Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Le président Al-Mashat confirme l'insistance à accomplir des miracles pour mettre en œuvre la vision nationale

Le président Al-Mashat confirme l'insistance à accomplir des miracles pour mettre en œuvre la vision nationale

[Dimanche 06 Septembre 2020]

SANAA, 6 Sept. (Saba) -  Excellence le feld-maréchal Mahdi Al-Mashat, président du Conseil politique suprême, a affirmé samedi l'insistance à accomplir des miracles et à trouver des solutions à tous les problèmes auxquels est confrontée la mise en œuvre de la vision nationale de la construction de l'État yéménite moderne.

 

À l'issue de l'atelier sur le système de vision national, qui s'est déroulé sur une période de trois jours, Al-Mashat a indiqué que l'atelier était le début de l'activation du Comité suprême pour la conduite de la Vision nationale dans le cadre d'un suivi continu et de la volonté de mettre en œuvre les programmes de la Vision nationale.

 

Il a déclaré: "C'est notre projet de base dont nous sommes responsables. Il s'agit plutôt du projet du président martyr Saleh Al-Samad. Nous considérons même que c'est une question de loyauté envers le martyr Saleh Al-Sammad de poursuivre cette approche. Nous considérons également cela comme une question de loyauté qui est offerte pour défendre la souveraineté de ce pays."

 

Le Président Al-Mashat a souligné l'importance d'unifier les concepts en ce qui concerne les organes techniques et les unités techniques sur la base de la vision nationale et l'unification des concepts en ce qui concerne les organes exécutifs au niveau gouvernemental et au niveau des autres agences judiciaires et de sécurité et autres.

 

Il a ajouté: "Il doit y avoir une grande marge de manœuvre pour consolider et unifier les concepts parmi les responsables, car la différence de concepts se situe fondamentalement et fondamentalement face à de nombreux problèmes qui se sont bloqués ou n'ont pas fondamentalement bougé."

 

Il a souligné que "l'une des bases de la planification est ce que nous voulons, où nous en sommes et comment nous devrions travailler. C'est le résumé de la planification de toute action, que ce soit au niveau de l'Etat ou au niveau des institutions".

 

Il a poursuivi: «Si nous commençons au niveau des unités techniques, des organes supérieurs et des agences exécutives, ainsi que de toutes les agences d'État, ils procèdent selon une vision, et c'est la conclusion et l'objectif de notre développement de cette vision nationale, car elle pousse toutes les institutions de l'État dans une direction unifiée avec des concepts unifiés.» Il a noté les efforts consentis. Au cours de la dernière période par toutes les personnes impliquées.

 

Le chef du Conseil politique suprême a souligné: "Des efforts sont faits, mais des efforts doivent être faits dans ce domaine parce que c'est très important, pour que chacun sache que nous sommes dans une direction dans une même vision, comment est notre réalité, comment nos capacités, où sont nos problèmes."

 

En ce qui concerne la coordination des efforts au niveau des unités, agences ou ministères concernés, le président Al-Mashat a expliqué que le mécanisme existant et la structure existante dans l'État sont stables et contiennent des variables qui ont acquis le niveau de la vision nationale, et c'est ce que les responsables de la vision nationale doivent comprendre que les responsables des unités techniques font partie Essentiel de ce temple, pas un temple nouveau ou adjacent à ce temple.

 

Il a mentionné que tout le monde connaît nos capacités, qu'il y a de l'ambition et qu'il y a une insistance à remettre en question ce sur quoi nous nous tenons, mais qu'il existe des alternatives en ce qui concerne la question des potentiels rares.

 

Il a dit: "Nous continuons d'insister pour que nous produisions des miracles, que nous créons quelque chose, que nous créons l'impossible, et nous continuerons à le faire. Les possibilités ne nous empêchent pas. Nous sommes soucieux de trouver des alternatives à tout problème. Nous sommes dans une situation exceptionnelle et correcte. Notre situation est également difficile, mais cela ne nous empêchera pas, ni ne nous arrêtera, et nous trouverons des solutions et produirons des miracles." Pour tous les problèmes qui surgissent dans n'importe quelle situation dans n'importe quel domaine de la vision nationale. "

 

