Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Sanaa: Un stand des employés de la branche de la YPC en soutien à Gaza et un mandat pour le leader de la révolution
[Dimanche 14 Juillet 2024]
L'organisation Intisaf condamne la poursuite des massacres de l'ennemi sioniste dans la bande de Gaza
[Dimanche 14 Juillet 2024]
Les PRC condamnent les crimes d'Al-Mawasi et de Khan Yunis et appellent au soutien du peuple palestinien
[Dimanche 14 Juillet 2024]
Une source gouvernementale condamne les massacres en cours de l'ennemi israélien contre la population de Gaza
[Dimanche 14 Juillet 2024]
Saree : les forces armées poursuivront leur position de soutien aux Palestiniens jusqu'à ce que l'agression cesse et que le siège de Gaza soit levé
[Samedi 13 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
La fermeté de la résistance palestinienne, et la survie sur le terrain ont dissipé les illusions de l'ennemi sioniste.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Aveur sortie exceptionnelle dans la capitale Sanaa et dans les gouvernorats, les yéménites confirme leur détermination à soutenir Gaza, malgré la volonté de tous.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Négociations du Caire… la résistance palestinienne fait preuve d’une « grande flexibilité » et l’ennemi sioniste « tergiverse»
[Vendredi 12 Juillet 2024]
L'escalade économique de l'Arabie Saoudite et de ses mercenaires est une tentative de saper la stabilité dans les provinces libres
[Mercredi 10 Juillet 2024]
Le chef de la révolution définit les caractéristiques de la prochaine phase de changements radicaux dans le gouvernement et les institutions de l'État
[Mardi 09 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
L'avion d'agression américano-britannique a lancé quatre raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Vendredi 28 Juin 2024]
  Enquêtes et reportages
Vice-président de l'Autorité scientifique et technologique : Les premiers projets du Concours Pionnier sont devenus des petites et moyennes entreprises
Vice-président de l'Autorité scientifique et technologique : Les premiers projets du Concours Pionnier sont devenus des petites et moyennes entreprises
Vice-président de l'Autorité scientifique et technologique : Les premiers projets du Concours Pionnier sont devenus des petites et moyennes entreprises
[Mardi, 09 Juillet 2024 10:17:06 +0300]

SANAA Juillet 09. 2024 (Saba) – L'Autorité suprême pour la science, la technologie et l'innovation prépare actuellement son plan exécutif pour l'année 1446 AH et étudie les projets qu'il comprend.



Le vice-président de l'Autorité, Dr Abdulaziz Al-Houri, a expliqué dans une interview à l'agence de presse yéménite (Saba) que le plan comprend de nombreux projets, notamment la mise en œuvre de la semaine scientifique annuelle et des projets liés au système éducatif. , le secteur agricole, l'énergie, la technologie et l'automatisation.



Il a déclaré que la troisième phase du projet de carte de recherche, qui sera mise en œuvre au cours de l’année 1446 AH, comprendra l’évaluation de l’étendue de la réponse du public cible aux priorités de recherche incluses dans les résultats de la carte.



Concernant le Concours National des Pionniers des Projets Créatifs et Innovants, Dr. Al-Houri a confirmé qu'un certain nombre de projets qui ont remporté les premières places du concours au cours des saisons précédentes sont désormais devenus des petites et moyennes entreprises émergentes sur le marché qui fournissent leurs services à la communauté et contribuer à la localisation des industries et à atteindre l’autosuffisance.



Ci-dessous le texte du dialogue :



- Quels sont les activités et projets les plus importants que l'Autorité entend mettre en œuvre ?

Nous préparons actuellement le plan exécutif pour l'année 1446 AH, et l'équipe de l'Autorité a parcouru un long chemin dans ce domaine. Elle devrait achever la préparation et les études des projets qu'elle inclura dans les prochains jours. sera soumis aux secteurs concernés pour approbation finale et approbation dans le cadre de la matrice exécutive du plan général de l'État pour l'année 1446 AH.

Nous avons de nombreux projets de recherche sur lesquels des études initiales et préliminaires sont en cours de préparation pour mettre en œuvre la première phase de ceux-ci au cours de l'année 1446 de l'hégire. Parmi les projets futurs les plus importants figurent le projet de la Semaine de la science et l'Olympiade nationale de la science et de la technologie, qui se déroulera. mis en œuvre en partenariat avec les trois ministères de l'Éducation. Le plan contient également des projets liés au secteur agricole et à ses filiales et des projets liés à l'énergie et d'autres liés aux aspects de la technologie et de l'automatisation.



