Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Les provinces du sud et de l'est , une riche histoire de lutte et combat contre le colonialisme et contre la coalition d’agression

Les provinces du sud et de l'est , une riche histoire de lutte et combat contre le colonialisme et contre la coalition d’agression

[Mardi 01 DÈcembre 2020]

SANAA, 1 Déc. (Saba) - Le 53e anniversaire de l'indépendance marque le 30 novembre glorieux et les gouvernorats du sud et de l'est, témoins d'une réalité amère en raison de l'occupation saoudo-émiratie il y a six ans, qui pratique les types les plus odieux de violations et de crimes contre les fils des gouvernorats du sud.

 

À cet égard, les gouverneurs des provinces du sud ont affirmé que le sort des forces d'agression de la coalition US-saoudienne et de l'occupation saoudo-émiratie sera pire que celui du colonialiste britannique.

 

Ils ont indiqué que l'histoire de la lutte au Yémen est remplie de surprises, de révolutions et de sacrifices, ce qui reflète la lutte des Yéménites et la force de leurs actions et leur adhésion à l'identité de foi face aux tyrans et aux forces d'occupation, quels que soient les complots et les intrigues coloniales contre eux.

 

Ils ont noté que le 53ème Jour de l'Indépendance, le 30 novembre, a de profondes implications, confirmant la poursuite de la lutte menée par les peuples libres de septembre, octobre et novembre jusqu'à ce que l'indépendance soit acquise et que le Yémen soit purifié de toute forme de tutelle et de dépendance.

 

Dans des déclarations à l’Agence de presse yéménite (Saba), à l’occasion du 53e anniversaire de la glorieuse indépendance, le 30 novembre, les gouverneurs des gouvernorats du sud ont considéré le départ du colonialiste britannique à la suite du mouvement populaire yéménite, qui mène aujourd’hui sa bataille fatidique face à l’agression pour la défense de la patrie et de son indépendance avec une valeur et une détermination sans égal.

 

Ils ont souligné que l'avènement du 53e anniversaire de l'indépendance du 30 novembre arrive et que les gouvernorats du sud et de l'est assistent à une réalité tragique amère,  indiquant que les nouveaux occupants des Emirats et de l'Arabie saoudite, les agents des vieux colonialistes, pratiquent aujourd'hui les crimes et violations les plus odieux contre les fils des gouvernorats du sud et de l'est, violant la souveraineté du sud et de l'est et pillant la souveraineté du Yémen et la stabilité.

 

Ils ont souligné que le danger du colonialisme britannique et de ses nouveaux mandataires réside dans la volonté de déchirer le tissu social pour servir les intérêts de l'arrogance mondiale, en particulier la Grande-Bretagne et l'Amérique, et d'essayer de séparer l'identité des habitants des provinces du sud et de l'est du Yémen de l'identité historique et géographique.

 

Ils ont expliqué que les forces d'invasion et d'occupation ont œuvré pour l'emporter sur les cultures et les identités locales, alimenter les tendances séparatistes, approfondir les différences et les inter-conflits, assurer l'effacement de la culture et de l'identité nationale yéménites et conjurer tout cadeau de libération populaire.

 

Ils ont souligné que la Grande-Bretagne a pu au fil des ans enchaîner de nombreuses régions du sud et les couper en parties et en sultanats, grâce à divers accords et à plusieurs noms, visant derrière eux à resserrer l'emprise sur les régions du sud et de l'est du Yémen et de les attacher au ministère britannique des Colonies.

 

Actes criminels à Hadhramout:

 

Le gouverneur d'Hadhramout, Luqman Baras, a expliqué que les forces d'occupation et l'agression pillent les ressources pétrolières et halieutiques et mènent des actes criminels d'arrestations et de viols contre la population de la province.

