Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche

Yémen : "le gouvernement soudanais fait du commerce avec la vie de ses soldats"

Yémen : "le gouvernement soudanais fait du commerce avec la vie de ses soldats"

[Dimanche 03 Novembre 2019]

 

 

SANA'A, 03  Nov. (Saba) -  Lors d’une conférence de presse, le porte-parole des forces armées yéménites, Yahya Sarii, s’est penché sur les dommages infligés aux forces soudanaises participant à la guerre au Yémen. « Environ 8000 soldats soudanais ont été tués, blessés ou portés disparus depuis la guerre au Yémen ».

 

« Le régime soudanais fait du commerce avec la vie de ses soldats en les trompant par des slogans et des justifications », a rapporté à Saba le général Sarii qui a précisé :

 

« Au cours de ces derniers mois, 185 mercenaires soudanais ont été tués et des dizaines d’autres blessés. En 2018, le nombre de morts parmi les mercenaires soudanais est passé à 720 tandis que des centaines d’autres étaient blessés ».

 

« Le nombre de victimes parmi les militants soudanais est passé à 459 cette année. Durant l’année dernière et cette année, 1354 soldats soudanais ont été tués. Le nombre des soldats soudanais morts dans le sud du Yémen à Taëz (sud-ouest du Yémen) et sur la côte ouest de ce pays est passé à plus de 2049 jusqu’à ce dernier mois. Dans les années 2015 et 2016, quelque 850 soldats soudanais ont perdu la vie dans la guerre au Yémen », a-t-il poursuivi.

« En tout, plus de 8000 soldats soudanais ont été tués, blessés ou portés disparus. Le nombre total de morts parmi les soldats soudanais s’élève à 4253 », a expliqué le porte-parole des forces armées yéménites avant d’indiquer :

 

« La poursuite de l’implication soudanaise dans l’offensive au Yémen n’a d’autre objectif que de servir la coalition agresseur. Les brigades militaires soudanaises sur les fronts frontaliers sont contrôlées par l’Arabie saoudite et dans le sud par les Émirats arabes unis. 5000 soldats soudanais font partie de ce que l’on appelle la cinquième équipe à al-Khuba à Jizan. Deux mille soldats soudanais sont déployés dans la région de Majaza à Assir et 600 autres à Saqqa ».

 

« Six brigades soudanaises sont présentes sur la rive occidentale. Selon des informations, trois brigades comptant 6000 militaires ont quitté cette région. Un millier de soldats et d’officiers soudanais sont également présents à Aden et à Lahaj. Ils sont déployés à Ras Abbas, à l’aéroport d’Aden et sur la base aérienne al-Anad. Ces militaires ont commis de nombreux crimes et harcèlements sexuels au cours de ces dernières années. L’enrôlement des enfants dans les conflits est l’un des crimes commis par les commandants des mercenaires soudanais », a souligné le général Sarii.

« Les prisonniers soudanais sont bien traités par l’armée yéménite et les comités populaires. La poursuite de la participation du Soudan à la guerre contre le Yémen obligerait l’armée yéménite à les forcer à quitter le pays en prenant des mesures sérieuses », a-t-il fait remarquer.

 

Il a souligné aussi que les forces yéménites avaient le pouvoir de prendre pour cible toute formation militaire avant qu’elle ne mette le pied sur le sol yéménite.

 

Le général Sarii a exhorté le Soudan à sauver la vie du reste de ses forces en les retirant du Yémen : « Les troupes soudanaises présentes au Yémen sont des cibles légitimes de l’armée».


  more of (Enquêtes et reportages)