- Qu'est-ce qui a été accompli dans le cadre du projet Semaine Scientifique ?

Le projet de la Semaine Scientifique est l’un des projets importants dont l’Autorité a mis en œuvre la première phase en l’an 1445 AH, et dont la deuxième phase sera mise en œuvre dans le cadre du plan de cette année.

Le concept initial de cette semaine a été préparé sur la base des résultats d'un certain nombre d'ateliers organisés au cours de la première phase avec la participation des autorités compétentes, notamment les trois ministères de l'Éducation et leurs institutions affiliées (universités - collèges - instituts - écoles), en plus de l'implication des autorités militaires et économiques dans ce grand événement national.



-Quel est le but de ce projet ?

Il s'agit d'une manifestation scientifique annuelle (un ensemble d'événements) organisée pendant une semaine entière dans le but de relier l'éducation aux priorités de développement et aux besoins de la société, ainsi que d'orienter la recherche scientifique et la production de connaissances vers les besoins et les priorités de développement dans divers domaines. combler le fossé entre la recherche théorique et la réalité pratique, soutenir la publication scientifique dans les domaines prioritaires et discuter des difficultés et des défis auxquels est confronté le système éducatif en général, et élaborer des propositions de solutions à ceux-ci, et l'Autorité cherche à en faire un événement mis en œuvre chaque année.

Les activités porteront sur les thèmes du développement de l'éducation, des brevets, de la créativité et de l'innovation, de la propriété intellectuelle et des droits et procédures associés, de la localisation des industries, du rythme de l'accélération scientifique et technologique et de l'orientation de la recherche vers les exigences et les besoins du développement économique et social. dans le pays.



- La date de lancement de ce projet a-t-elle été fixée et que comprendra-t-il ?

Bien entendu, il a été convenu de lancer la Semaine Scientifique au début du deuxième mois de l'année Hijri 1446, et elle débutera en même temps dans diverses institutions, car elle témoignera d'un mouvement continu dans diverses activités scientifiques d'une manière qui contribue à déplacer les eaux stagnantes et à créer un grand élan dans les domaines de l'éducation, et des expositions scientifiques, des séminaires et des conférences accueilleront des invités de l'extérieur du pays pour faire la lumière sur des sujets liés aux domaines de la science, de la technologie et de l'innovation. le rôle des médias sera important et influent.

- Qu'est-ce qui a été réalisé concernant la carte de recherche ?

Quant à la carte de la recherche, la Commission a fait de grands efforts pour atteindre ce qu'elle a atteint et la produire sous la forme que nous voyons aujourd'hui. Il existe des directives présidentielles pour la mettre en œuvre et adhérer à ce qui y est indiqué comme une carte de la recherche en cours. effectuée en République du Yémen dans les secteurs dans lesquels elle était contenue.

Lors de la mise en œuvre du projet, l'Autorité a souhaité disposer d'une plateforme et d'une application électroniques qui permettent à tout chercheur qui constate qu'il y a des sujets qui ont été négligés sur la carte, de les suggérer par correspondance. Nous disposons d'une équipe d'assistance technique qui les reçoit. correspondance et suggestions 24 heures sur 24 et les soumet au responsable concerné par le projet. Ces propositions sont étudiées, et toutes les priorités de recherche qui ne sont pas mentionnées dans la carte et qui sont prioritaires et répondent aux critères seront incluses et incluses dans la recherche. carte qui sera incluse dans la prochaine édition et ajoutée directement au site Web.



- Peut-on dire que la carte de recherche incluait tous les titres et priorités ?

Ce que nous avons fait est un effort humain et n'atteint pas le degré de perfection, mais nous pouvons dire que la carte des priorités qui a été dressée sert de base sur laquelle s'appuyer et procéder, et toutes les priorités de recherche qui ne sont pas mentionnées qui y sont suggérés par les chercheurs et les parties intéressées où qu'ils se trouvent, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. Il sera étudié et ce qui peut en être absorbé, conformément aux normes et conditions qui ont été établies et préparées dans la carte, et ses priorités de recherche seront préparées en conséquence.

L'équipe de la Commission reçoit toutes les propositions sur ce sujet, et nous ne prétendons pas que la carte de recherche est parfaite ni que nous sommes parvenus à l'achèvement d'une carte qui intègre tous les titres et priorités dans tous les secteurs couverts par la carte de recherche de la République du Yémen. .



- Quelle est l’ampleur de la réaction du public cible aux résultats de la carte de recherche ?