 

Il a souligné la détérioration des services dans le gouvernorat et la propagation du phénomène des enlèvements, des détentions, des prisons secrètes et de la torture ... et a déclaré: << Les violations et les actes criminels commis dans le gouvernorat d'Hadhramout par les forces d'agression et d'occupation ont dépassé les crimes de l'occupation et du colonialisme britanniques pendant 129 ans >>.

 

Le Gouverneur a ajouté: "Il est honteux pour certains de célébrer les gouvernorats occupés du sud sous les auspices d'un occupant et d'un nouvel usurpateur", soulignant qu'une trahison du sang des martyrs et des militants révolutionnaires dont le sang pur a versé pour le bien de la patrie et sa libération de la crasse de l'occupation et du colonialisme britanniques odieux.

 

L'occupation prend son dernier souffle:

 

Le gouverneur d'Aden, Tariq Salam, a indiqué que l'occupation flagrante que le Yémen doit affronter aujourd'hui dans les gouvernorats du sud occupés exigeait que chacun fasse face aux défis existants, notamment l'agression saoudo-émiratie et l'occupation des gouvernorats du sud et de l'est.

 

"L'occupant aujourd'hui à Aden n'est rien de moins que l'occupant d'hier, mais il a été capable de le contourner et de le surpasser avec criminalité et brutalité", a-t-il déclaré, soulignant l'importance de la participation de toutes les composantes et forces du sud face aux forces d'invasion et d'occupation.

 

Le gouverneur Salam a déclaré qu'aujourd'hui l'occupation est en train de respirer et de réaliser sa fin terrible au Yémen, après six ans d'agression.

 

Il a ajouté: "Il est triste de célébrer aujourd'hui l'anniversaire de la Journée nationale de l'évacuation et de l'indépendance, et une partie de la patrie souillée par les agents de l'ancien colonialisme, des Arabes qui se sont recrutés pour servir les objectifs et les ambitions des pays coloniaux, impérialistes, impérialistes, modernes et capitalistes."

 

Le Yémen est le cimetière des envahisseurs et des colons:

 

Le gouverneur de Lahj, Ahmed Hammoud Jarib, a mis en garde les pays d'occupation saoudo-émirati-américains de l'impatience du peuple yéménite, soulignant que le Yémen dans son nord, sud, est et ouest à travers l'histoire était et est toujours un cimetière pour les envahisseurs et les colonialistes.

 

Il a appelé les pays d'agression à bien comprendre l'histoire du Yémen et à apprendre du colonialiste britannique qui est sorti humilié et piétiné en ce jour il y a 53 ans des gouvernorats du sud après une ère coloniale qui a commencé en 1839 et s'est terminée en 1967.

Le gouverneur a souligné que le nouvel occupant est trop faible pour résister à la colère du peuple yéménite pendant un jour, considérant ce qui se passe dans les gouvernorats du sud en termes de violations des droits de l'homme, de destruction des infrastructures et de pillage des richesses par l'occupant comme indicateurs confirmant la date prochaine de la deuxième liberté et indépendance.

 

Il a souligné que les éruptions de la révolution du 14 octobre et du 30 novembre 1967 ne sont pas éteintes, mais qu'elles se poursuivent contre les risques et ambitions étrangers, et le nouvel occupant sera pire que l'odieux colonialiste britannique.

 

Refus de tutelle externe:

 

Le gouverneur de Mahra al-Qatubi, Ali Hussain, a affirmé que les fils de Mahra et des gouvernorats occupés du sud constitueraient un environnement qui repousserait les forces d'occupation et le nouveau colonialisme, menaçant les forces de l'agression saoudo-émiratie d'un pire sort que le colonialiste britannique.

 

Il a souligné que le 53ème jour de l'indépendance pour le 30 novembre glorieux arrive et que le peuple yéménite mène une bataille fatidique face aux forces de l'arrogance mondiale, qui nécessite de renforcer la cohésion et l'alignement entre toutes les composantes et segments de la société pour repousser les complots étrangers et les contrecarrer.

