Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Une visite de l'Aïd et un convoi du district de Bani Matar vers les personnes stationnées sur le front d'Asir
[Mercredi 19 Juin 2024]
L'avion d'agression américano-britannique a lancé trois raids sur Hodeidah
[Mercredi 19 Juin 2024]
Les dirigeants du gouvernorat de Sanaa inspectent les conditions des forces stationnées sur le front de la côte ouest
[Mercredi 19 Juin 2024]
Les dirigeants du gouvernorat de Dhamar visitent les stationnés à Taiz
[Mercredi 19 Juin 2024]
Une équipe de Bani Hushaysh visite les forces stationnées sur les fronts de Jadafir et de Maraziq à Jawf
[Mercredi 19 Juin 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Le génocide continue... l'ennemi sioniste continue ses crimes contre les civils à Gaza
[Mardi 18 Juin 2024]
Les activités d’espionnage américano-sionistes ont empêché le Yémen de posséder des capacités militaires au cours des étapes précédentes.
[Mardi 18 Juin 2024]
La résistance palestinienne est sur le point de remporter une victoire majeure sur l'ennemi sioniste
[Lundi 17 Juin 2024]
En intensifiant ses opérations, la résistance libanaise met pratiquement fin à la dissuasion sioniste
[Lundi 17 Juin 2024]
Le parti pris aveugle de l'Amérique à l'égard de l'entité usurpatrice menace de faire en sorte que la résolution du Conseil de sécurité ne soit que de l'encre sur du papier.
[Vendredi 14 Juin 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Club des prisonniers en Palestine: Libération de (30) prisonniers des prisons de (Negev) et (Ofer)
[Vendredi 14 Juin 2024]
L'agression américano-britannique lance des raids sur la région d'Al-Tuhayta et d'Al-Jabbana à Hodeidah
[Mercredi 12 Juin 2024]
Russie : les récents événements sur la scène internationale ont fait tomber les masques de l’Occident
[Mardi 11 Juin 2024]
Un officier sioniste de l'unité Al-Yamam a été tué lors de l'opération sanglante visant à récupérer les prisonniers
[Dimanche 09 Juin 2024]
L'agression américano-britannique lance cinq raids sur Hodeida
[Vendredi 07 Juin 2024]
  Enquêtes et reportages
La bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa »… L’ennemi sioniste ne se lasse jamais des défaites
La bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa »… L’ennemi sioniste ne se lasse jamais des défaites
La bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa »… L’ennemi sioniste ne se lasse jamais des défaites
[17/Mai/2024]

SANAA Mai 17. 2024 (Saba) – Alors que la bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa » entre dans son huitième mois, il semble que l’ennemi sioniste ne se lasse pas des défaites successives, alors que son armée a repris les combats dans les zones du nord de la bande de Gaza, avec un grand nombre de ses soldats. être tué et blessé, après que l'ennemi ait affirmé que « c'était terminé » « Nettoyez-le ».

Parce que la bataille du « déluge d’Al-Aqsa » a marqué le début d’une nouvelle phase du conflit avec l’entité usurpatrice et ses armes sionistes qui la protègent, la soutiennent, la soutiennent et participent à ses crimes, cette bataille a constitué un événement important. et un tournant historique sans précédent dans l'histoire de la question centrale de la nation et de l'oppression du peuple palestinien, qui a été abandonné et même conspiré contre certains systèmes d'imprimerie arabes.

Bien que les inondations à Gaza aient ouvert de nouveaux fronts dans le conflit avec l'ennemi brutal, depuis le sud du Liban jusqu'à la Syrie et l'Irak jusqu'au Yémen, sur tous ces fronts, le pays subit défaite après défaite et subit de lourdes pertes au-delà de l'imagination, et le L'ennemi sioniste est confronté à un dilemme réel et majeur. Et ces armes qui ont pris l'initiative avec tout ce qu'elles avaient pour soutenir cette entité usurpatrice, exclue et détestée, car elle n'avait jamais connu une situation comme celle-ci, qui l'entourait de défaites, de pertes, et des pressions de toutes parts tout au long de son histoire.

Dans ce contexte, le général de réserve de l'armée ennemie sioniste, Isaac Brik, a confirmé hier soir que ce qui se passe actuellement à Gaza est une « guerre d'usure »... avertissant que sa prolongation conduirait à l'effondrement de l'armée. l’armée et l’économie de l’entité ennemie sioniste.

