Agence de Presse Yéménite (SABA)
          Recherche
Chef de la révolution: arrêter le Hajj cette année est un crime majeur sur un grand pilier de l'islam

Chef de la révolution: arrêter le Hajj cette année est un crime majeur sur un grand pilier de l'islam

[Vendredi 31 Juillet 2020]

SANAA, 31 Juillet (SABA) – Le chef de la révolution, Sayyed  Abdulmalik Badr Al-Din Al-Houthi, a félicité jeudi  le peuple et héros yéménites stationnés sur les fronts et la nation islamique à l'occasion de l'Aïd Al-Adha.

 

Le chef de la révolution a déclaré dans un communiqué publié jeudi, que cette fête est venue à la lumière des grands événements que notre nation traverse en première ligne pour arrêter le pèlerinage cette année des pays du monde islamique qui en faire une occasion symbolique.

 

Il a souligné que restreindre le Hajj à la présence d'un nombre très limité d'un pays est une violation flagrante des textes coraniques et une divulgation ouverte d'une caractéristique importante du Hajj en tant que devoir mondial. Il a déclaré: << Empêcher les musulmans des pays islamiques de participer au Hajj cette année et le limiter à un nombre limité d'un pays est une action illégale. ".

 

Sayyed Al-Houthi a souligné que l'action entreprise cette année était un crime majeur et un crime manifeste contre un grand pilier de l'Islam et contre la Maison Sacrée de Dieu, les lieux saints et la nation islamique.

 

Il a souligné que dans l'histoire passée et contemporaine, de nombreuses épidémies et événements se sont produits et que le pèlerinage à la Maison Sacrée de Dieu depuis les pays islamiques n'a pas été interrompu.

 

Il a ajouté: << Compte tenu de la disponibilité des capacités médicales, il a été possible de coordonner et de coopérer entre les pays islamiques en ce qui concerne les mesures sanitaires nécessaires pour effectuer le pèlerinage en plus de faire confiance à Dieu. >> Indiquant que la dangereuse procédure saoudienne révèle le mépris du régime saoudien pour la religion islamique, ses rituels et ses sainteté.

 

Le chef de la révolution a souligné que la décision saoudienne révèle l'impact négatif que ce système a résulté de son association avec les ennemis de l'islam et des musulmans avec son alliance avec l'Amérique et Israël,  soulignant que la reprise du régime saoudien pour de nombreuses activités et l'empêchant de pèlerinage est un témoignage qui indique sa sous-estimation et son harmonie envers des rituels islamiques avec les ennemis de l'Islam.

 

Il a déclaré: "Le régime saoudien a permis ce qu'il appelle l'autorité du divertissement, connue pour son rôle destructeur et saper les valeurs et la morale, en reprenant son activité et le virus Corona n'est plus un obstacle à cela."

 

Le chef de la révolution a également affirmé que ce crime contre l'islam et ses rituels est l'aboutissement d'une série de crimes contre le régime saoudien, y compris le complot exposé à l'Aqsa et aux lieux saints en Palestine, et au peuple palestinien opprimé.

 

Il a souligné que parmi les grands crimes du régime saoudien figure son agression injuste et brutale contre le peuple yéménite sous la supervision américaine et la coopération israélienne, et elle a soulevé la division et la haine parmi les musulmans.

 

Il a dit: «À cette occasion, nous sommes absous à Dieu Tout-Puissant des crimes et des fausses actions du régime saoudien, au premier rang desquels ce qu'il a fait cette année pour empêcher les musulmans d'accomplir le Hajj.

 

"Nous condamnons et condamnons le crime saoudien en empêchant le pèlerinage et les autres crimes de ce système contre les musulmans dans tous les pays de l'Islam", a-t-il ajouté.

 

Il a souligné que l’occasion de l’Eid Al-Adha devrait être un haut niveau d’éducation et de foi qui renforce le lien avec les prophètes et les messagers de Dieu en tant que modèles et leaders pour la communauté humaine. Et sa force. "

 

Sayyed Al-Houthi a souligné que le grossissement renforce le sentiment de la puissance de Dieu, et le mépris de toutes les forces du tyran et de l'arrogance qui ne sont rien devant Dieu, le puissant.

 

Le chef de la révolution a poursuivi: "En s'appuyant sur Dieu Tout-Puissant et en se conformant à ses instructions, les faibles peuvent être libérés des forces d'arrogance et de salut de leur hégémonie et affronter leur mal et leur corruption."

 

Il a souligné que l'Aïd al-Adha est une occasion pleine de valeurs et de morales décentes, dont la première est la solidarité sociale, le renforcement des liens fraternels entre les membres de la société et l'aide aux pauvres.

 

Le chef de la révolution a appelé les musulmans à œuvrer pour faire pression sur le régime saoudien et l'empêcher de prendre des décisions et d'imposer des mesures illégales contre la Maison Sacrée de Dieu et les rituels du Hajj et de la Omra.


Ressource : SABA

  more of (Locales)