Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Président ordonne d'adopter la Date Hijri pour l'État et met en accent Réformes institutionnelles Continues,  à remplacer des photos d'images Symboliques avec des Versets Coraniques, et Accentue sur la priorité de fournir tous possibles services aux citoyens

Président ordonne d'adopter la Date Hijri pour l'État et met en accent Réformes institutionnelles Continues, à remplacer des photos d'images Symboliques avec des Versets Coraniques, et Accentue sur la priorité de fournir tous possibles services aux citoyens

[Mercredi 15 Septembre 2021]

SANAA, 15 Sept. (Saba) - Son Excellence le maréchal Mahdi Al-Mashat, chef du Conseil politique suprême, a ordonné mercredi l'adoption de la date du Hijri dans toutes les transactions de l'État et que le processus éducatif commence chaque année du mois sacré de Muharram au début du mois de Ramadan en accentuant sur les réformes continues, activation et purification des institutions de l'État, afin que nous puissions produire et réussir et mettre notre pays en sécurité.

 

Le président a également ordonné, lors de sa présidence d'une réunion du cabinet aujourd'hui, de retirer les photos de tous les bureaux et institutions de l'État et de les remplacer par la phrase « Dieu, il n'y a de dieu que Lui, le vivant, le soutien », et les spécialistes les concevront avec un modèle pour que le peuple yéménite reste connecté à Dieu, ainsi que l'honorable hadith « La foi est yéménite et la sagesse est yéménite », pour être un substitut à toutes les images dans tous les départements et institutions de l'État.

 

Il a souligné que le grand peuple yéménite attend avec impatience plus d'efforts et d'actions dans son domaine de travail."

 

Le président a déclaré : « À l'occasion des célébrations par notre peuple des vacances de la révolution yéménite, j'appelle tous les ministres du gouvernement de salut national à s'examiner eux-mêmes et leurs performances et à évaluer leur situation, ainsi que le potentiel de succès et d'échec. C'est quelque chose qui devrait être généralisé à nous tous."

 

Il a souligné l'importance d'utiliser ces occasions pour être des postes d'évaluation des performances au niveau personnel et au niveau du ministère et de l'établissement, chaque ministre dans le cadre de son ministère, car la responsabilité qui nous est confiée appelle à s'efforcer d'élever le niveau de performance, qui ne viendra qu'en évaluant notre réalité.

 

Le président  s'est adressé aux ministres en déclarant : « Nous souhaitons comprendre comment nous adapter à notre situation actuelle, car ce n'est pas une situation idéale, mais une situation exceptionnelle dans tous les sens du terme, et ce titre doit être discuté afin que l'image et la vision de chaque fonctionnaire et de chaque ministre deviennent claires."

 

Il a souligné la nécessité pour chacun de prendre conscience que nous vivons une situation exceptionnelle, qui oblige chacun à imaginer des solutions et trouver des alternatives pour avancer malgré tous les défis et difficultés. Il a rappelé l'importance de chacun, chacun dans son lieu de travail, s'adapter à cette situation exceptionnelle, plutôt que d'être intolérant au concept auquel il est habitué.

 

Il a ajouté : « Nous devons repenser et comprendre que nous sommes dans une situation exceptionnelle, et que les solutions qui sont proposées et innovées sont le résultat de la circonstance que traverse notre pays, et donc nous sommes concernés par un problème, qui c'est comment produire, comment travailler et comment réussir malgré toutes les difficultés et tous les défis."

 

"Nous devons repenser et aménager notre situation afin de nous adapter à la situation actuelle que traversent le pays et les institutions étatiques, afin d'innover et de transformer les défis en opportunités", a-t-il déclaré.

 

Il a expliqué que le pays traverse un carrefour, soit on construit son pays malgré toutes les difficultés, soit on se rend et on se rend, et tout le monde sait quel est le prix de la reddition et de la complaisance.

 

Le président a souligné que servir le citoyen devrait être une priorité pour chaque fonctionnaire de l'État, et tout fonctionnaire qui n'est pas intéressé à servir le citoyen, il n'y a rien de bon à cela et pas au niveau de responsabilité, parce que nous sommes préoccupé par la façon d'alléger les souffrances du citoyen à la suite des mesures arbitraires pratiquées par la coalition d'agression ‘US’-‘israélienne’-soutenue ‘saoudienne’-‘émirienne’- dirigée.

 

Il a déclaré : « Nous n'attendons pas l'aide des Nations Unies ou de toute autre partie extérieure, mais plutôt nous attendons l'aide des efforts et des mains de notre peuple, et au premier rang de ces efforts se trouvent le Premier ministre, ses adjoints et ministres du gouvernement de salut, et nous comptons sur vous en premier lieu pour répondre aux besoins du peuple yéménite. »

 

Il a souligné l'importance de transformer toutes les difficultés imposées par les pays d'agression au peuple yéménite en succès, car les pays qui se sont levés, se sont développés et se sont construits, ont traversé des situations plus difficiles que notre pays. Il a souligné que les crises sont le carburant et l'incitation pour construire des civilisations et des États.

