Agence de Presse Yéménite (SABA)
 Page principale   Chef de la révolution   le président   Locales   Internationale   L‘agression Américain saoudienne   Economie   Le Développement et les initiatives  
فارسي | Español | Deutsch | English | عـربي | RSS Feed
Recherche | Recherche avancé
 
    Locales
Sanaa.. Une réunion discute des questions liées au travail du secteur des installations touristiques
[Lundi 15 Juillet 2024]
Hodeidah: Discuter des besoins de services des districts de Salif et Kamran
[Lundi 15 Juillet 2024]
Conclusion du tournoi de football « Éducation et Jihad » dans le district d'Al-Zaidiyah à Hodeidah
[Lundi 15 Juillet 2024]
Discussion du rapport de réalisation technique de la Cellule Exécutive des Routes à Saada
[Lundi 15 Juillet 2024]
Veillées dans la ville de Dhamar en solidarité avec le peuple palestinien
[Lundi 15 Juillet 2024]
 
    Enquêtes et reportages
L'ennemi sioniste continue ses massacres barbares... et la résistance répond par des opérations qualitatives
[Lundi 15 Juillet 2024]
La fermeté de la résistance palestinienne, et la survie sur le terrain ont dissipé les illusions de l'ennemi sioniste.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Aveur sortie exceptionnelle dans la capitale Sanaa et dans les gouvernorats, les yéménites confirme leur détermination à soutenir Gaza, malgré la volonté de tous.
[Samedi 13 Juillet 2024]
Négociations du Caire… la résistance palestinienne fait preuve d’une « grande flexibilité » et l’ennemi sioniste « tergiverse»
[Vendredi 12 Juillet 2024]
L'escalade économique de l'Arabie Saoudite et de ses mercenaires est une tentative de saper la stabilité dans les provinces libres
[Mercredi 10 Juillet 2024]
 
    L‘agression Américain saoudienne
Le Grand Mufti de Palestine condamne le toit ennemi dans la cour de la mosquée Ibrahimi
[Vendredi 12 Juillet 2024]
Le PM français compte remettre sa démission au président Macron
[Lundi 08 Juillet 2024]
La réponse de la résistance libanaise à l'assassinat d'"Abou Nimah"... un message clair à l'ennemi sur sa capacité à renvoyer le coup à deux reprises
[Vendredi 05 Juillet 2024]
L'agression américano-britannique a lancé deux raids sur la région de Buhais dans le Midi, Hajjah
[Jeudi 04 Juillet 2024]
L'avion d'agression américano-britannique a lancé quatre raids sur l'aéroport de Hodeidah
[Vendredi 28 Juin 2024]
  Locales
Organisation Intisaf : Les femmes et les enfants victimes d'agressions US-saoudienne dépassent les 13 000 morts et blessés
Organisation Intisaf : Les femmes et les enfants victimes d'agressions US-saoudienne dépassent les 13 000 morts et blessés
Organisation Intisaf : Les femmes et les enfants victimes d'agressions US-saoudienne dépassent les 13 000 morts et blessés
[Samedi, 10 Juin 2023 10:12:32 +0300]

SANAA Juin 10. 2023 (Saba) - L'organisation Intisaf pour les droits des femmes et des enfants a rapporté ce samedi que le nombre d'enfants et de femmes victimes de l'agression américano-saoudienne dépassait 13 641 morts et blessés à la fin mai 2023.



L'organisation a déclaré dans un rapport sur les violations de la coalition d'agression contre les enfants et les femmes yéménites pendant trois mille jours, dont une copie a été reçue par l'agence de presse yéménite (Saba), que le nombre de morts s'élevait à six mille trois cent cinquante-sept, dont deux mille et 454 femmes et trois mille 903 enfants.



Alors que le nombre de blessés atteint 7 284, dont 2 979 femmes et 4 305 enfants.



La déclaration indique que les taux de violence sexiste chez les enfants sont en constante augmentation, puisqu'ils ont augmenté de 63% par rapport à avant l'agression, tandis que les crimes de viol commis par les forces d'agression dans la région de la côte ouest s'élèvent à 712 crimes, dont 140 viols de femmes et 92 viols d'enfants, tandis que les crimes d'enlèvements s'élevaient à 430, un crime, dont 65 enlèvements de femmes et 150 enlèvements d'enfants, alors que 452 viols ont été signalés dans le gouvernorat d'Aden.