 

Le gouverneur a considéré, le 30 novembre, un souvenir dont le peuple yéménite s'inspire des étapes de la lutte nationale face à l'empire qui ne couche pas le soleil et des sacrifices qu'il a consentis pour s'émanciper de l'esclavage et du colonialisme, et pour évacuer le dernier soldat britannique d'Aden.

 

Il a appelé les habitants des gouvernorats du sud à une attaque totale populaire pour affronter les envahisseurs et expulser l'occupant émirati-saoudien qui commet les crimes et violations les plus odieux à leur encontre, et pour mettre fin aux pratiques arbitraires des forces d'occupation pour piller les richesses.

 

Novembre est un jour charnière:

 

Le gouverneur de Shabwa, Ahmed Al-Hassan Al-Amir, a considéré le 30 novembre comme un jour charnière dans l'histoire du peuple yéménite et de son histoire politique moderne,  indiquant les implications de la fête de l'indépendance nationale pour le rétablissement de sa souveraineté et de sa liberté de l'emprise de la force coloniale britannique pendant plus de 129 ans avec les mains des combattants libres et révolutionnaires.

 

Il a indiqué que le peuple libre de février a surpassé la force et la tyrannie du colonialiste britannique avec l'arme de la volonté et de la confiance et le droit du peuple à l'indépendance, indiquant que les projets coloniaux de diviser et de fragmenter la nation sont tombés par la volonté du fier peuple yéménite.

 

"Alors que les armes ont vaincu les cuirassés, les avions, les forces britanniques et leurs mercenaires, le soleil de la nouvelle occupation se couchera et tous ses projets tomberont sous la volonté du peuple yéménite inébranlable et patient", a-t-il dit.

 

La bataille pour la libération et l'indépendance:

 

À son tour, le gouverneur d'Abyan, Hussein Zaid bin Yahya, a affirmé que la bataille pour la libération et l'indépendance face aux envahisseurs et occupants des provinces du sud est une véritable bataille d'indépendance qui n'est ébranlée par aucun vent violent venant de l'extérieur.

 

Il a souligné que la bataille de la libération et de l'indépendance jette les bases de l'unité yéménite et prend soin des intérêts de tout le peuple yéménite, de Tihama à Al-Mahrah, décrivant cette bataille comme un séparateur entre le bien et le mal.

 

Le gouverneur a souligné que l'anniversaire du jour de l'indépendance rappelle au peuple du Yémen les sacrifices de la première génération de militants de la révolution du 14 octobre qui avaient le mérite de la lutte pour vaincre l'occupant et le déraciner du sud du pays le 30 novembre 1967.

 

Il a également souligné que ces sacrifices seraient un catalyseur pour que le peuple libre des gouvernorats du sud en général et les citoyens d'Abyan poursuivent la lutte et la lutte armée pour les libérer de la crasse des envahisseurs et des nouveaux occupants.

 

L'opportunisme de l'occupant ne durera pas:

 

Le gouverneur d'Al-Dhalea, Muhammad Al-Haddi, a considéré le 30 novembre comme un jour férié pour la liberté et la libération du colonialisme et de l'esclavage et de leurs vestiges.

 

Il a souligné que l'anniversaire de l'indépendance est un jalon annuel pour les sacrifices consentis par le peuple yéménite pour le bien de la victoire sur les colonialistes, la réalisation de l'indépendance nationale et l'obtention de gains, et avant tout, la réalisation de l'unité yéménite.

 

Le gouverneur  a souligné que le sang des militants et des révolutionnaires qui sont tombés pour se libérer du colonialiste britannique bouillait toujours dans la terre du Sud, et qu'il rejette la tutelle et le colonialisme sous toutes ses formes.

 

Il a souligné que l'opportunisme des pays de l'agression saoudo-émiratie dans les provinces du sud occupées aujourd'hui ne se prolongera pas et que le nouvel occupant fera face à une révolution de colère qui arrachera le sud de son emprise.

 

 

Ahmed Al-Mutawakel


Ressource : Saba

  more of (Enquêtes et reportages)