Dans une interview accordée à la chaîne sioniste 13, Brik a indiqué que « l'armée d'occupation a besoin d'être restaurée immédiatement », affirmant : Il est nécessaire d'augmenter le nombre de forces terrestres qui y sont présentes.

Brik a reconnu l'incapacité de l'armée ennemie sioniste à vaincre le mouvement Hamas à Gaza, soulignant que la bande de Gaza « représente une arène sur six » et que la guerre contre elle « n'inclut pas le lancement quotidien de milliers de missiles - comme c'est le cas aujourd'hui ». C’est le cas dans les scénarios de guerre dans d’autres arènes, comme au Liban et en Iran. »

Plus tôt jeudi, le député sioniste de la Knesset, Amit Levy, a confirmé dans une interview à la chaîne sioniste 14, que « les 24 brigades du Hamas sont présentes à Gaza, de sorte qu'aucune d'entre elles n'a été détruite ». En plus de la fermeté du Hamas, le mouvement du Jihad islamique existe toujours, et « ils nous ont menti en disant qu'il avait été éliminé ».

Pendant ce temps, le major général de réserve de « l’armée » de l’ennemi sioniste, Isaac Brik (ancien commissaire aux plaintes des soldats), a vu que les cinq commandants du cabinet de guerre conduisaient « Israël » vers un désastre comme il n’en avait jamais vu auparavant. ... soulignant qu'il n'y avait qu'une seule issue pour sortir de l'impasse, c'était d'arrêter... la guerre.

Reuters a rapporté que ces déclarations interviennent dans un contexte de doutes croissants quant à la réalisation des objectifs de la guerre sioniste en cours contre Gaza, avec le retour des forces ennemies sur les anciens champs de bataille de la bande.

Malgré les efforts déployés dès le début par l'Occident et l'Amérique pour réduire l'état de pression qui l'entourait depuis le 7 octobre de l'année dernière, ils n'y sont pas parvenus, tant sur le plan militaire que psychologique. La défaite morale et ses conséquences ne peuvent être décrites. L'agression de l'entité sioniste contre le Liban en 2006 a pris fin et la légende de son armée invincible dans cette guerre dans laquelle la victoire du Hezbollah était légendaire et épique et l'image de l'entité usurpatrice a été brisée. manière sans précédent.

Ensuite, l’entité ennemie sioniste a mené des guerres d’agression intermittentes contre les factions de la résistance palestinienne, qu’elle n’a pas pu soutenir et poursuivre, et a donc eu recours à la médiation pour mettre fin à la confrontation. Quant au « déluge d’Al-Aqsa », il a reçu un coup fatal. cela lui a fait perdre l’équilibre et il s’est précipité, avec l’encouragement, le soutien et l’assistance des États-Unis, pour commettre des meurtres de masse et une guerre génocidaire contre la population et les civils de Gaza.

Quant aux terrains de confrontation avec les factions de la résistance palestinienne, les défaites sont presque quotidiennes, et c'est également le cas au sud du Liban dans la confrontation avec le Hezbollah. Comme l'a dit l'un des responsables de l'entité usurpatrice, c'est une humiliation. à laquelle est soumise l'armée de l'ennemi sioniste. Quant au front du Yémen, l'ennemi l'a souvent crié à haute voix sur ce front, et la présence américaine et britannique et sa mobilisation d'alliances ne lui ont pas profité. L’alliance, le « Gardien de la prospérité », a disparu, et les Américains ont été laissés seuls, et les Britanniques se sont impliqués avec lui, et ils se trouvent dans une position peu enviable.

Quiconque contemple et examine les déclarations et les intimidations émises par l'Amérique, la Grande-Bretagne et certains pays qui constituent les bras du sionisme dans la région, se rend compte de l'ampleur des défaites qu'ils subissent et de l'étendue de la terreur qui les saisit, ce qui a conduit à ce résultat. confusion et la tentative d'atténuer ces pressions par des actes criminels distincts.

L'agression sioniste américaine contre la bande de Gaza se poursuit pour le 224ème jour, alors que les dernières heures ont été marquées par de violents combats dans le camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, au cours desquels les brigades de résistance ont pu infliger des pertes humaines et matérielles aux soldats ennemis.

Les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du Mouvement de résistance islamique Hamas, ont annoncé que leurs combattants, ainsi que les Brigades Al-Quds, la branche militaire du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, se sont affrontés avec une force sioniste spéciale. dans le camp de Jabalia, tuant et blessant ses membres. Les brigades ont également pris pour cible quatre bulldozers militaires D-9 et un char Merkava avec des obus "Al-Yassin 105", à l'est du camp de Jabalia.