Nous sommes dans le contexte de l'évaluation de l'étendue de la réponse du public cible aux résultats de la carte au cours de la troisième phase de l'année 1446 AH, où nous travaillerons pour compléter la carte sur la base du fait que nous avons un objectif spécifique pour ce projet, et parmi les objectifs est de connaître et d'évaluer ce qui a été mis en œuvre, de comprendre les priorités de recherche et de les évaluer en fonction de la recherche mise en œuvre dans les instituts de recherche du pays.

En effet, toutes les institutions et parties concernées s'engagent sur ce qui est indiqué dans la carte de recherche, et nous espérons qu'au cours de la troisième phase, les recherches et les projets mis en œuvre seront évalués et inclus parmi les priorités de la carte de recherche, que ce soit projets de recherche ou de fin d'études pour les étudiants de licence ou dans les établissements affiliés à l'enseignement supérieur ou pour les étudiants des instituts affiliés et des collèges communautaires pour les établissements d'enseignement technique et de formation professionnelle, ainsi que les recherches menées dans le cadre des études de maîtrise et de doctorat, les recherches de promotion et les recherches publiées. dans des revues scientifiques à comité de lecture.

Tous ces éléments seront inclus dans les indicateurs qui évalueront le degré d'engagement envers la carte de recherche et détermineront le nombre de recherches et de projets qui ont été mis en œuvre en fonction des priorités et dans n'importe quel domaine, ainsi que les institutions qui les ont mis en œuvre. Le processus d'évaluation se poursuivra dans l'espoir qu'il y aura une tendance collective dans les différents établissements d'enseignement vers ce qui a été indiqué dans la carte de recherche, sur laquelle travaillent de nombreux pays dans le monde, cette carte sera également prête pour le processus de continu. mise à jour et développement.

Nous visons à ce que toutes les recherches en cours ou qui le seront dans les périodes à venir soient liées aux priorités de développement et répondent à un problème réel, et nous avons essayé de relier les institutions d'enseignement et de recherche d'une part et les services , les institutions productives et industrielles, d'autre part, dans le but d'unifier les efforts et la coopération entre ces parties pour ce qui est au service et dans l'intérêt du pays.



- Peut-on dire que d’ici 2030 toutes les priorités de recherche auront été mises en œuvre ?

Les priorités mentionnées dans la carte sont nombreuses et une priorité peut se diviser en plusieurs domaines de recherche. Par conséquent, nous ne pouvons pas dire que d'ici la fin de l'année 2030, nous aurons absorbé toutes les priorités, car il est certain qu'il existe des priorités. parmi lesquels de nouveaux domaines se ramifieront, par exemple dans le domaine des technologies de l'information, il y a la recherche sur l'intelligence artificielle et le contrôle, ainsi que la recherche sur l'énergie. Ce sont autant de tendances modernes pour tous les pays du monde, et de nouveaux titres de recherche peuvent en découler. les priorités dans ces domaines ou dans d’autres qui pourraient se poursuivre au-delà de 2030, car il s’agit d’une tendance moderne qui intéresse tous les pays du monde.



- L'Autorité a-t-elle atteint son objectif d'organiser le concours annuel des pionniers de projets créatifs ?

Certes, dans les projets qui sont soumis à l'Autorité, on constate une évolution qualitative d'année en année. Nous ne disons pas que tous les projets qui ont participé au concours au cours des six dernières années ont vu le jour, mais il y a un groupe. de projets, notamment ceux qui ont obtenu les premières places du concours au fil des saisons, certains d'entre eux sont désormais devenus des startups présentes sur les marchés et offrant leurs services à la communauté.

Nous travaillons sur ce sujet depuis la troisième saison car notre vision est que les projets ne s'arrêtent pas avec la fin du concours, mais que le travail sur eux se poursuit. On peut dire que c'est le résultat de l'expérience accumulée et de la diffusion. de sensibilisation de la société aux projets créatifs et innovants, en particulier parmi les personnes instruites et celles associées aux aspects appliqués et industriels, il y a une très grande tendance vers... L'expansion de ces projets, et nous voyons un développement d'année en année dans cet aspect, qui peut être considéré comme l'un des indicateurs par lesquels nous évaluons l'impact qu'a ajouté le concours et ce qu'il a apporté et ses répercussions positives sur la société en général et sur le groupe cible en particulier.
Sanaa - Saba : Interview d'Abdul Wadud Al-Ghaili
traduit par
A.A.A.

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Dimanche 14 Juillet 2024 11:25:19 +0300