Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Police britannique qualifie l'assassinat d'un parlementaire d'attentat terroriste, et EU proposent une indemnisation aux familles des victimes d'une attaque de drone en Afghanistan

Police britannique qualifie l'assassinat d'un parlementaire d'attentat terroriste, et EU proposent une indemnisation aux familles des victimes d'une attaque de drone en Afghanistan

[Samedi 16 Octobre 2021]

SANAA, 16 Oct. (Saba) - La police britannique a qualifié vendredi l'assassinat du député britannique David Ames dans l'Essex, dans l'est de l'Angleterre, près de Londres, d'acte terroriste.

 

Le commandement de la police de Londres a déclaré, dans un communiqué publié samedi à l'aube, que l'enquête sur l'attaque était menée par son unité de lutte contre le terrorisme.

 

Le communiqué indique que le coordinateur national principal de la police antiterroriste, le commissaire adjoint adjoint Dean Haydon, a officiellement déclaré que l'incident était une attaque terroriste.

 

La police de Londres a ajouté qu'une enquête préliminaire avait révélé un "motif possible lié à l'extrémisme".

 

Et la police britannique a annoncé qu'Ames était décédé des suites de blessures subies après avoir été poignardé dans une église du vendredi dans l'Essex.

 

Il a confirmé l'arrestation d'un Britannique de 25 ans sur les lieux, soupçonné de meurtre, et il est actuellement détenu dans un poste de police d'Essex.

 

Le suspect dans le coup de couteau du député est un Britannique somalien de 25 ans qui a été arrêté « sur place » après l'arrivée des policiers, et un couteau a été trouvé en sa possession, a rapporté le journal Independent.

 

 

Le Pentagone a offert samedi des sommes d'argent non spécifiées aux familles de 10 civils qui ont été tués par erreur lors d'une attaque ratée de drones américains en Afghanistan en août dernier.

 

Le Pentagone a déclaré qu'il s'était engagé à donner l'argent sous forme de don, en plus de travailler avec le département d'État américain pour soutenir le reste de la famille qui souhaite déménager aux États-Unis.

 

L'attaque par erreur de drone s'est produite ces derniers jours, juste avant le retrait des forces américaines d'Afghanistan.

 

L'armée américaine s'est excusée plus tôt pour l'attaque à Kaboul le 29 août qui a tué 10 civils, dont sept enfants, et l'a qualifiée d'"erreur tragique".

 

Le ministère de la Défense avait déclaré, peu après l'attaque, que l'attaque visait un kamikaze de ‘l'Etat islamique’ (Daesh) qui représentait une menace imminente pour les forces dirigées par Washington lors de son retrait d'Afghanistan.

 

Cet échec du renseignement américain à identifier la cible a soulevé des questions sur les risques futurs et sur la capacité des États-Unis à surveiller les menaces provenant d'Afghanistan après son départ.

Le souvenir douloureux du crime barbare de la France contre les manifestants algériens à Paris se produira le 17 octobre 1961, alors que la tension règne dans les relations algéro-françaises en raison des déclarations récemment attribuées à Macron sur l'histoire de l'Algérie, notamment dans un article publié par le Le journal "Le Monde" citant Macron disant que "l'histoire officielle" de l'Algérie a été complètement réécrite et n'est pas basée sur des faits" mais sur "un discours basé sur la haine de la France". Il s'est demandé : « Y avait-il une nation algérienne avant le colonialisme français ? Qu'est-ce qui a irrité les autorités algériennes, qui ont convoqué son ambassadeur à Paris pour des « consultations ».

Dans un contexte connexe, la ville de Volks-en-Villains près de Lyon, à l'occasion de l'anniversaire des événements du 17 octobre 1961, a organisé plusieurs événements dont une conférence, des projections de films et des expositions.

 

 

 

A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (L‘agression Américain saoudienne)