La déclaration a souligné les violations du régime saoudien, qui a arrêté et torturé un certain nombre de femmes yéménites, dont les dernières en date étaient Marwa Al-Sabri et Fekra Al-Dhabiani.



Il a souligné que le nombre de personnes touchées par les restes de l'agression est passé à huit mille 122 victimes civiles, dont 182 enfants qui ont été tués ou blessés à la suite des bombes à fragmentation et des restes de l'agression depuis le début de l'année. jusqu'à fin mai 2023.



S'agissant de l'éducation, il a indiqué que le nombre d'établissements scolaires complètement et partiellement détruits utilisés pour abriter les déplacés et insalubres du fait de l'agression s'élève à trois mille 768 établissements, dont environ 435 écoles ont été complètement détruites à 11,5%, et environ 1578 écoles partiellement endommagées de 42%, tandis que le nombre d'écoles qui ont été détruites a atteint Les centres d'hébergement pour les personnes déplacées ont utilisé environ 999 écoles, soit 26,5%, en plus de fermer environ 756 écoles à travers le Yémen, soit 20%.



Le communiqué indique que plus de six millions d'étudiants et d'étudiantes souffrent de l'effondrement du système éducatif à la suite de l'agression et du siège, tandis que 196 000 et 197 enseignants et enseignantes n'ont pas reçu leur salaire régulièrement depuis 2016, ce qui met un quatre millions d'enfants supplémentaires risquent de perdre leur éducation, et le nombre d'enfants confrontés à une interruption pourrait augmenter. Six millions d'enfants ont besoin d'éducation, tandis que 8,1 millions d'enfants ont besoin d'une aide éducative d'urgence à travers le pays.



Il a ajouté que 2 millions 400 000 enfants ne sont pas scolarisés sur 10 600 000 enfants d'âge scolaire et que 31 % des filles yéménites ne sont pas scolarisées en raison de la détérioration des conditions humanitaires et de l'incapacité des familles à fournir les services de base les besoins en éducation, et le déficit d'impression des manuels scolaires atteint annuellement 56 millions 615 mille et 44 livres.



Selon le communiqué, le nombre de personnes déplacées est passé à 6,4 millions jusqu'en mars 2023 dans 15 gouvernorats à la suite de l'agression qui dure depuis plus de huit ans, et le nombre de familles déplacées a atteint 740 122 familles.



Il a ajouté que plus de huit millions de femmes et de filles ont besoin de fournir des services vitaux au cours de l'année 2023 en cours, tandis que six millions d'enfants ont besoin d'une forme d'assistance ou de protection humanitaire, et les estimations indiquent que les taux de pauvreté ont atteint environ 80 %, et sur dix enfants vivent plus de huit enfants issus de familles qui n'ont pas un revenu suffisant pour subvenir à leurs besoins de base.



La déclaration mentionne également qu'en raison du manque d'options d'hébergement disponibles, les femmes et les filles déplacées souffrent le plus en raison du manque d'intimité, de la menace pour leur sécurité et du manque d'accès aux services de base, ce qui les rend plus vulnérables et vulnérables à la violence. et abus.



Il a noté qu'une famille déplacée sur trois est dirigée par une femme et que les filles qui font vivre 21 % de ces familles ont moins de 18 ans.



Selon le rapport, le nombre de personnes handicapées est passé de trois millions avant l'agression à 4,5 millions aujourd'hui, expliquant qu'environ six mille civils ont été handicapés à la suite des hostilités armées depuis le début de l'agression, dont environ cinq mille et 559 enfants, et le nombre réel devrait être beaucoup plus élevé. Il y a 16 000 cas de femmes et d'enfants qui ont besoin d'une réadaptation physique.



Il a souligné l'expansion du phénomène du travail des enfants pendant la guerre, à un rythme qui pourrait dépasser quatre fois ce qu'il était auparavant, notant que 1,4 million d'enfants qui travaillent sont privés de leurs droits les plus élémentaires, et environ 34,3% des enfants qui travaillent sont entre 5 et 17 ans.