Le Président Al-Mashat a affirmé qu'il existe des alternatives aux capacités limitées, s'il y a une volonté et une insistance pour continuer à faire preuve de fermeté, de défi et de coordination, cela est considéré comme l'une des alternatives. Au contraire, cela résout un gros problème que les capacités ne peuvent pas résoudre si elles deviennent disponibles. Une partie des capacités est debout, mais grâce à la coordination et à l'unification des capacités et des efforts à la fin, vous aurez un projet dans lequel travailler. "

 

Il a souligné que la coordination s'est avérée fructueuse au niveau des questions de procédure et que le processus s'est répandu dans de nombreuses entreprises et institutions, mais il faut laisser la case des potentiels. Cependant, il y aura une rationalisation pour qu'il y ait une vision correcte de l'activation de ces capacités existantes. "

 

Il a souligné l'importance de la coordination au niveau des unités techniques et du comité supérieur chargé de faire avancer la roue des affaires, de diriger les activités et de coordonner les capacités entre les autorités concernées, ainsi qu'au niveau des organes exécutifs du gouvernement, d'autres agences indépendantes du gouvernement, il doit y avoir une coordination, ce qui est considéré comme une solution à certains problèmes liés aux capacités ainsi qu'à la situation. Basé.

 

En ce qui concerne le raccourcissement des dix points, le chef du Conseil politique suprême a indiqué que cette question avait été soulevée lors de l'atelier et qu'elle serait abordée plus étroitement avec le gouvernement et d'autres autorités, et nous y travaillerons.

 

Il a dit: "J'insiste sur la première étape comme je l'ai dessiné, mais dans le contexte où les dix points doivent être remplis et ne pas excuser personne, parce que leurs capacités sont simples, et ils ont besoin de la volonté et de la détermination des responsables en charge de ces domaines, et ils n'ont aucune excuse pour justifier, mais cela ne signifie pas une retraite." De la première étape aux dix points. "

 

Il a souligné l'importance d'inculquer à tout le monde que la première étape doit être franchie telle quelle, et nous pressons et nous préparerons cela avec le gouvernement, et par le biais de comités du gouvernement et d'autres organismes concernés par la mise en œuvre des dix points, et cette question sera soulevée plus tard avec le gouvernement.

 

En ce qui concerne le rôle de la société, le président Al-Mashat a souligné que le rôle de la société est très important et que l'État et le gouvernement sont indispensables dans toute partie à ce sujet. La participation communautaire et le rôle de la société remplaceront de nombreuses capacités que le gouvernement ne peut pas fournir, ni dans notre situation actuelle ni à l'avenir, même s'il y a des possibilités, le rôle de la société Grand si activé.

 

Il a souligné que quelles que soient les capacités du côté officiel de l'État, le rôle de la société est grand, et penser à cela devrait être une alternative aux capacités rares qui n'existent pas.

 

Al-Mashat a renouvelé son affirmation selon laquelle il n'y a aucune excuse pour quiconque de ne pas pouvoir faire quelque chose, tout le monde peut faire quelque chose s'il y a intention, sérieux, volonté, empressement et détermination, et activant la société.

 

Et il a ajouté: "Pourquoi chacun pense-t-il à activer la société par rapport à son domaine de travail, il verra qu'il y a de très grandes opportunités, le rôle de la société qui se relève ne diminue pas, et cela lui profite, et développe ce qu'il a de potentiels, qui sont également en sa faveur."

 

Il a poursuivi en disant: "Il ne devrait y avoir rien d'impossible devant nous, et nous devrions penser à de telles alternatives pour développer le rôle de la société par rapport à l'alternative aux rares potentiels qui existent."

 

Il a souligné l’importance des efforts concertés et de leur complémentarité, en tirant parti des opportunités disponibles et en considérant tout succès obtenu comme un succès pour tous.