 

Il a considéré que les pressions exercées par les pays d'agression contre le Yémen étaient le moyen le plus efficace de motiver les Yéménites à produire et à réaliser des succès et des actions yéménites avec distinction dans tous les domaines militaires, économiques et autres.

 

Le président a souligné l'existence d'une volonté politique pour qu'il y ait un État yéménite fort avec distinction, sans tutelle, et il n'y a d'excuse pour personne dans cet aspect, peu importe la rareté des capacités.

 

Il a déclaré: "J'ai parlé avec les gouverneurs lors de plus d'une réunion que s'il y a un arrangement, de la sagesse et de la rigueur, nous pouvons faire beaucoup avec les capacités existantes et disponibles malgré les circonstances que traverse notre pays.

 

En ce qui concerne la purification des institutions étatiques des traîtres et des corrompus, le président a précisé que de nombreuses institutions étatiques sont pleines de corrompus et de traîtres, et nous devons les purifier et faire avancer la roue de la réforme avec perspicacité et conscience, afin que cette démarche ne soit pas exploitée. par des gens faibles d'esprit.

 

"Nous ne recherchons pas la gloire personnelle autant que nous cherchons à servir notre pays et à servir le citoyen, et nous sommes, si Dieu le veut, au niveau de cette responsabilité, et donc tout ce qui compte pour nous est la satisfaction de Dieu et la l'obtention d'une vie décente pour notre cher peuple yéménite", a-t-il déclaré.

 

Il a exhorté à continuer à se concentrer sur la réflexion et à adopter des méthodes exceptionnelles qui mènent à la production.

 

Le président a souligné que nous continuerons à travailler avec diligence et intérêt. sont en train de se faire, quelles difficultés et comment était notre situation, et comment elle s'est transformée à la suite des efforts et de retrousser les bras de ces hommes dans les institutions de l'État.

 

Le Conseil avait poursuivi sa réunion sous la présidence du Premier Ministre, Dr Abdulaziz Saleh bin Habtoor, qui a demandé à tous les ministères de travailler dans leurs domaines respectifs, de mettre en œuvre les directives du Président du Conseil politique suprême et de soumettre des rapports au Conseil sur l'avancement du processus de mise en œuvre.

 

Le Conseil a entendu, du Premier ministre, un exposé sur la première conférence économique sur l'économie globale de la République du Yémen pendant la période d'agression et la phase post-agression, qui devrait se tenir au cours de la prochaine période, qui anticipe les politiques économiques dans les circonstances actuelles et futures, en vue d'atteindre la reprise et la stabilité économique qui Il sert des voies de stabilité globale et de développement économique et social à différents niveaux.

 

Le Conseil a formé un comité suprême dirigé par le Premier ministre, composé de Premiers ministres adjoints, de ministres directement et indirectement concernés par le secteur économique et de ministres d'État, en plus de professeurs d'université de spécialistes, de représentants de la Chambre de commerce et de commerce. syndicats, à condition que le comité entame l'organisation et la préparation procédurales, organisationnelles, techniques et scientifiques de cette conférence, et fixe sa date appropriée.

 

Le cabinet a également entendu un exposé du Premier Ministre sur les procédures d'exécution des directives du chef de la révolution, Sayyed Abdul Malik Badr Al-Din Al-Houthi, et du Président concernant la prise de mesures constitutionnelles et juridiques contre les traîtres et les agents de l'agression ‘américano-saoudienne-émirienne’ contre le Yémen.

 

A la lumière de la présentation, le Conseil a chargé tous les ministres, chefs d'institutions, intérêts et agences gouvernementales de préparer des listes de traîtres et de ceux qui ont combattu l'agression contre la destruction, le meurtre et le déplacement du peuple yéménite, et de soumettre des listes de déclarations selon le groupe, les catégories d'emplois et les postes (responsables politiques et administratifs) au Secrétariat général du Conseil des ministres, pendant une période d'une semaine à compter de sa date.

 

Le Conseil a approuvé le projet de résolution présenté par le Premier Ministre sur la base de la présentation du Gouverneur d'Aden, Tariq Salam, concernant le nom de l'éminent combattant national, Abdul Qawi Makkawi, Secrétaire général du Front de libération, dans la rue principale de la ville de Mansoura - Gouvernorat d'Aden, qui s'appelle actuellement "Prison Street" pour ses sacrifices pour la patrie.

 

Le Conseil a entendu un rapport du Vice-Premier Ministre chargé des affaires de sécurité et de défense, le général de corps d'armée Jalal Al-Ruwaishan, sur l'évolution du théâtre des opérations militaires contre la coalition d'agression et ses mercenaires sur divers fronts, notamment à Marib, pointant à cet égard les grandes victoires des héros de l'armée et des comités populaires dans le cadre de la scène…

 

Le rapport fait référence à la récente opération à grande échelle de la force de missiles et de l'armée de l'air, qui volent profondément dans l'État ennemi saoudien, qui a ciblé des installations vitales et des bases militaires de l'ennemi dans le cadre de l'opération Balanced Deterrence Seven, à Dammam, Djeddah. , Jizan et Najran... notant l'importance de cette vaste opération. Dans le contexte de la confrontation avec l'agresseur oppresseur, et les résultats militaires et politiques qu'elle a obtenus au profit du projet national de résistance à l'agression et au siège, qui exprime le large volonté et aspirations populaires à l'indépendance de la décision nationale, et à se débarrasser de l'hégémonie et de la tutelle.

