Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Le ministre de l'Intérieur adresse un message de félicitations au chef de la révolution et au président à l'occasion du 34e anniversaire du Yémen
[Mercredi 22 Mai 2024]
Le ministère de l'Administration locale conclut un atelier de formation
[Mercredi 22 Mai 2024]
Discuter des mécanismes pour renforcer les mesures de boycott
[Mercredi 22 Mai 2024]
Marche pour les étudiants de l'école d'été à Jawf
[Mercredi 22 Mai 2024]
Conclusion du cours de formation pour les diplômés du Collège d'Agriculture
[Mercredi 22 Mai 2024]
 
    Enquêtes et reportages
Capitale Sanaa: une dynamique généralisée et une demande sans précédent pour les cours d'été
[Mercredi 22 Mai 2024]
Le monde est témoin de la plus grande guerre de désinformation et de falsification concernant l’agression sioniste en cours contre Gaza.
[Mardi 21 Mai 2024]
Le quai flottant... fait partie d'un plan sioniste-américain visant à déplacer les Palestiniens hors de la bande de Gaza: rapport
[Mardi 21 Mai 2024]
L'Iran perd un dirigeant qui a toujours porté les préoccupations de son peuple et les problèmes de la nation et de la région.
[Lundi 20 Mai 2024]
L'Autorité des Femmes à Hajjah... activités pour les étudiants des cours d'été
[Lundi 20 Mai 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
L'avion d'agression américano-britannique a lancé cinq raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Jeudi 02 Mai 2024]
Un avion de combat d'agression américano-britannique a lancé une frappe aérienne sur Ras Issa à Hodeida
[Mardi 30 Avril 2024]
Saada: Les forces ennemies saoudiennes ciblent une maison citoyenne dans le district de Baqim
[Dimanche 28 Avril 2024]
Martyre de 3 femmes et 2 filles lors d'une attaque de drone par les mercenaires de l'agression à Taiz
[Samedi 27 Avril 2024]
Un enfant a été tué lorsqu'une bombe laissée par l'agression a explosé dans le district de Sarwah à Ma'rib
[Samedi 20 Avril 2024]
  Internationale
Médias occidentaux : indépendance, neutralité et éthique professionnelle « des slogans qui échouent au premier test »
Médias occidentaux : indépendance, neutralité et éthique professionnelle « des slogans qui échouent au premier test »
Médias occidentaux : indépendance, neutralité et éthique professionnelle « des slogans qui échouent au premier test »
[21/Avril/2024]

SANAA Avril 21. 2024 (Saba) – À la lumière de la multiplication des positions occidentales clairement et explicitement biaisées en faveur de l’entité ennemie sioniste, les médias occidentaux adoptent également une position biaisée en faveur de l’entité usurpatrice, provoquant la diffusion d’informations trompeuses et adoptant le récit sioniste dans leurs discours. l'agression contre la bande de Gaza, qui dure près de 200 jours.

Depuis le 7 octobre dernier, les faits et les faits sont de plus en plus révélateurs des conditions catastrophiques à Gaza, de ses répercussions tragiques sur la population de la bande et de ses vastes répercussions géopolitiques sur la région et au-delà.

Cependant, les médias occidentaux ne s’en soucient pas et jouent un rôle abusif. En plus de déformer le contexte de la tragédie qui se déroule, les informations trompeuses publiées par les médias occidentaux, enracinées dans des récits non documentés, contradictoires ou faux, ont un véritable caractère humanitaire, répercussions sur le terrain.

Les médias occidentaux les plus répandus dans le monde adoptent un certain cadrage homogène des événements depuis le 7 octobre. Ces médias qualifient encore catégoriquement le « déluge d’Al-Aqsa » du 7 octobre d’« opération terroriste ». génocide commis par l'ennemi sioniste contre les Palestiniens de la bande de Gaza, dont l'écrasante majorité sont des femmes et des enfants - comme une mesure qui s'inscrit dans le cadre de « l'auto-défense ».

Les médias occidentaux choisissent une sélectivité excessive dans les reportages et les invités dans ces interviews médiatiques, et de nombreux animateurs de chaînes ou de stations de radio insistent pour que les invités arabes dans leurs interviews condamnent le Hamas, tandis que l'animateur ne demande pas à l'autre invité de condamner. les massacres et le génocide résultant de l'agression sioniste, à l'instar de l'ambassadeur palestinien de Grande-Bretagne, Hossam Zomlot.

Dans ce contexte, la description sioniste de la crise est adoptée par les médias occidentaux comme une « guerre », créant une fausse égalité entre la partie occupant son pays et la partie occupée, surtout compte tenu du déséquilibre incroyablement flagrant entre les ressources et les capacités militaires du Hamas. et l’entité ennemie sioniste.