Cela survient alors que les massacres de l'armée ennemie sioniste se poursuivent, puisqu'elle a commis quatre massacres contre des familles dans la bande de Gaza, dont 31 martyrs et 56 blessés dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures, selon le ministère de la Santé de Gaza... le bilan de l'agression à 35.303 martyrs et 79.261 blessés depuis le 7 octobre dernier.

D'autre part, la Cour internationale de Justice, dont le siège est à La Haye, a entamé une session de deux jours pour examiner une demande présentée par l'Afrique du Sud visant à prendre des mesures supplémentaires concernant l'attaque sioniste contre Rafah, au sud de la bande de Gaza.

La délégation sud-africaine a déclaré dans un communiqué : « Israël est un régime d’apartheid qui commet un génocide à Gaza, et l’impunité lui a permis de commettre ce génocide contre les Palestiniens ».

Le vice-secrétaire d'État américain Kurt Campbell a révélé lors d'un sommet de la jeunesse de l'OTAN à Miami que l'administration du président Joe Biden ne croyait pas qu'« Israël » obtiendrait une « victoire complète » sur le mouvement Hamas dans la bande de Gaza.

Campbell a déclaré : « D'une certaine manière, nous avons du mal à définir ce qu'est la théorie de la victoire... et parfois, lorsque nous écoutons attentivement les dirigeants sionistes, ils parlent souvent de l'idée d'une victoire éclatante sur le champ de bataille, d'une victoire complète. »

Il a ajouté : "Je ne pense pas que nous considérions cela comme probable ou possible. C'est très similaire aux situations dans lesquelles nous nous sommes retrouvés après les événements du 11 septembre, où l'insurrection se poursuit après le transfert de la population civile et de nombreux violence."

La chaîne américaine CNN a quant à elle cité les propos du secrétaire d’État adjoint américain : « Nous luttons avec « Israël » sur la nature de la victoire à Gaza. Nous ne croyons pas que la victoire complète qu’« Israël » cherche à obtenir soit probable ou possible. .»

Les observateurs estiment que ce commentaire est considéré comme la première véritable reconnaissance américaine que la stratégie militaire sioniste actuelle n’atteindra pas le résultat escompté.

Les déclarations de Campbell interviennent au moment où Washington a mis en garde "Tel Aviv" contre une attaque militaire majeure contre Rafah, la ville située à l'extrême sud de la bande de Gaza, où plus d'un million de personnes ont été déplacées du nord de la bande à cause des attaques israéliennes. se mettent à l'abri.

Les journaux internationaux se sont également concentrés sur les répercussions de la guerre sioniste en cours dans la bande de Gaza et sur l'échec de Tel Aviv à atteindre ses objectifs déclarés malgré l'entrée dans le huitième mois, en plus de la possibilité qu'une autre guerre éclate à la lumière de la menace de l'Iran de répondre à tout bombardement sioniste qui affecte ses intérêts.

L'ancien ministre sioniste de la Justice, Haim Ramon, avait précédemment reconnu que la guerre lancée par le gouvernement de Benjamin Netanyahu contre la bande de Gaza s'était soldée par une défaite stratégique pour l'entité sioniste.

Non loin des déclarations de Ramon, le site Internet sioniste Walla a cité l'ancien chef d'état-major adjoint du sionisme, Yair Golan, disant : « Nous sommes coincés à Gaza sans véritables objectifs ni stratégie de sortie... Netanyahu est le pire dirigeant de l'histoire d'Israël, et représente une menace pour notre existence… Les objectifs de renverser le pouvoir du Hamas et de rapatrier les personnes kidnappées étaient irréalistes dès le début.

Il convient de mentionner que la bataille bénie du « déluge d’Al-Aqsa » a ramené la question palestinienne sur le devant de la scène mondiale, en conjonction avec un réveil africain et mondial, et qu’une fin dure, sombre et sombre s’est produite au stade actuel pour l'avenir de l'entité sioniste ennemie, alors que la plupart des forces suivantes, et même les théoriciens, se sont mis d'accord sur les affaires politiques et militaires au sein de l'entité sioniste. L'entité ennemie est sur le point de disparaître du projet sioniste, qui a montré de nombreux signes d'affaissement et vieillir par étapes existentielles.

Sanaa - Saba : Merzah Al-Asal
traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mercredi 19 Juin 2024 16:49:48 +0300