Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Cri Courageux de l'Algérie Audacieux, Honnête et libre face à Macron de France impérialiste l'oblige à être le 1ier  président français à commémorer le 60e anniversaire du massacre des Algériens à Paris

Cri Courageux de l'Algérie Audacieux, Honnête et libre face à Macron de France impérialiste l'oblige à être le 1ier  président français à commémorer le 60e anniversaire du massacre des Algériens à Paris

[Dimanche 17 Octobre 2021]

AL-GERIE, 17 Oct. (Saba) - Hier, samedi, lors de la commémoration du 60e anniversaire de l'assassinat de manifestants algériens le 17 octobre 1961 à Paris, le président français Emmanuel Macron les a qualifiés de "crimes injustifiables pour la République".

 

Un communiqué de l'Elysée précise que le chef de l'Etat "a avoué les faits, que les crimes commis cette nuit-là sous l'autorité de Maurice Papon (le préfet de police de Paris à l'époque) étaient injustifiables pour la République".

 

C'est la première fois qu'un président français se rend sur les lieux du massacre, dont le nombre de victimes est estimé par les historiens à au moins plusieurs dizaines, alors que le bilan officiel ne fait état que de trois morts.

 

La cérémonie s'est déroulée sur les bords de la Seine, près du pont des Bisons, qui a été pris il y a soixante ans par des manifestants algériens arrivés du quartier pauvre voisin de Nanterre, à l'invitation de la branche du "Front de libération nationale" en France.

 

Evoquant des "crimes" et demandant une minute de silence à la place, Macron avait pris une position qui allait au-delà de ce que son prédécesseur, François Hollande, avait admis en 2012 lorsqu'il évoquait une "répression sanglante".

 

 

 

A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (L‘agression Américain saoudienne)