 

Elle a également dit que le moment est venu pour les Palestiniens d'accepter ce qui leur est proposé, et de retourner à la table des négociations, ou bien de les laisser se taire et arrêter de se plaindre.

 

La chaîne ‘israélienne’ a cité le prince héritier saoudien disant que la question palestinienne ne faisait pas partie des priorités du gouvernement ni de l'opinion publique en Arabie saoudite, et qu'il y avait des questions plus urgentes et importantes comme l'Iran.

 

Dans ce contexte, des sources du Golfe ont révélé une forte tendance du prince héritier saoudien Mohammed ben Salman à l'égard de la « cause palestinienne », visant à conclure des alliances dangereuses et terrifiantes dans lesquelles les droits, les lieux sacrés et les terres du peuple palestinien seraient vendus et à renverser la position établie sur la question, la liquidant et y mettant fin en faveur de l'entité sioniste dans le cadre de la politique de ben Salman, qu'il a évoquée à plusieurs reprises et à plusieurs reprises que la question palestinienne n'est pas une priorité absolue pour le gouvernement saoudien, ce qui a été prouvé par les faits de ces derniers jours et la position du Royaume sur la normalisation entre les Emirats et l'entité sioniste, suivie de l'ouverture de l'espace aérien saoudien à tous les vols en provenance et à destination des Emirats, y compris "Israël" en plus de Menacer et des messages intimidants aux dirigeants palestiniens.

 

Les sources ont également révélé que ben Salman avait promis de proposer un nouveau scénario, convenu avec les pays arabes, l'Amérique et ‘Israël’, sous le titre « L'Initiative arabe de paix et de normalisation » comme alternative à l'Initiative de paix arabe, et la nouvelle initiative sera lancer son train avec force, et la partie palestinienne doit le rattraper.

 

Les sources rapportent que l'initiative arabo-américaine-israélienne proposée par l'Arabie saoudite ne se déroulera pas dans un seul véhicule, mais plutôt en parallèle, c'est-à-dire une voie de normalisation et une voie de négociations entre ‘Israël’ et les Palestiniens, et il y a des mouvements intensifs et contacts pour réussir ce scénario.

 

Mais c'est ainsi qu'il semble que les déclarations de Ben Salman et la diabolisation de ses mouches électroniques pour cette question et l'attaque contre le peuple palestinien n'aient pas séduit de nombreux Saoudiens qui ont dénoncé la nouvelle campagne et affirmé qu'ils sont plus dignes d'Al-Quds, le premier qiblah des musulmans.

 

 

A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (Enquêtes et reportages)