 

Le rapport a évoqué l'évolution de la sécurité dans le secrétariat de la capitale et les gouvernorats libres, ainsi que les gouvernorats et les zones sous occupation ‘saoudienne-émirienne’, soulignant à cet égard la stabilité des conditions de sécurité dans la capitale, Sanaa et le gouvernorats, et leur consolidation continue, grâce à Dieu d'abord et aux efforts sincères et responsables des services de sécurité, et la coopération des gens de la Société et leur grande conscience de l'importance critique de la question de la sécurité.

 

Il a souligné le chaos sécuritaire qui prévaut dans les gouvernorats et les régions occupés, et la poursuite des violations contre les citoyens de ces gouvernorats, ainsi que contre ceux qui voyagent à l'étranger ou rentrent dans leur patrie, dont le dernier en date est le meurtre de l'expatrié Abdul Malik al-Sanbani.

 

Le Conseil a félicité les brillantes victoires de l'armée et des comités populaires au cours de la troisième phase de l'opération « La victoire manifeste » et de la Septième opération « Équilibre de la dissuasion », et les autres victoires remportées par les héros de la guérilla de la patrie, alors qu'ils sont défendre la patrie et repousser les méfaits de l'agression oppressive, ses mercenaires et ses agents, et ses éléments d'al-Qaida et d' ‘ISIS’ (Daesh), au nom des fils du peuple. Le peuple yéménite libre et fier.

 

Il a salué l'épopée patriotique et lumineuse que le peuple yéménite mène pour la septième année contre la coalition d'agression, le blocus américano-saoudien-émirati, leur ténacité légendaire et leur soutien généreux aux fronts et à leurs hommes forts, les héros de l'armée et les comités populaires, et les volontaires des tribus.

 

 

Le Conseil a condamné le meurtre du jeune expatrié, Al-Sanabani, et d'autres citoyens qui ont été tués, soumis à l'extorsion, au harcèlement et à l'enlèvement par les milices haineuses et débridées de l'occupant émirati, que ce soit en route pour voyager à l'étranger via l'aéroport d'Aden ou lors de leur retour via l'aéroport vers les gouvernorats libres.

 

Le Conseil a tenu les Émirats arabes unis pour tous responsables de ce crime odieux, pour lequel chaque Yéménite libre et généreux pleure.

 

Le Conseil a affirmé que ‘l'ONU’ et le ‘Conseil de sécurité’ partagent la responsabilité juridique et morale de ces crimes, qui résultent de la fermeture continue de l'aéroport international de Sanaa à l'aviation commerciale. Il a appelé le ‘Conseil de sécurité’, qui a légitimé l'agression et le siège, pour travailler pour mettre fin à l'agression et au siège et lever l'interdiction injustifiée de l'aéroport de Sanaa, qui dessert environ 80 pour cent de la population.

 

Le Conseil a également condamné la présence anglo-américaine dans le gouvernorat de Mahra, qui viole de manière flagrante la souveraineté nationale, ainsi que ses dimensions de sabotage et d'hostilité qui visent directement la cybersécurité du Yémen.

« Cette présence est condamnée par diverses lois internationales , des chartes et des traités, soulignant que les dirigeants yéménites dans la capitale Sanaa Sanaa maintiendront  le droit de traiter de manière appropriée cette présence flagrante qui est rejetée par tous les peuples honnêtes et libres du Yémen, de Mahra à l'est au Midi à l'ouest, et d'Aden à le sud à Saada au nord, » le cabinet avait affirmé.

 

 

Le Conseil a salué le peuple libre de Mahra pour son approche de rejet de la présence étrangère, qu'il s'agisse de l'occupant saoudien ou de forces britanniques ou américaines ou autres. et l'asservissement, et rejette toute occupation ou présence étrangère qui souille le sol de la patrie, que ce soit à Mahra ou dans toute région du Yémen, soulignant que ces positions honorables et héroïques seront immortalisées dans l'histoire nationale et mondiale avec des lettres de lumière , brillant de fierté.

 

Le Conseil a examiné le mémorandum du Ministre de l'Administration Locale concernant le rapport du Comité Technique, présenté par le Comité Ministériel présidé par le Premier Ministre adjoint chargé des Affaires Economiques et le Ministre des Finances, concernant les résultats des travaux et l'examen de la détermination de l'endettement des ressources publiques communes au profit de la collectivité locale, et a reporté la discussion de la question et sa décision à une prochaine réunion.

 

 

 

 

A. A. Mohammed

 

 


Ressource : Saba

  more of (le président)