Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Cinquième festival Al-Madrahah ouvert à Sanaa

Cinquième festival Al-Madrahah ouvert à Sanaa

[Vendredi 16 Juillet 2021]

SANAA, 16 Juillet (Saba) - Une Fondation locale pour le développement, le tourisme et le patrimoine a inauguré jeudi le cinquième festival du patrimoine d'Al- Madrahah sous le slogan "Al- Madrahah est un symbole patrimonial de l'histoire d'un peuple".

 

Lors du festival, qui s'est tenu au Club Al-Ahly à Sanaa, le conseiller présidentiel, le Dr Abdul Aziz Al-Tareb, a souligné l'importance du Festival du patrimoine d'Al-Madhara, qui reflète la profondeur et l'authenticité de la culture yéménite et ses racines séculaires.

 

Il a souligné que la coalition d'agression américano-saoudienne visait à anéantir l'histoire et l'héritage du peuple yéménite en bombardant des sites archéologiques et historiques. Il a appelé le peuple yéménite à préserver l'identité religieuse et à contrecarrer les plans des ennemis visant à l'anéantir.

 

Lors de l'inauguration, en présence du chef du comité des affaires sociales de la localité de la municipalité de la capitale Sanaa, Hammoud Al-Naqeeb, le sous-secrétaire du ministère du Tourisme, Mutahar Taqi, a souligné l'importance de l'importance de l'Urjoza du Hajj (poème folklorique), répété et chanté à cette occasion religiouse, qui confirme la profondeur de l'héritage yéménite de la Poésie décrivant du chemin des pèlerins depuis leur départ de leurs régions au Yémen jusqu'à leur retour dans leurs foyers.

Il a indiqué que l'Urjoza, qui a été composé par le poète Ahmed Al-Radai Al-Sanani au cours de la première année de l'hégire, raconte en 600 vers le chemin des pèlerins depuis leur départ de leurs régions au Yémen jusqu'à leur retour. à leurs maisons.

 

Il a souligné l'importance de préserver l'identité et l'histoire du peuple yéménite et de préserver ses monuments historiques, en particulier l'ancienne Sanaa, dont l'histoire remonte à des milliers d'années. Il a remercié tous ceux qui ont contribué et soutenu la création du festival et de la renaissance de l'héritage yéménite antique.

 

En marge du festival, s'est tenu un colloque culturel qui a traité des significations et implications de la Madraha, de l'équipement et de la manière dont les pèlerins yéménites se préparent à se rendre au Hajj jusqu'à leur retour dans la patrie, et les coutumes et traditions héritées de des dizaines de siècles,

Le colloque a été présenté par l'historien yéménite Dr. Muhammad Yusr, conseiller du ministre de la Culture Ali Al-Kawbani et le responsable culturel du club Al-Ahly à Sanaa, Yahya al-Shahari.

 

Le festival comprenait une exposition d'artisanat, y compris des brûleurs d'encens, des ornements, des vêtements traditionnels, de l'encens, des parfums et des produits cosmétiques locaux.

 

Le festival comprenait des chants et des chansons folkloriques, exprimant la spiritualité de la visite des pèlerins à la Maison sacrée de Dieu jusqu'à leur retour, et honorant un certain nombre de personnalités culturelles et d'organismes de soutien.

 

 

 

A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (Tourisme)