 

Le Président Al-Mashat a félicité les participants à l'atelier sur les résultats atteints, exhortant à poursuivre sa mise en œuvre comme un début car la roue de la vision nationale doit bouger et ne jamais s'arrêter. Il a ajouté: «Nous avons dit lors d'une réunion précédente, nous ne permettrons à personne de se tenir devant elle ou de la décourager, C'est notre position, et c'est le résumé de notre fidélité au martyr Saleh Al-Samad. "

 

L'atelier, qui s'est tenu en présence d'un membre du Conseil politique suprême, Muhammad Al-Nuaimi, directeur du bureau de la présidence, Ahmed Hamed, vice-premier ministre de la défense et des affaires de sécurité, du lieutenant-général Khaled Al-Rawaishan, des services et du développement, du Dr Hussein Makbouly, de la Vision nationale Mahmoud Al-Junaid et du procureur général des affaires économiques, du ministre des Finances, le Dr Nabilashid Abu Ehoumani Le Conseil politique suprême, le secrétaire général du Conseil des ministres, les unités techniques de l'autorité judiciaire, l'unité de coordination dans l'administration locale, l'unité exécutive du bureau de la présidence et l'unité exécutive du ministère de l'Intérieur, se sont tenues devant le niveau des progrès accomplis dans la mise en œuvre du plan de la première phase au cours des premier et deuxième trimestres, les obstacles et difficultés, les propositions de solutions et de remèdes.

 

L'atelier a abouti à un certain nombre de produits qui soutiendraient les étapes de mise en œuvre, intégreraient les performances et coordonneraient les différents cadres et institutions pour réaliser les aspirations des citoyens et travailler selon la voie urgente qui se concentre sur l'amélioration des services, le développement de la performance des dispositifs, en particulier la police et les services de poursuite, l'activation des communautés locales et l'élargissement du niveau de partenariat communautaire pour surmonter les difficultés financières existantes. .

 

L'atelier a porté sur le système, l'administration locale, le système judiciaire, la sécurité et le pouvoir judiciaire.

 

Les résultats de l'atelier ont souligné l'importance d'activer le Comité suprême pour la gestion de la vision, pour s'assurer que la mise en œuvre des priorités de 2020 et pour résoudre les problèmes en premier lieu, et pour tenir une conférence de presse périodique pour le système de vision dans laquelle il clarifie où chaque partie est arrivée et prépare des listes et des pourcentages afin que les gens sachent qui réussit et qui échoue, et à la lumière de laquelle les négligents sont tenus responsables et responsables. Réussi.

 

Les résultats comprenaient la tenue d'une réunion hebdomadaire entre le chef de l'entité et son unité exécutive pour suivre l'avancement des travaux et le niveau de mise en œuvre des activités, ainsi que la tenue d'ateliers spécialisés avec les comités sectoriels en présence des ministres et des unités exécutives de leurs entités affiliées.

 

Les produits ont mis l’accent sur le doublement des efforts des comités sectoriels et le renforcement de la coordination entre eux avec le Bureau exécutif et le système de vision en général.

 

Les produits ont également consisté à accroître le niveau de coordination entre l'autorité judiciaire et le Ministère de l'intérieur, que ce soit dans le cadre d'activités et d'initiatives conjointes ou de fournir un meilleur modèle dans les parquets et les services de police sous la supervision du vice-Premier Ministre des affaires de défense et de sécurité, le général de division Jalal Al-Rawaishan, chef de l'unité technique de la justice et du procureur général.

 

Elle a souligné l'importance de préparer un concept pour la carte de formation nécessaire pour les cadres de l'État et les unités exécutives de la vision, et pour que chacun dans son organisation travaille sur les modèles de politique approuvés pour contrôler la performance des institutions de l'État, activer la vision dans les médias et développer un plan média qui accompagne toutes ses étapes et presse pour le pousser vers le succès.

 

Elle a également souligné l'importance de fournir l'assistance nécessaire à la formation et à la qualification des cadres du Bureau de la Présidence et du Secrétariat général du Conseil des ministres en raison de l'importance de leur rôle dans la mise en œuvre de la vision et de l'achèvement rapide du guide national de planification stratégique et du système électronique.

 

Les résultats incluaient que les gouvernorats accordent l'attention nécessaire à la mise en œuvre de la vision et de ses plans dans les gouvernorats et soutiennent le développement communautaire et la participation communautaire.

 

Et on a souligné l'importance d'un bon arrangement pour la deuxième phase du plan 2021-2025 en coordination avec le ministère des Finances concernant les allocations financières pour sa mise en œuvre.


Ressource : Saba

  more of (le président)