Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Gharibabadi condamne les massacres de la coalition saoudienne au Yémen

Gharibabadi condamne les massacres de la coalition saoudienne au Yémen

[Mercredi 26 Janvier 2022]

TEHERAN, 26 Jan. (Saba) - Dans une lettre adressée au Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, le chef adjoint du pouvoir judiciaire et secrétaire de la commission des droits de l'homme en Iran, Kazem Gharibabadi, a condamné hier les massacres commis par la coalition saoudienne contre des civils yéménites, le 21 janvier, et l'a appelée à tout mettre en œuvre pour présenter à la justice les auteurs de ces actes criminels et leurs partisans.

 

Dans sa lettre à Bachelet mardi, l'agence de presse de la République islamique (IRNA) a cité Abadi disant : "Le vendredi 21 janvier, le monde a été témoin une fois de plus d'un acte criminel qui a entraîné la mort ou des blessures de plus de 360 ​​personnes, dont 3 enfants, à la suite de perquisitions dans une prison de A qui".

 

"La coalition d'agression a mené plus de 839 frappes aériennes en janvier dernier sur des civils, leurs maisons et des infrastructures yéménites", a-t-il ajouté, affirmant que les attaques contre des civils et des infrastructures civiles sont interdites par le droit international.

 

Il a souligné que le non-respect de ces principes justifierait la saisine des autorités internationales compétentes.

 

Il a souligné que le Yémen importe 90 % de ses besoins en nourriture et en médicaments, ajoutant : La coalition a pris des mesures sérieuses pour empêcher l'acheminement de l'aide humanitaire au peuple yéménite.

 

Abadi a déclaré : « La coalition a commis le crime de génocide avec le martyre de 370 000 citoyens yéménites, dont un grand nombre d'enfants et de femmes.

 

Il a ajouté : "Le peuple yéménite sacrifie sa vie et ses biens depuis plus de 6 ans juste pour exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance".

 

Il a poursuivi : « Le peuple yéménite est victime des politiques négatives, dualistes et anti-droits de l'homme de ceux qui ne font que s'intéresser aux droits de l'homme... soulignant le rôle des organisations internationales dans la réflexion et la condamnation ferme de ces crimes, et en prenant les mesures nécessaires pour empêcher qu'ils ne se reproduisent et pour que les auteurs répondent de leurs actes."

 

Abadi a fermement condamné les massacres commis par la coalition saoudienne contre des civils yéménites le vendredi 21 janvier et a souligné la nécessité de tenir pour responsables les auteurs et les partisans de ces actes criminels.

 

Il a appelé le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme à prendre les mesures suivantes :

 

1- Condamner cette attaque criminelle.

 

2- Utiliser toutes les capacités de la commission pour mettre fin aux crimes contre le peuple yéménite, faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire et tenir la coalition et ses partisans responsables de leurs actes criminels.

 

3- Tout mettre en œuvre pour remettre le sujet du rapport annuel du Haut Commissaire aux droits de l'homme et du Secrétaire général des Nations Unies sur la situation au Yémen à l'ordre du jour des réunions du Conseil des droits de l'homme.

 

4- Utiliser toutes les capacités disponibles pour combattre ces actes criminels, qui sont classés comme crimes de guerre et génocide.

 

 

 

AAA


Ressource : Saba



  more of (L‘agression Américain saoudienne)