Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Colloque intellectuel sur le Septième anniversaire de la révolution du 21 septembre ravive les principes de la lutte de septembre pour la Liberté et l'Indépendance du Yémen organisé à Lattaquié, la Syrie

Colloque intellectuel sur le Septième anniversaire de la révolution du 21 septembre ravive les principes de la lutte de septembre pour la Liberté et l'Indépendance du Yémen organisé à Lattaquié, la Syrie

[Vendredi 24 Septembre 2021]

DAMAS, 24 Sept. (Saba) - L'Union générale des étudiants yéménites, en coordination avec le Bureau de la préparation, de la culture et de l'information de l'Université syrienne Tishreen à Lattaquié, a organisé le vendredi un événement festif et un colloque intellectuel sur le septième anniversaire de la révolution du 21 septembre et le 59e anniversaire de la Révolution de septembre. 26 révolution, intitulé « Les révolutions des 21 et 26 septembre et la tutelle extérieure du Yémen ».

 

Lors du colloque, l'ambassadeur de la République du Yémen en Syrie, Abdullah Ali Sabri, a salué le rôle de la présidence de l'université, de la branche du parti Baas arabe socialiste et de l'Union des étudiants, pour l'organisation de ce symposium.

 

Il a souligné les liens communs qui unissent le Yémen à la Syrie, dans le passé et le présent, passant en revue les interventions étrangères et la tutelle saoudienne sur le Yémen depuis le déclenchement de la révolution du 26 septembre en 1962 après JC, jusqu'à la révolution du 21 septembre, qui a renversé la tutelle. et l'hégémonie et se sont débarrassés de la dépendance vis-à-vis de l'extérieur.

 

L'ambassadeur a déclaré : « La tutelle du Yémen a pris des dimensions politiques, sociales et culturelles, dans la mesure où l'ambassadeur saoudien au Yémen était comme le souverain de Sanaa », soulignant que le Comité spécial joue toujours son rôle agressif et rôle subversif au Yémen à ce jour en achetant des loyautés, en plus de répandre le wahhabisme saoudien au détriment de la tolérance religieuse parmi les Yéménites.

 

Il a évoqué l'hégémonie américaine sur le Yémen depuis les événements du 11 septembre et le rôle des américains dans le démantèlement du système de défense aérienne yéménite et le contrôle de l'appareil de sécurité nationale, le déplacement de drones et la violation de l'espace aérien yéménite sous prétexte de lutter contre le terrorisme et al Qaida, soutenant les guerres de Saada et affrontant le cri et le projet du leader martyr Hussein Badr al-Din al-Houthi. .

 

Sabri a abordé le projet de succession et la concentration du pouvoir et des richesses dans la famille du traître et agent israélien ex-président du Yémen, le soi-disant Ali Abdullah Saleh. » et annonçant l'échec de la démocratie et le report des élections législatives de 2009, qui ont conduit ces dernières à la révolution populaire en 2011, jusqu'au 21 septembre 2014.

 

Il a expliqué que le Yémen républicain écrit aujourd'hui l'épopée de la fermeté et de la défense de la terre, de la souveraineté et de l'indépendance. de la réaction saoudienne."

 

Pour sa part, la secrétaire de la branche du parti Baas à l'Université de Tishreen, le Dr Mirna Ahmed, a félicité le peuple yéménite pour les révolutions des 21 et 26 septembre. Elle a béni les victoires du Yémen face aux conspirations et aux défis.

 

Elle a dit : « La fermeté du Yémen, ainsi que de la Syrie, a rendu l'impossible possible.

Lors du colloque animé par le chef du bureau de préparation et de culture de la branche du parti Baas à l'Université de Tishreen, le Dr Muein Badran, professeur à l'Université de Tishreen, le Dr Haitham Jubaili, a fait une présentation historique sur la civilisation yéménite, la situation stratégique du Yémen et les ambitions, passées et présentes.

 

Dans le document de travail, le Dr Jubaili a discuté des facteurs qui ont amené le monde à considérer le Yémen comme le « Yémen heureux ».

 

À son tour, un membre de l'Union des étudiants de l'Université d'Alep, Adel Al-Haddad, a indiqué dans le deuxième document de travail que la révolution du 21 septembre découle de la conscience et de la conscience du peuple yéménite et de ses souffrances. ambitions au Yémen et tentatives de contrôle des ports yéménites affronant le complot de la coalition d’agression US-soutenue saoudienne-dirigée, et œuvre à promouvoir la tendance à la sécession et à la création d'entités et de formations sous des noms obsolètes.

 

Le colloque a été suivi par le ministre plénipotentiaire de l'ambassade du Yémen en Syrie, Radwan Al-Haimi, le conseiller culturel Muhammad Handal, et le responsable de la division des étudiants de l'université, le Dr Amin Saleh.

 

 

 

 A. A. Mohammed


Ressource : Saba

  more of (Internationale)