S'agissant de la santé, il a déclaré que le Yémen enregistre les taux de mortalité infantile les plus élevés du Moyen-Orient, avec environ 60 enfants qui meurent sur mille naissances, en plus du décès de 52 000 enfants par an, ce qui signifie la mort d'un enfant tous les dix minutes.

Le blocus a également entraîné une augmentation des taux de malnutrition, qui sont passés au cours des deux dernières années à six millions de personnes, passant de 3,6 millions, soit une augmentation de 66 pour cent. Plus de 2,3 millions d'enfants de moins de cinq ans ont été enregistrés souffrant de malnutrition et 632 000 enfants souffraient de malnutrition aiguë sévère qui menace leur vie.En outre, plus de 1,5 million de femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition, dont 650 495 souffrent de malnutrition modérée.



Alors qu'une femme et six nouveau-nés meurent toutes les deux heures en raison de complications pendant la grossesse ou pendant l'accouchement, et que le nombre estimé de femmes susceptibles de perdre la vie pendant la grossesse ou l'accouchement est d'environ 17 000 femmes, et qu'il y a environ 12,6 millions de femmes qui ont besoin de services vitaux en matière de santé et de protection de la reproduction.



Le besoin réel du secteur de la santé est estimé à environ deux mille crèches, alors qu'il n'y a actuellement que 600 crèches disponibles, ce qui cause la mort de 50% des nouveau-nés prématurés.



Le rapport a souligné l'exacerbation de la souffrance des femmes enceintes, puisque plus de 50 pour cent des accouchements ont lieu entre les mains de non-spécialistes, et environ 8,1 millions de femmes et de filles en âge de procréer ont besoin d'aide pour accéder aux services de santé reproductive, dont 1,3 millions de femmes qui accoucheront cette année. On s'attend à ce que 195 000 d'entre elles développent des complications nécessitant une assistance médicale pour sauver leur vie et celle de leur nouveau-né.



Le rapport de l'organisation indique que seuls 51 % des établissements de santé fonctionnent au Yémen et qu'environ 70 % des médicaments obstétricaux ne sont pas disponibles en raison du blocus et de la prévention de leur entrée par la coalition d'agression, car plus de 50 % des décès de nouveau-nés pourraient être évités si des soins de santé de base ont été fournis.



Et il a indiqué que 35 pour cent des centres et cliniques de santé reproductive ont perdu leur capacité de travail, en plus de souffrir d'une grave pénurie de médicaments, d'équipements et de ressources humaines, alors que le nombre de personnes diagnostiquées avec un cancer a atteint 35 000, dont plus de un millier d'enfants, et le nombre d'enfants souffrant de malformations cardiaques a atteint Plus de 3 000 enfants doivent voyager à l'étranger pour se faire soigner.



En ce qui concerne les maladies épidémiques, le nombre de cas infectés a atteint environ 4,5 millions dans la capitale et les gouvernorats, dont 226 cas de poliomyélite, un million et 136 mille et 360 cas de paludisme, et 14 mille et 508 cas suspects de choléra, en plus de la mort de 15 enfants et des blessés de 1400 autres, la rougeole dans 7 gouvernorats au cours de l'année 2022 AD.



Le nombre de patients insuffisants rénaux a atteint plus de cinq mille qui sont menacés de mort en raison de l'agression et du blocus.



L'organisation a tenu la coalition d'agression dirigée par l'Amérique et l'Arabie saoudite responsable de tous les crimes et violations contre les civils, en particulier les femmes et les enfants, sur une période de trois mille jours, appelant la communauté internationale, les organisations internationales et les organismes humanitaires et de défense des droits de l'homme d'assumer la responsabilité juridique et humanitaire des violations et des massacres odieux qui se produisent contre les civils.



Et elle a appelé les peuples libres du monde à prendre des mesures efficaces et positives pour arrêter l'agression et protéger les civils, et à former une commission internationale indépendante chargée d'enquêter sur tous les crimes commis contre le peuple yéménite et de tenir responsables tous ceux qui sont impliqués dans eux.




A.A.A.

resource : saba

Whatsapp
Telegram
Print

  more of (Locales)
Mis a jour le: Lundi 15 Juillet 2024 13:40:35 +0300