La persistance d’une telle présentation biaisée façonne le discours public sur la crise comme une attaque terroriste qui a provoqué une réponse légitime, accordant ainsi une légitimité à l’agression sioniste asymétrique contre 2,3 millions de Palestiniens à Gaza.

Les médias occidentaux sont biaisés dans leur présentation, avec une sélectivité totale, de l’entité ennemie sioniste lorsqu’ils présentent un sujet ou une question.

Les médias occidentaux négligent constamment de replacer l’opération lancée par le Hamas le 7 octobre dans un contexte adéquat. Lorsqu’ils la décrivent comme une « attaque non provoquée », ils ont négligé 75 ans d’occupation sioniste de la Palestine et 56 ans d’occupation sioniste de la Palestine. l'occupation militaire et les souffrances des Palestiniens sous le régime sioniste.

Cela signifie que l’opinion publique occidentale, dont la plupart ont une connaissance limitée de ce contexte historique, ne dispose pas du contexte nécessaire pour comprendre la situation actuelle.

Les événements récents, tels que les raids, les arrestations et les atrocités contre les Palestiniens en Cisjordanie et les provocations perpétrées par des soldats ennemis et des troupeaux de colons sionistes à proximité de la mosquée Al-Aqsa, sont ignorés en ce qui concerne Gaza et le Hamas.

Il est regrettable que ce modèle récurrent de cadrage et de classification soit courant dans divers médias occidentaux, du centriste CNN à la droite Fox News.

Ce processus de décontextualisation, associé à des modèles de couverture médiatique biaisés et unilatéraux, a conduit certains journalistes occidentaux à s’opposer à la manière dont leurs médias gèrent cette crise.

Un certain nombre de journalistes britanniques, canadiens et américains ont écrit des lettres ouvertes exigeant que cette injustice soit inversée, ont protesté ou même démissionné de leur emploi pour exprimer leur mécontentement face à la couverture médiatique.

Dans le même contexte, environ 1 500 journalistes travaillant pour des dizaines d’agences de presse américaines ont signé une lettre ouverte dans laquelle ils protestaient contre la couverture médiatique occidentale et sa gestion des atrocités et des massacres commis par l’ennemi sioniste contre les Palestiniens depuis le 7 octobre.

Dans leur lettre, les journalistes ont condamné les assassinats ciblés de journalistes à Gaza, ont critiqué le parti pris des médias occidentaux et ont écrit que les rédactions « portent le fardeau de la rhétorique déshumanisante qui a justifié le nettoyage ethnique des Palestiniens, le fardeau de saper les droits des Palestiniens, des Arabes et des Palestiniens ». et les opinions et points de vue islamiques, et le fardeau de l’exportation d’un langage incendiaire qui perpétue l’anti-islamisme et les métaphores.

Les journalistes australiens ont également rédigé un forum ouvert dans lequel ils ont exhorté les rédactions australiennes à prendre huit mesures pour améliorer leur couverture médiatique, notamment : « S'en tenir à la vérité plutôt qu'à une fausse neutralité. » Ils les ont également appelés à faire preuve d'au moins le même degré de professionnalisme. » le scepticisme qu'ils appliquent aux sources du Hamas, au lieu de donner la préférence et la confiance aux sources du gouvernement d'occupation et de l'armée d'occupation sans les vérifier, ce qui permet à leur récit de contrôler la couverture médiatique.

En ce qui concerne les sites de réseaux sociaux, les plateformes de médias sociaux représentent d’importantes fenêtres pour une couverture alternative et permettent au monde entier d’être témoin des souffrances quotidiennes du peuple palestinien, ce qui n’était pas possible dans les médias occidentaux traditionnels.

Cela a contribué à déclencher une colère intense, notamment des manifestations massives de soutien aux Palestiniens dans le monde entier.

Mais d’un autre côté, cela a également contribué à diffuser de nombreuses allégations sans fondement et mensonges non documentés adoptés par les médias occidentaux traditionnels.

Le parti pris est représenté par l’adoption du récit sioniste et par l’adoption des affirmations des responsables ennemis sionistes de Gaza et de sa population, et la destruction systématique dont elle est soumise est considérée comme une simple « légitime défense israélienne ».

Ici, la question s’impose : pourquoi les médias occidentaux ferment-ils les yeux sur les crimes de l’ennemi sioniste à Gaza et dans d’autres villes de Palestine ? Pourquoi met-il la personne assassinée à l’image du meurtrier, et le tueur à l’image de la victime ? Quelles sont les raisons du double standard parmi les médias et les institutions journalistiques bien établies, qui ont toujours parlé d'indépendance, d'impartialité et d'éthique professionnelle ?!!

Sanaa - Saba : Abdulaziz Al-Hazi
traduit par


A.A.A.



resource : Saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Internationale)
Mis a jour le: Mercredi 22 Mai 2024 17:38:14 +0300